— Top Sites —




Partagez | 
 

 Ca m'rend dingue, dingue, dingue. [Query & Echo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Je suis
Selina Kyle


MessageSujet: Ca m'rend dingue, dingue, dingue. [Query & Echo]   Mar 2 Juin - 0:47



   
 
   

   

   
Ca m'rend dingue, dingue, dingue !

   
"Query, Echo, Catwoman"

   

   


   - Vous savez, la vie n'est pas facile. On galère pour ses études, on se bat tous les jours, on commence tout en bas pour gravir les échelons. Puis vers cinquante ans on arrive enfin tout en haut de la pyramide, c'est là qu'on veut profiter m'voyez.
Son odeur la répugne. Un parfum de bourgeois bien trop fort, un vomitif olfactif. Selina se contente de lui sourire bêtement alors qu'il glisse une main sur sur taille.

- Sauf que on a fait une bourde quand on était jeune, on a voulut faire les bons garçons, on s'est marié et on a eu des gosses. J'en ai cinq et, putain, je peux plus les voir.
Selina grince des dents, la soirée va être longue, mais elle a besoin de lui. Surtout de ce qu'il y a dans ses poches.

- Cinq putains de marmots, de six à dix-huit ans. Puis vous savez, ils sont nés dans une situation confortable, c'est comme ma femme, depuis qu'elle a goûtée au luxe, ils ne jurent que par ça.
Le richissime homme d'affaire laisse sa main dévaler les hanches de la jeune brune, il l'observe mâchouiller sa cigarette, il adore les femmes accros à la nicotine. A vrai dire, il n'est pas bien compliqué, il avait jeté son dévolu sur Selina dès que son regard sale se posa sur elle. Pourtant, elles étaient quatre. Mais c'est sur la brune froide et distante qu'il jeta son dévolu. La jeune femme l'observa du coin de l’œil, cravate, chemise en déroute et veste sortie du pressing dans la matinée, ce type devait rouler sur l'or, ce qu'il lui racontait n'était pas des conneries.

- J'ai toujours été libertin, ajoute-il sans retirer sa main de la croupe de Selina, je suis un homme à femme, je les adore. J'ai compris que vous faisiez dans le sado-masochisme, c'est vrai ?
Le sourire de la jeune femme s'étire, ainsi sa réputation était faite, parfait. Nombreux étaient les gros poissons à aimer les fouets et autres menottes, peut-être un ras-le-bol de l'autorité permanente ? Tant que leurs poches étaient bien remplies, Selina ne bronchera pas. Elle allait devoir faire un grand numéro pour lui soutirer le plus d'argent, histoire de partager avec ses amies de fortune qui se vendaient pour une bouchée de pain. La solidarité était une règle importante chez les prostituées de Park Row, il fallait aussi protéger les plus jeunes, encore plus les mineurs.

- Si vous me sortez le grand jeu, je vous couvrirai d'or. Cela vous va ?
- Appelez-moi Selina, allons. Murmure la jeune femme, affichant un sourire aguicheur. Parler de ce qui vous branche autour d'un petit verre d'alcool et de strip-teaseuses histoire de bien lancer notre soirée vous intéresse t-il ?
Son regard ne semblait pas vouloir dire non.

♥ ♥ ♥

Le Pandora's Box, il n'y avait pas plus glauque et plus mal fréquenté que ce bar. Ambiance feutrée et sinistre, les murs de ce bar cachaient de nombreuses vérités peu avouables. Temple du fétichisme et autres pratiques extrêmes, Selina connaissait peu les lieux. Le patron était un simple connaissance qu'elle évitait comme la peste, ce dernier rêvait de la voir se trémousser sur ses barres de pole-dance. Mais ici, il fallait se taire et obéïr, la jeune brune ne jouait pas dans ce terrain là. Pourtant, ce bar était le fantasme des clients les plus vicieux et joueurs, certains demandaient la Lune pour daigner sortir ses billets verts. Il n'y a pas à dire, pute était vraiment un boulot de damnée. Selina en était une, prête à tout pour survivre.
Le sourire du costard-cravate s'étire en entrant dans le bar, l'odeur d'alcool et de parfums féminins l'enchante, Selina passe devant et prend place sur un fauteuil. Son pantalon en latex grince contre le cuir du siège, faisant toujours sourire le type, son regard suit ses courbes, sa peau blanche dévoilée par sa veste de motard ouverte, laissant son soutien-gorge rouge bien trop apparent pour ne pas y déposer ses yeux vicieux. Son ras-le-cou lui plait encore plus, une tête de chat en pendentif laisse son imagination prendre le dessus, qu'est-ce que cela pouvait vouloir dire ? Avait-elle ce sadisme des chats ? Ou leur douceur ? Les deux lui allait, il se mordit la lèvre devant les talons aiguilles de la jeune femme.

