— Top Sites —




Partagez | 
 

 Did I see you before ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Je suis
Richard J. Grayson


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Sam 2 Avr - 19:51

Mon idée de petit combat n'a pas l'air de lui déplaire. Bien entendu, juste une petite bagarre de rien du tout, plus un jeu pour se défouler qu'un réel conflit. Je ne suis pas sûr que Bruce trouverait ça réellement probant dans le fond, mais ça donnerait tout de même une très vague idée de ce dont elle est capable en terme de pouvoirs. J'avoue être curieux de savoir comment une extra-terrestre se défend. Et puis, c'est aussi une sorte de... d'épreuve pour moi dans le fond. Savoir si je peux venir à bout de quelqu'un qui possède des pouvoirs extra-ordinaire. Savoir si mes capacités d'acrobate et ma vitesse peut me permettre de prendre l'ascendant sur quelqu'un qui a des avantages non négligeable sur moi... Oui, je veux me mesurer à elle. Qu'elle sache voler ou non.
Sa petite pique me fait d'ailleurs rire un peu, et je secoue lentement la tête de haut en bas.

- Forcément oui. Si tu voles, je vais avoir du mal à arriver à tes chevilles...

Je tire un petit bout de langue, taquin avant de lui sourire plus largement en levant deux doigts, l'air satisfait de ma petite blague qui finalement, ne devrais faire rire que moi tant elle est mauvaise. Je ne m'attarde pas là dessus, reculant de quelques pas en voyant qu'elle relevait le défi et qu'elle se préparait elle aussi de son côté. Comme elle le disait elle même... elle avait fait le plein des ses batteries grâce aux UV. Parfait, le combat n'en sera que plus intéressant alors. Les adversaires affaiblies ne m'aideront pas à prouver ma valeur ou à mettre en exergue mes faiblesses non connues.

Sa question me laisse un petit peu songeur quand elle me parle de la résistance des alliages utilisés. J'hausse les épaules, et fait un bruit idiot avec ma bouche signalant que je ne connais aucunement les spécificité de la résistance de ce truc là. Pour moi... c'est un acier. Un acier qui vient de chez Wayne tech et qui est capable de supporter le poids d'une Batmobile de plusieurs tonnes ainsi que son armement, et des pièces de rechange. Un matériau qui peut aussi résister au poids de la Batwing, de la poussée et de la chaleur de ses réacteurs. J'en conclue donc que c'est forcément très resistant.

- Disons que c'est plutôt solide. Sauf si es capable de générer des explosions atomiques en applaudissant. Si c'est le cas... je te prierais d'éviter, nous autres humains... on aime pas vraiment les radiations.

J'affiche un léger petit sourire, me remettant en position, prêt au fameux combat. Bien sur mes appuis, mon regard cherchant le sien avec une petite lueur défiante et narquoise pour la piquer un peu dans son orgeuil. N'avait-elle pas dit qu'elle était une princesse ? Sur terre, on a souvent l'idée des Princesse très fière... j'espère presque que c'est aussi son cas à elle. Ainsi... en la provoquant un peu elle me montrera ce qu'elle a dans le ventre et elle ne ménagera pas ses efforts pour me faire perdre ce petit côté provocateur que je lui affiche pour la narguer.

- Allez en piste.

Je plisse les yeux.

- Sauf si t'as peur...

Je ricane un peu...

Et le combat débute quand je la vois bouger. J'utilise ma vitesse et mes cabrioles pour la surprendre et prendre un angle totalement improbable qui l'empêchera de m'atteindre facilement. D'un bond j'attrape un des anneaux d'acrobatie pour prendre de la hauteur, je bondis jusqu'à une barre horizontale et profitant de l'élan je me jette jusqu'à elle, venant la saisir dans les airs au niveau de la taille à la manière d'un tâcle de football américain  cramponnant fort sa taille en écrasant mon épaule dans son ventre – sans lui faire mal – pour tenter de la plier un peu en deux et de la ramener au sol.

Je ne reste pas immobile puisque je me relève de suite dans un petit saut acrobatique en arrière, esquivant de justesse l'un de ses fameux rayons en la gratifiant de mon esquive acrobatique spéciale Grayson. La fameuse triple vrille acrobatique qui rendait mes parents si célèbre dans le cirque. Avec l'agilité d'un chat, j'attéris alors au sol, une main par terre, un genou plié, l'autre jambe tendu, le regard toujours braqué sur elle.

- Finalement... même quand tu voles, j'arrive quand même à ta cheville hein ?

Et je fais le singe finalement en venant me percher sur une main dans une roue magistrale pour me redonner de l'élan et revenir vers elle pour attaquer, le tout en utilisant mes acrobaties pour avoir une trajectoire imprévisible pour ne pas qu'elle puisse me toucher. Une roulade, un saut, une vrille, une glissade, un saut pour tenter de revenir l'attraper et... VLAN !

Ce rayon là, je ne l'ai pas vu venir, et le moins qu'on puisse dire c'est que ça décoiffe. Me voilà propulsé à quelques mètres de là, le souffle court, assis par terre, il faut quelques secondes pour comprendre un peu... la vitesseà la quelle j'ai pu être expédiée. La force de ce truc... la distance de mon vol plané. Je cligne des yeux bêtement, et vient toucher mon torse atteint, c'est encore chaud. Je relève les yeux vers elle, en me remettant debout en titubant un peu, c'est vrai. Non parce que... c'est étrange comme sensation. Et puis comme je suis joueur... et toujours d'attaque...

- C'est tout ce que tu peux faire ?

Je me remets en garde, les poings levés, lui faisant signe d'attaquer, que j'étais prêt à reprendre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Je suis
Invité


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Mer 6 Avr - 11:12

- AAH ! Dick ! Est-ce que ça va ?

Elle décolla du sol dans l'idée de voir s'il allait bien - et de pouvoir toucher son visage - mais arrêta le mouvement en réalisant qu'il comptait encore et toujours se battre contre elle. Reposant ses pieds contre le sol, elle prit un petit air contrarié, posant ses mains contre ses hanches.

- Continue comme ça, et t'auras droit à la claque royale !

Elle reprit position à son tour, exposant une main ouvert à l'avant, puis sur sa droite. Elle n'avait pas les connaissances de Richard en arts Martiaux, mais elle savait bien une chose: se servir de ses lasers.

- Quand je dis claque, je dis laser sur ta figure !

Sitôt, elle chargea, se jeta sur lui et tenta une pirouette pour lui envoyer son pied au visage, ce qu'elle manqua misérablement. Elle avait apprit à se battre à la dure, dans le camp et à la citadelle, mais apparemment, les techniques lui manquait. Richard recommença ses cascades et elle ne réussit pas à le suivre bien longtemps. Par contre, lorsqu'il tenta de l'attraper, elle l'esquiva en s'envolant, fila derrière lui et agrippa l'arrière de son genou, qu'elle poussa afin de le faire plier, entraînant une chute chez l’acrobate.

Le temps qu'il soit sur ses petites fesses, la rouquine en profita pour attraper son mollet et le soulever de toutes ses petites forces, le faisant voler avec elle jusqu'à une grosse corde épaisse qui avait été accrochée au plafond - une sorte d'entraînement pour grimper des cordes, sans doute - dans laquelle elle enroula la cheville de son nouvel ami. Dans un rire, elle se ficha dans sa vision - à quelques centimètres, en bonne creep qu'elle était - avec une énorme sourire, soulevant son t-shirt qui avait glissé jusqu'à son visage, pour qu'il puisse la voir.

- Puis j'y gagne quoi, moi, pour t'avoir vaincu ?

Quoique c'était un peu de la triche, puisqu'elle savait voler, même si cet idiot avait été difficile d'attraper !

Son regard se leva vers le haut, s'attardant sur les petits motifs des ninjas turtles qui avaient été dessiné sur le slip dépassant des shorts de son compagnon.

- Woah ! Les détails là dessus, dis donc !

Mais, c'était de l'art ! Pas même les artistes les plus renommés de sa planète n'arrivaient à faire ce genre de chose. Impressionnée, elle pinça le tissus afin d'en étirer les plis et d'en voir plus sur les visages des héros fictifs.

- C'est toi qui a fait ça ? ... Oh, j'ai gagné, je veux quelque chose comme ça ! Je te détache et te descend si tu m'en offre un. Promis !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Richard J. Grayson


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Mar 10 Mai - 14:22





Did I see
before ?
Dick & Koriand'R
Did I See you Before ?
Mon enchaînement aurait pu être parfait si je n'avais pas un peu trop traîné dans ma dernière cabriole. La rousse en profite pour m'attraper au genou, m'arrachant à mon équilibre déjà précaire. J'ai tout juste le temps de tendre les mains pour ne pas me retrouver avec le nez contre le sol qu'elle en profite déjà pour attraper ma jambe, en me tractant vers les hauteurs pour... me bloquer le pied dans un cordage sensé être utilisé aux manœuvre acrobatique. Je me débats un peu, essayant de garder l'équilibre pour ne pas me balancer dans le vide comme un idiot. Mon tshirt en profite pour descendre et se placer devant ma tronche, dévoilant au passage quelques balafres qu'un étudiant de mon age ne devrait théoriquement pas avoir.

On ne va pas se mentir, servir la justice et oeuvrer dans Gotham n'est pas une affaire qu'il faut prendre à la légère. Les équipements fournis par Wayne Enterprise sont fait dans des matériaux particulièrement résistants, à l'épreuve des balles par endroit mais il n'empêche que les blessures ne sont pas rares. Elles font parties du quotidien. Par chance, la jeune extra-terrestre n'a pas l'air de se focaliser sur ça. Elle se contente de profiter de sa victoire en se moquant un peu, pour commencer.

-Hey ! J'ai pas tout à fait perdu. J'ai toujours un plan !

Bon là tout de suite, ça paraît compliqué. Quoique. J'ai une opportunité je pense, en me servant de mes capacités, pour me redresser attraper la corde avec les mains et permettre à mon pied de se défaire du collet de corde. Il faut que j'arrive à l'occuper pendant quelques secon...
Je suis coupé net dans mon élan quand elle ne profite pour attraper un morceau de mon caleçon. Faisant les gros yeux, je me débats un peu plus.

- Qu'est-ce que tu fais ?!

Wo wo wo wo ! Ils doivent pas connaître les sous-vêtements chez elle. Ou alors ils ont optés pour d'autres styles. Alors oui, j'en conviens, porter quelque chose qui représente des tortues, mutantes et armées comme des ninjas, ça peut être étonnant quand on vient d'ailleurs. Mais quand même... mon caleçon !