- Tu veux quoi chaton ? Leur whiskey glacé est merveilleux. Sussure Selina en se levant de nouveau.
- Je prends comme toi, je te fais confiance, minette.
La jeune femme déambule jusqu'au bar où une serveuse nettoie les verres à la chaîne, triste métier et sûrement mal rémunéré, la vie est ainsi faite. Selina pose ses mains sur le bar et observe la serveuse et quand enfin cette dernière se présente à elle, l'escort-girl ne peut s'empêcher de lui faire part de son avis.

- Ta p'tite robe est jolie, mais elle te boudine un peu chérie. Son sourire ne se défait pas, elle tire une cigarette et la plante entre ses lèvres rouges. Deux whiskey, glacés. Elle lance un regard aguicheur à l'homme d'affaire qui focalise sur l'arrière-train de la demoiselle. Des grands verres si possible, j'suis pas d'humeur coquine ce soir et j'ai besoin d'imagination pour désirer ce gros lard.

Selina ricane et se retourne, s'adossant contre le bar. Elle en profite pour prendre les positions lascives, afin d'égailler le fortuné, son regard le provoque, elle joue avec l'une de ses mèches noire.
   
   


   
©Didi Farl - copie interdite -
   


Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Je suis
Invité


MessageSujet: Re: Ca m'rend dingue, dingue, dingue. [Query & Echo]   Dim 21 Juin - 0:42

Ca m'rend dingue, dingue, dingue



Echo


Elle glissa le collant le long de sa jambe, passant par la cheville, le tibia, le genou, la cuisse, les hanches. Un collant couleur chair glissait sur sa peau tandis qu’une musique de jazz se faisait entendre dans la pièce à travers la radio. Elle enfila sa petite robe noire d’un geste rapide, laissant la dentelle mettre en valeur son dos. Elle se choisit des escarpins rouges, quelques bracelets carmins. Elle se maquilla d’un geste assuré, quelques paillettes et un rouge à lèvre sanguin pour attirer les regards, pour plaire, puisque c’est ce qu’on lui demandait. Elle redressa ses cheveux bruns d’un simple geste de la main pour y dévoiler sa nuque mais également pour laisser apparaitre les piercings métalliques à son oreille. Elle se regarda dans son miroir un instant, un léger sourire sur les lèvres.

Une nouvelle soirée de travail l’attendait. Aujourd’hui, elle ne s’occuperait que des boissons, c’était à son tour de jouer les serveuses. Ça lui changeait un peu, d’habitude, elle était plutôt dans les lits et entre les cuisses de ses messieurs et de ses dames. Cette soirée lui semblait presque une pause même si elle savait très bien que les pires clients étaient ceux qui buvaient. Ils étaient collants, mal poli, ou triste et rageurs. Elle espérait que tout se passerait bien. De toute façon, la sécurité était là en cas de problème. Même si elle savait se défendre. Elle se souvenait du jeune homme, qui avait tenté de profiter de ses charmes sans avoir à débourser le moindre centime. Elle lui avait tordu le poignet. Elle savait être violente, pour leur plaisir mais aussi pour leur perte. C’était sans doute pour cela qu’elle était parvenue à s’offrir si rapidement ce bel appartement. Bien sûr, par rapport à bien d’autre, il était misérable. Nina ne profitait jamais totalement de sa paye puisqu’elle en envoyait toujours une assez bonne partie à sa mère. Cependant, elle lui satisfaisait entièrement. Il était petit, sobre mais tout à elle. C’était son univers, son cocon. Ça lui suffisait. Elle prit son sac à main, ses clefs, son casque de moto et referma la porte, prêt pour la routine.

Le Jazz résonnait toujours.

؟ ؟ ؟

La nuit était belle ce soir, comme toutes les femmes présentes dans ce lieu de plaisir et de débauche. Les clients étaient là pour ça après tout. Il voulait aux creux de leur bras quelques jolies minettes au menton effronté aux regards doux mais dont les mains les caressaient avec brutalité et dont la peau se colorait à chacun de leur coup, de hanche ou de fouet. Des cris d’extases résonnaient dans les chambres, masqués par le son de la musique et le bruit des discussions et de la danse. Nina était de ce genre-là mais ce soir, elle se trouvait bien sage derrière le bar. Elle lavait, astiquait, grattait de ses ongles les différents verres, de toutes les tailles et de toutes les formes et dont le contenu avait été certainement tout aussi divers.