- C'est un sous-vêtements... On touche pas les sous-vêtements des gens comme ça. C'est mal vu. Enfin dans ces conditions là tu vois. 

Mais je suis bon seigneur. Parce que c'est marrant.

- Mais on peut en trouver avec d'autres motifs. Des trucs à ta taille. Je t'en acheterai !

Pour l'heure, j'avais toujours comme projet de me dégager. Je m'agite encore un peu, laissant glisser mon haut que j'attrape. Je ne laisse par une chance à la jeune femme, venant lui coller mon tshirt sur la face, faisant un tour de sa tête avec le tissus avant de nouer les bras ensemble pour lui masquer la vue quelques instants. J'en profite alors pour me plier lentement, tout dans les abdos ! J'attrape la corde à deux mains, je me tracte un peu, défaisant ainsi la pression autour de ma cheville. Je tombe alors au sol, m'amortissant dans une roulade parfaitement discrète qui me permet de glisser à couvert d'un bloc métallique. Puisqu'elle utilisait ses dons pour me combattre... je mettrais toutes les cartes de mon côté. Je ne suis pas qu'un acrobate doué en combat à main nu. Je suis aussi entraîné à me mouvoir en toute discrétion. Pour surprendre mes adversaires.
Le Round II de notre petite bagarre d'entraînement ne faisait que commencer !

Furetant à l'abri de son regard, je m'attarde à me glisser prés de l'établi de gadgets, attrapant ceux que j'utilisais le plus couramment. Ceux qui ne la blesseraient en aucun cas d'ailleurs. Posant sa ma gorge le filtre vocal qui modifiait nos voix et rendait la localisation du son très difficile pour des oreilles humaines, je me permets de glisser quelques mots à son attention.

- Dis moi Kori. Est-ce que tu as peur du noir.


Bah quoi ? Quand Batman le dit, ça fait toujours flipper les gens. D'un revers de la main, j'envoie rapide quelques batarang venir faire éclater les lumières ambiante de la passerelle d'entraînement, avant de rouler un peu plus loin, toujours dans l'ombre.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Je suis
Invité


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Mer 11 Mai - 6:13

- Comment ?!

Comment avait-il fait ? Ce petit vaurien l'avait prise par surprise. Sauf qu'avec un t-shirt sur la tête, on ne volait plus. Obligée de déposer ses pieds au sol, la rouquine retira le vêtement de sur sa tête. Elle jeta un regard féroce vers le jeune homme, mais trop tard, la lumière s'éteignit subitement. Tout comme le souffle de Kori, qui se coupa net. Elle resta tranquille, muette comme une carpe pour ne pas se faire trouver par l'acrobate, tandis ce qu'elle se déplaçait en douceur.

Néanmoins, son plan foira lorsque son sang se mit à brasiller dans ses veines. Progressivement, ses yeux illuminèrent à leur tour. Dans le noir absolu, Koriand'r se mit à briller de mille feux, trahie par son propre corps qui prenait à petit feu l'allure d'un bâton fluorescent. Il n'y avait qu'au niveau des vêtements que la luminosité était moins puissante.

Bon, ç'avait beau être impressionnant, elle devenait par contre une proie extrêmement facile. Un son plaintif sortit de sa gorge, tandis ce qu'elle croisait les bras.

- C'est... C'est pas juste ! Dick, où es-tu ?!

Elle tremblait, nerveuse à l'idée de ne rien voir, à dire vrai, elle était presque effrayée. Parce qu'en plus d'être visible aux yeux de tous, elle, elle ne voyait que dalle.

- Je te jure que si tu me fais un coup sournois, tu en paieras le prix, c'est une promesse !

Sa voix se fit tremblante, bien malgré elle qui tentait d'avoir l'air méchante. Elle se mit à bouger un peu partout, dans l'espoir qu'il ne lui fasse pas peur.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Richard J. Grayson


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Lun 16 Mai - 12:15





Did I see
before ?
Dick & Koriand'R
Did I See you Before ?
Je reste là, dans l'obscurité, à chercher un angle d'attaque pour la surprendre. C'est fou comme je me prends au jeu dans ce genre de situation. Être dans la peau d'un prédateur tapis à l'abri des regards offre une certaine satisfaction, il faut dire. Et bien que ce soit un jeu, le malaise de Koriand'R m'amuse plutôt. D'une roulade, je me glisse vers un nouvel abri un peu plus proche que le précédant. Et puisqu'il faut que j'agisse comme Batman dans ce genre de situation, je me prépare à fondre sur celle pour ne lui laisser aucune chance.
Fronçant les sourcils, je bande les muscles de mes cuisses, ma main agrippe quelques petits pétards claques-doigts que je lance, à l'opposé de ma direction.

Les petits détonations attirent – je l'espère – l'attention de la jeune femme, tandis que le bruit couvre le mien quand je passe par dessus la caisse d'acier. Je prends une impulsion sur cette dernière, poussant aussi fortement que possible sur mes jambes pour que mon saut soit le plus haut possible. Plus de hauteur. Plus de longueur. C'est un entraînement destiné à se surpasser après tout. Et à montrer ce qu'on vaut. Je retombe derrière elle, dans une petite roulade en profitant juste pour tendre la main et venir coller une petite tape derrière son mollet dans mon élan, lui signalant que si ça avait été une vraie bagarre, j'aurais cogné beaucoup plus fort et qu'elle ce serait probablement crouté sur les fesses.

L'effet de surprise m'offre le loisir de venir tenter de la saisir à la tête, sans serrer ça va de soi. Mon avant bras devant sa gorge, mon autre bras en verrou, les jambes bien ancrée sur le sol, l'angle de ma hanche appuyé sur ses reins.  Sur le terrain, je n'aurais qu'à serrer fort pour écraser ses carotides et la faire sombre dans l'inconscience sans trop risquer le moindre coup. Ici... ici je ne fait rien de tout ça, me contentant finalement de la lâcher en ricanant, et de venir brièvement chatouiller ses deux hanches avant de m'éloigner, simplement pour m'asseoir sur l'un des nombreux contenant en fer présent ici ou là.

- Pour la postérité on dirait que y a égalité. Un point partout.

Je désigne d'un petit mouvement de la tête le plafond auquel elle m'avait suspendu un peu plus tôt. Elle a gagné ce round là. J'ai gagné le suivant. Normal.

- Il faut trouver quelque chose pour éviter que tu brilles comme un tube fluo dans l'obscurité par contre... ça, ça risque de copieusement attirer l'attention des gens si tu te ballades de nuit.

Parce qu'on va pas se mentir, à part deux trois tarés qui portent des combinaisons étranges et criardes, les gens du coin sont plutôt... Austère. Le genre à pas trop se montrer. Je regarde autour de nous, ne tardant pas à retrouver le tshirt que j'avais sacrifié un peu plus tôt pour me libérer. Toujours aussi actif, je m'en vais le récupérer pour l'enfiler à nouveau. Mine de rien... il fait plutôt frais ici, dans la cave.
Et puis, comme si de rien était, avec un petit sourire moqueur, je coule un regard dans sa direction pour la narguer un peu.

- N'empêche que t'as tellement flippé...

Je la nargue un peu, me permettant même d'essayer d'imiter sa voix, par jeu.

- Je te préviens si tu me fais un coup sournois...

Tirade de langue. Clin d'oeil. Et pouf je m'éclipse à nouveau pour aller fouiller un peu les alentours à la recherche de... deux barres énergétiques. Je tends un bras à l'aveugle dans mon dos, en direction de Koriand'R pour lui en filer une des deux, tandis que je continuais ma fouille du petit frigo d'appoint destiné à reprendre des forces après l'entraînement afin d'en extraire une bouteille d'eau.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Je suis
Invité


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Lun 16 Mai - 20:06

Y'avait quelque chose qui crépitait, mais elle ne voyait, ni savait pas quoi. Son cœur fit un bond, il avait quoi comme intentions, de fou furieux ? Surtout qu'en ce moment, elle était une cible sur pattes, rah ! Si ça avait pas été des décharges de rayons UV elle aurait pas allumée comme une lampe torche quand elle en avait le moins besoin. Ce méchant Batman, il avait tout prévu !

Un clignement de cils, les crépitements se changèrent en quelques petits claquements, Koriand'r cru que c'était Robin et elle s'en éloigna, intimidée. Non, elle n'aimait pas le noir, oui, elle allait se venger. Comment ? Elle ne savait pas encore. En quelques secondes à peine suivant les pétards, elle entendit deux pieds atterrir derrière elle, mais encore. Le bruit avait été tellement subtil, comme un félin. La rousse tressaillit et au même moment où une main frappa son mollet, elle bondit chouinant.

Avant de rire.

- Reviens !

C'est ce qu'il fit, mais pas de la façon dont elle l'avait imaginé.

En un moins de deux, son bras vint emprisonner sa gorge. Son premier réflexe - mais pas le meilleur - fut d'attraper cet avant-bras et de figer, le souffle coupé. Ce n'est que lorsqu'il la relâcha qu'elle osa à nouveau respirer. Pas qu'elle avait détesté son contact, non plus. Parce que c'était lui, ça ne lui dérangeait pas, qu'il l'étouffe. C'était un peu bizarre, dit comme ça, mais puisqu'il s'avérait être le premier à l'avoir trouvée sur terre - si on enlève les voyous qui voulaient lui faire du mal - en lui sauvant la peau, c'était un peu comme le coup de foudre, ou... Quelque chose comme ça.

Elle ne le savait pas encore, ça, par contre.

Tout ce qu'elle savait, était que lorsqu'il était à proximité, elle se sentait tout chose.

- Égalité ? Je te donne mon point, j'ai triché moi, avec mon pouvoir. Tu es vraiment doué ! Je veux me battre comme ça, moi aussi !

Elle suivit à l'aveuglette, mais commençait déjà à s'habituer à l'obscurité. Dick retrouvait son t-shirt - mais Kori en profita le temps qu'elle avait pour relooker ses muscles, pour le peu qu'elle pouvait voir - et c'est une fois l'avoir enfilé qu'il revint auprès d'elle.

- T'en fais pas pour ça, c'est rare que c'est aussi voyant et c'est qu'en obscurité absolue, aussitôt qui a une source lumineuse, ça paraît plus autant. Tu diras merci à ton père, c'est grâce à mon bain de lumière de tout à l'heure que ça a pu être aussi... Voyant.  

Son sourire disparu au commentaire du prodige. Des rougeurs apparurent sur ses joues, tandis ce qu'elle lui envoyait un petit regard courroucé.

- Pas tant que ça ! C'était.. L'élément de surprise.

Ses yeux s'écarquillèrent à l'imitation, mais elle se mise à pouffer de rire.

- Tu l'as pas du tout ! Ahahaha !