Il y avait du monde ce soir et elle avait eu besoin d’une de ses collègues pour pouvoir tout gérer. Bien évidemment, si les clients savaient se montrer patients pour les services qu’ils demandaient, ils l’étaient moins au sujet de la boisson. Bien évidemment, pas tout le monde ne venait pour connaitre ce genre de plaisir coquin. Si tout le monde venait pour cela, le business aurait sans doute déjà fermé depuis longtemps, par faillite ou tout simplement à cause des flics qui patrouillaient dans le quartier. Heureusement, le patron savait comment accueillir les plus téméraires du GCPD. Tout le monde pouvait être acheté dans cette ville, les gardiens de l’ordre ne faisaient pas exception. On achetait encore mieux un homme avec quelques jolis atours.

Nina abandonna sa vaisselle pour observer sa partenaire de la nuit, une jolie blonde, aux allures de princesse. Diedre avait ce petit air impérieux qui donnait l’impression parfois qu’elle n’avait pas sa place ici. Du moins, c’est ce que ressentait la brune. Elle avait toujours l’impression en la croisant qu’elles n’étaient pas du même univers. « Bha, qu’importe. Tant qu’elle bosse bien et qu’elle ne m’emmerde pas, ce n’est pas mes ognons. Surement une gosse de riche qui recherche un peu de sensation. » Pensait-elle en le voyant servir quelques cocktails avec la rapidité dû à l’expérience. Cependant, elle n’était pas désagréable à fréquenter, ça lui suffisait pour travailler avec. Soudain, une voix s’éleva à son adresse, la faisant sursauter. Nina retourna un instant son visage et aperçut une très belle jeune femme. Elle semblait un peu plus âgée qu’elle mais plus petite. Cependant, elle dégageait une confiance en ses capacités et en elle-même qui la laissait deviner le manque de complexe chez elle. A côté d’elle, la jeune prostituée avait davantage l’air d’une adolescente qu’autre chose. Ses iris sombres la détaillaient des pieds à la tête tandis que ses yeux verdoyants faisaient de même. L’inconnue attaqua la première puis demanda deux whiskys glacés, assez grands pour se donner le courage avec ce qu’elle appelait « le gros lard ». Pourtant, ce n’est pas ce que Nina retient. Boudiner, sa robe l’a boudinait ? La brune grimaça légèrement face à la provocation, jetant un coup d’œil à sa voisine puis sur le fameux Don Juan de la dame et effectivement, elle ne mentait pas. Il en fallait pour désirer un tel homme mais c’était le cadet de ses soucis. Elle reposa son regard sur elle puis lâcha dans un ton sobre mais non moins sec :

- Merci du conseil. Très joli collier d'ailleurs, c'est pour votre laisse ? Il eut un léger blanc, qu'elle ne laissa pas perdurer. Je vais vous chercher des glaçons.

Quelle jeune femme charmante. « J’aurais dû me douter, une pute de luxe. Cette assurance n’est en réalité que du mépris. La garce. C’est sûr, elle, elle n’est pas bloquée entre quatre murs, incapable de choisir les personnes qui monteront jusqu'au septième ciel grâce à elle. » Ragea la jeune femme mentalement. Ravi de sa fausse excuse, elle vient s’isoler dans la réserve et fit le premier geste qui lui vient à l’esprit. Elle frappa le frigo du pied. Une douleur vive mais heureusement éphémère lui traversa les orteils mais cela ne fut pas à l’origine de son grognement rageur. Nina n’était pas particulièrement malheureuse de son sort, mais non plus heureuse. Elle adorait bien sûr avoir le contrôle qu’elle possédait au lit, elle chérissait même son rôle de dominatrice. Et cette femme arrivait et lui rappelait combien elle n’était foutrement rien, avec une seule réplique. Elle détestait ça.






Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
 

Ca m'rend dingue, dingue, dingue. [Query & Echo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis raide dingue, dingue de toi [PV]
» Je suis folle. Et toi?
» Elle arrive !!!
» Le monde est fou
» Quiz Mariés 2 enfants --- EN COURS ---

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Chronicles - RPG BATMAN :: 

 :: Flashback / Réalités alternatives :: Flashback
-