Elle attendait derrière, mais reçu bientôt une main transportant quelque chose se frapper contre le côté de ma poitrine. J'attrapais la barre en reculant, pour lui donner de l'espace.

- Oh, merci.

En une minute à peine, la barre protéinée disparue. Son regard se jeta sur la bouteille, qu'elle fixa pendant au moins trois minutes.

- C'est de l'eau ? Je peux en avoir ?

Elle reçu à son tour une bouteille, qu'elle essaya d'ouvrir en tirant le bouchon.

- Mais qu'est-ce que...

Trois autres minutes servirent à comprendre comment ça s'ouvrait, ce machin, mais Dick lui vint bientôt en aide, dévissant l'ouverture pour elle. Reprenant sa bouteille, elle appuyait sur celle-ci, réalisant que ça repoussait l'eau vers la sortie.

- Que c'est compliqué, boire de l'eau, ici !

Son ami lui, était déjà en train de boire et elle prit exemple sur lui. Elle faillit s'éclabousser avec sa propre bouteille, ce qui lui donna l'idée de faire pareil, avec Richard. Une petite vengeance personnelle, peut-être. De sa main, elle enferma toute la longueur de la bouteille qu'elle écrasa pour en faire sortir le liquide directement sur son visage, quoiqu'il dû en avaler de trop avant que ça n’atterrisse sur son faciès. Starfire éclata de rire, s'éloignant en vitesse pour ne pas subir de représailles.

- T'étais tout crasseux, fallait bien te donner un petit bain !

Elle se moqua encore plus, fouillant un peu la pièce à la recherche d'interrupteur, pour ramener la lumière. Une voix tonna avant qu'elle n'aille le temps de s'approcher de ce qu'elle cherchait.

- Le dîner est prêt Monsieur. Je pense que mademoiselle a besoin d'un peu plus qu'une barre énergétique. Si vous voulez bien monter.

Elle ne reconnut pas cette voix, mais elle représentait celle d'un vieillard, d'un homme de haute classe sociale. Craintive, Kori revint près de Richard, venant se cacher derrière tandis ce qu'ils quittaient la Batcave pour le manoir Wayne.

À l'étage, Kori observait les tableaux, les papiers-peints, les couleurs. Elle était parfaitement détendue, jusqu'à ce qu'Alfred fasse irruption derrière nos deux jeunes aventuriers. Les mains croisées derrière lui, il leurs jeta un simple coup d'oeil, un subtil sourire aux lèvres.

- Je crois qu'un petit brin de toilette ne vous ferait pas de mal.

Il disparut vers la salle à manger. Koriand'r lui envoya un petit regard inquiet.

- C'est quoi ça, un brin de toilette ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Richard J. Grayson


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Sam 21 Mai - 14:35





Did I see
before ?
Dick & Koriand'R
Did I See you Before ?
Les yeux grands ouverts, je constate que le contenu de ma bouteille d'eau vient de se retrouver en plein sur ma poire. Kori aura vite trouvé un moyen de se venger. Elle m'avait prévenu pourtant que je paierai mon attaque dans le noir. Dévissant simplement le bouchon, je m'apprête à entrer dans la spirale de la vengeance en lui renversant copieusement le reste de ma boisson sur la tête quand Alfred fait son apparition, me coupant net dans mon élan. Je lance un coup d'oeil vers se dernier, avant d'agiter doucement la tête de bas en haut. C'est vrai qu'une barre vitaminée ne vaut pas un bon vieux repas.

Je me demande si Bruce approuverait que Kori vienne jusqu'au manoir. Je ne sais pas s'il lui fait assez confiance pour ça, mais qu'importe. Alfred semble avoir pris la décision de le mettre devant le fait accompli. Le majordome avait disparu aussi vite qu'il était arrivé. J'hausse les épaules, et je prends alors les devants, guidant la jeune femme jusqu'au petit élévateur qui nous fait quitter la grotte et qui nous amène bien plus haut, au manoir. Nous sortons derrière une étagère au milieu du petit salon. Je passe auprès du piano, faisant glisser mes doigts sur la longueur du clavier pour faire résonner toutes les notes en jetant un œil vers la demoiselle qui ne devait pas avoir vu ce genre de chose souvent. Alors je m'explique.

- C'est un piano. Un instrument pour faire de la musique.

Et d'un regard je lui fais comprendre que non, je ne sais pas en jouer. J'ai des notions de guitare, mais rien de fameux. C'est dans un autre domaine que je me démarque le plus il faut dire.
Les mains dans les poches, je me contente de m'éloigner de l'instrument, afin de guider la princesse extra-terrestre au travers des nombreuses pièces, lui permettant entre autre, de découvrir le hall gigantesque du manoir ainsi quelques autres salles diverses et variées.

- C'est grand hein ? Il m'a fallu un sacré moment pour me repérer ici.

Il faut dire que je vivais dans une caravane avant le meurtre de mes parents. Je n'avais pas spécialement l'habitude des bâtisses de cette taille. Le gros de mes journées, je les passais à rôder dehors avec les autres enfants du cirque. Les choses ont changé. Je me suis fait à cette maison maintenant. Bruce m'a offert la chance d'être quelqu'un d'autre. J'aurais pu n'être qu'un orphelin comme un autre. Aujourd'hui, je suis ni plus ni moins que le futur héritier de la firme Wayne. C'est une histoire incroyable, pas vrai ?

Alfred ne tarde pas à refaire son apparition, suggérant qu'un brin de toilette serait une bonne idée. Je m'amuse un peu du questionnement de Kori suite à ça.

- Nous débarbouiller un peu.

Mine de rien, entre nos aventures dans les bois, l'enfermement dans la batcave, et l'entraînement assez mouvementé... nous méritions bien ça. Je me retourne donc, faisant signe à la jeune femme de me suivre.

- On revient vite Alfred !

Alfred comptait bien la dessus.
D'un pas un peu plus hâtif, je guide notre invitée à l'étage, ouvrant l'une des très nombreuses portes pour l'inviter à entrer dans une salle de bain. Douche dans un angle, baignoire dans un autre, lavabo, huiles et sels de bain. Il y avait de tout ici. Et ce n'était qu'une salle parmi plein d'autre.

- Je sais pas si vous avez d'autres méthodes mais ici sur terre, on doit se laver comme ça. Je remonte mes manches, et m'approche simplement de la douche, ouvrant la porte vitrée pour tourner doucement un des robinets. Eau chaude. Eau froide. Tu règles les deux pour avoir la température et la pression que tu veux. Et heu... ensuite tu te déshabilles, tu vas sous l'eau, et tu te nettoies avec... ça. Ou ça. Selon celui qui a l'odeur qui te plait le mieux je suppose... Je pose devant elle les différents gels douche. Enfin je suppose qu'ils doivent avoir des savons dans l'espace. Ou des trucs spéciaux pour se laver quoi.

Désignant la sortie, je lui fais signe d'attendre un peu ici, filant au triple galop pour aller fouiller dans ma chambre à la recherche d'habits. Elle va pas remettre ses fringues usagées après tout. Je prends les vieux vêtements. Ceux que je portais il y a quelques années. Elle a moins de chance de nager dedans, au moins. J'ai du bol, Alfred a tendance à toujours envoyer les vêtements trop petits aux Orphelinats. Je reviens vers la salle de bain chargé de tout ça, les déposant à côté.

- Voilà. Quand tu seras douchée. Tu te sèches avec la serviette et... bah j'ai que ça comme habits à te prêter pour l'instant. Mais ça suffira. On ira manger après ça.

Je recule, quittant la pièce en lui faisant un petit signe de la main. Moi j'irai squatter une autre salle de bain. Celle qui est accolé à ma chambre par exemple.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Je suis
Invité


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Dim 22 Mai - 6:30

- C'est un piano. Un instrument pour faire de la musique.

La rousse jetait un coup d'oeil vers le gigantesque meuble, une belle pièce il fallait dire. Sauf que tout ce qui capta son attention fut la mélodie créée par son ami. Elle voulut recommencer et lorsqu'il eut le dos tourné, Kori se mit à pianoter sur un peu toutes les notes, répétant les plus aiguës, captivée par le son qui y résonnait.

Ce n'est que lorsque Dick fut très éloigné que Koriand'r se hâte à le suivre, quittant avec peine le fameux piano. Passant par là, elle touchait les tableaux, ressentant la peinture, les reliefs, les cadres...

- Mes pauvres, vous êtes enfermés ici depuis si longtemps.

Chuchota-t-elle à l'intention des portraits, avant de retrouver Richard. La visite se déroula bien et l'enfant prodige fut sauvé des bêtises de l'alien.

[...]

- Se... Débarbouiller ? Tu veux dire, enlever ce sable et cette terre sur notre peau ?

Lentement, Kori suivit Dick derrière en se jouant après les mains. Ils se rendirent à une salle de bain, qui avait au moins la taille d'une chambre. La princesse Tamaranienne trouva un petit savon en forme de Dauphin, un espèce de gel après lequel elle se mit à jouer pendant plusieurs minutes.

Lorsque l'eau claqua contre la céramique de la douche, Kori sursauta, relâchant le petit dauphin pour porter toute son attention sur l'espèce de cabine.

- Une douche. Ça, c'est une douche.

Chuchota-elle, pour le retenir.

- C'est... Petit.

Dit-elle à l'intention du bain et de la douche. Ils avaient l'habitude de se nettoyer dans un lac entier, en groupe.
Elle toucha l'eau et grimaça.

- Tu peux la mettre plus chaude ?

Elle observa Dick faire avec les robinets, puis le fit à son tour, jouant un peu avec l'eau, impressionnée du fonctionnement.

- Ouah ! Tu peux... Mettre l'eau et l'enlever !

C'était puissant comme mécanique ! Elle retira complètement l'eau froide, ne conservant que l'eau chaude.
Elle était si absorbée par ce qu'elle faisait qu'elle ne retint que l'important sur ce que Dick disait. Lorsqu'il eut quitté la pièce, Kori traîna un peu avec les savons, les peignes qu'elle trouvait et parfum. Elle finit par entrer dans la douche, où elle renifla les divers savons. Un en particulier qui sentait la cerise l'incita à en mettre sur sa langue. Grave erreur. Elle se mit à cracher autant que possible, buvant de l'eau jusqu'à ne plus pouvoir.

- Beurk ! C'est... Je crois que c'est pas frais.

Lorsqu'elle eut terminé de se nettoyer (elle avait utilisé le revitalisant pour son corps et le gel de corps pour les cheveux) elle quitta la douche et ferma les robinets - parce que fallait pas oublier quand même. Elle enroula sa serviette autour de ses cheveux puisqu'ils étaient terriblement mouillés et décida d'aller se sécher à l'extérieur, comme ils le faisaient chez eux. Quittant la salle de bain - complètement à poil - elle chercha Dick. Heureusement, ni Bruce, ni Alfred ne croisèrent son chemin.

- Diiick ?

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Richard J. Grayson


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Jeu 26 Mai - 13:05





Did I see
before ?
Dick & Koriand'R
Did I See you Before ?
Comme à mon habitude, prendre une douche implique forcément que je pousse la chansonnette tout en me savonnant. Puisque je suis de bonne humeur, et toujours plein de peps, c'est Final Countdown que je braille comme le dernier des aliénés tout en profitant des flots chauds qui dévalent sur ma peau. Savonné de la tête au pied et propre comme un sous neuf quand vient le rinçage, je sors et m'essuie rapidement et j'enfile quelques habits qui s'humidifient forcément du fait de mon séchage tout sauf au point. Je reviens alors sur mes pas, ma serviette en main, je m'apprête à rejoindre la grande buanderie de l'étage pour y suspendre l'objet trempé quand une voix lointaine hèle mon nom.

Kori. Elle a probablement terminé de se doucher et elle s'est peut être perdue. Je roule les yeux vers le plafond, avec un petit sourire en coin, et c'est en pressant le pas que je me mets en tête de la retrouver aussi rapidement que possible. Ce qui ne tarde pas.
Je déboule face à elle au détour d'un couloir, manquant de la percuter de point fouet. Je pousse une petit bruit un peu stupide en l'évitant de justesse, et il faut que je me mette tout mon sang froid et mes atouts d'acrobates pour ne pas perdre l'équilibre.
Sacrée surprise.

Un duo de surprise en fait puisque je note qu'elle avait bien noué ses cheveux dans une serviette. Mais qu'elle n'avait rien caché d'autre du tout ! Je fais les gros yeux, et je tourne sur moi même rapidement pour ne pas en voir plus. Parce que... ben parce que je tiens à respecter sa pudeur, ce genre de truc. Et dire que tous les ados du monde rêveraient d'être à ma place. Kori, c'est un peu le combo gagnant dans un sens. Un fan de SF aurait probablement déjà fait une attaque cardiaque, dans ma situation. Parce qu'elle est jolie. Parce qu'elle vient d'ailleurs. Parce qu'elle a ce côté exotique. Et bon sang, parce qu'elle est à poil au beau milieu du couloir.

- Mais qu'est-ce que tu fais ?!

Pas d'Alfred dans les parages. Bruce casse des mâchoires et sauve Gotham. On a du pot, là. Enfin, j'ai du pot. Je pense pas qu'on engueulera une jeune extra terrestre parce qu'elle n'a pas cru bon de s'habiller. Mais moi, plus ou moins le garant de sa présence ici, ça risquerait de salement chauffer pour mon matricule si on la trouvait ainsi à jouer les exhibitionnistes au milieu d'un manoir appartenant à LA personne la plus en vue de la ville. L'un des fervent défenseur de Gotham, l'opposant de tout ce qui se fait de malsain et néfaste à Gotham, surpris avec une fille pas majeure et nue. Oui ça sent les ennuis.

- Viens. Faut pas que tu restes comme ça.

Je suis à peu prés sûr que ce n'est pas volontaire de sa part. Il faut juste qu'elle... comprenne le monde dans lequel elle est.

- On est pudique sur Terre, tu sais ?

À l'aveugle, ma main fend l'air dans mon dos, tâtonne ce qui semble être sa hanche et attrape enfin son poignet. Je la tire avec moi, revenant sur ses pas pour la ramener à nouveau vers la salle de bain. Je garde le regarde ailleurs. Pas même vers les vitres le long du chemin qui pourrait refléter ce qu'une partie de moi à envie de voir, mais que mon respect me pousse à ne pas zyeuter. Ce serait mal. Très mal.

- Tiens... retourne là dedans. Et enfile les vêtements que je t'ai apporté. Ils seront un peu grand, mais ils te couvriront. 

J'attends qu'elle le fasse, tout en m'adossant au mur, croisant les bras en fixant mes pieds. Je n'ai pas envie qu'elle croit que je lui en veux ou quoi que ce soit, alors je tente de lui expliquer.

- C'est mal vu de se montrer nu devant des gens. Pas au naturel. C'est réservé à l'intimité. C'est un pu tabou, les corps ici. Pas qu'on assume pas ou quoi. C'est juste que la nudité est plutôt lié à la sexualité sur cette planète. Alors... moins t'as de vêtements, plus ça semble vulgaire... Ou tabou. Ou gênant. Enfin... tu vois, comme moi tout à l'heure quand je t'ai vu. Autant, je suis persuadé que c'est très joli à regarder mais...
Ta gueule Dick. Ta gueule. Plus tu t'expliques, plus c'est ridicule.

- Bref ! Des habits c'est cool. En attendant... je crève de faim, pas toi ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Je suis
Invité


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Dim 5 Juin - 20:01

HRP:
 

Elle se raidit de la tête aux pieds lorsqu'ils manquèrent de se foncer dedans et avait, du même coup, remarqué la belle grimace de son ami ainsi que son petit son abruti. Son qui lui avait arraché un petit giggle. Lorsqu'il réagit à sa nudité, Starfire sursauta à nouveau, replaçant du même coup nerveusement sa serviette autour de ses longs cheveux.

- Je... Je me laisse sécher à l'air. Pourquoi ?

Elle le suivit avec de grand yeux ronds. Peu certaine de ce qu'elle avait fait comme bêtise. Ça devenait compliqué, ce que Dick disait.

- J'ai fait quelque chose de mal ? ... Pudique ? Vous aimez pas affichez votre corps en public ?

Attend, ils voulaient pas afficher leur propre corps ? C'était naturel, un corps !

Elle remarqua la main de Dick, qui frôla d'abord sa hanche - et qui la fit frissonner, accessoirement - pour ensuite attraper sa main. Un sourire fleurit sur son visage, toute joyeuse qu'elle était.

- J'aime bien quand tu mets ta main sur moi. Avait-elle soufflé avec un petit sourire niais.

Kori n'avait pas la notion de ce qu'il fallait dire et ce qu'il fallait garder pour soi.

- Je suis encore mouillée ! Oh...Pfft. Eh puis tant pis, si c'est Dick qui veut que je mette ces vêtements. Dit-elle à voix haute, tout près du fils prodige.

Sa tête sortie bientôt du cadre de porte, un petit sourire aux lèvres et de petites joues un peu plus foncées.

- Tu me trouve jolie, oui ?

Son petit sourire se transforma en une mine interrogatrice.

- Si tu veux, nous pourrions avoir de la sexualité ensembles et la prochaine fois que je serai nue tu ne seras plus dans cet état.

Elle retourna à sa salle d'essayage, enfilant plusieurs de ses vêtements avant d'abandonner le trois quart. Elle n'usa que de son t-shirt qu'elle transforma en une petite robe courte, avec comme seuls sous-vêtements le boxer de Dick, qui donnait un peu l'aspect de shorts moulantes. Elle ressortie.

- Ça me va bien ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Richard J. Grayson


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   Ven 8 Juil - 13:31





Did I see
before ?
Dick & Koriand'R
Did I See you Before ?
Elle se laisse sécher à l'air. C'est la réponse la plus... étrange que je puisse entendre de la part d'une extraterrestre. Ils sont capables de voyager dans l'espace, probablement d'utiliser des technologies si avancées qu'elles permettent d'approcher la vitesse de la lumière tout en préservant les forme humaine à l'intérieur de la structure. Mais ils n'ont pas inventé les serviettes ? Voilà qui me dépasse. Enfin qui me dépasse. Qui me surprend, plutôt. Ils ont pas l'air spécialement pudiques sur sa planète. J'imagine que c'est une norme social. Ses vêtements n'étaient pas bien épais et ne la couvraient pas non plus beaucoup, il faut dire.

Bref et ceci dit, je la conduis à nouveau vers la salle de bain, sans trop la regarder. Et justement j'aborde cette histoire de pudeur qu'elle a l'air de prendre avec une curiosité certaine. Forcément. Je trouve étrange sa manière d'agir, mais elle doit en penser autant sur la mienne. Comme quoi, humanoïde ou pas, les us et coutumes parviennent toujours à surprendre, d'un continent à l'autre, comme d'une galaxie à une autre.

- On est pudiques oui. On s'habille un peu. Sans tout cacher, mais quand même. Y a que certains endroit où on peut se balader moins couverts. Et encore.

Je file donc, essayant de ne pas regarder. Je la laisse se sécher et enfiler des vêtements, dos à la porte. Tu parles d'une situation compliquée. Je préfère encore me retrouver entouré d'une armada de gros tarés armés jusqu'aux dents plutôt que de devoir gérer un moment pareille. Parce que premièrement, je ne suis vraiment pas doué pour guider les gens et expliquer ce monde. Et d'une autre parce qu'il y a le facteur hormonale et la frustration de devoir rester sur ma ligne de conduite. On a beau dire ce qu'on veut, l'honnêteté et la vertu, c'est de belles saloperies.
En parlant de ça, je déglutis de travers quand elle me parle de sexualité. C'est la proposition la plus étrange du monde. Et en plus de ça, je suis convaincu qu'elle le dit avec une naïveté hallucinante.

- Non mais... faut pas dire des trucs comme ça non plus. Là ça va, c'est que moi. Balance un truc comme ça à un vieux dégueulasse et tu vas comprendre dans quel monde merdique ton vaisseau s'est écrasé...

Et j'en frissonne un peu d'horreur. Je sais à quoi ressemble ce monde moi. Je sais que la naïveté et l'inexpérience de la rousse risquent de la conduire dans un sale coup si je ne la mets pas bien en garde. De reste, je me dois de la mettre en garde du mieux que je peux et faciliter au mieux sa vie ici. C'est ma mission visiblement.
Quand elle ressort, je jette un rapide coup d'oeil. Juste pour m'assurer qu'elle n'a pas enfilé juste un truc n'importe comment dans son élan exhibitionniste. C'est pas le cas. Un tshirt, un caleçon. C'est pas la tenue la plus couverte du monde, mais pour traîner dans la maison ça ne choquera personne. Ça ressemble plutôt à un pyjama, en fin de compte.

- Ouais... on dira que pour ici, ça ira. Je crois qu'il faudra te trouver des habits de filles quand même.

Mains dans les poches, je lui fais un petit signe de la tête pour l'inviter à me suivre vers l'étage du bas. Depuis l'escalier, je sens déjà la bonne odeur du repas que nous a mijoté Alfred.

- C'est pour mieux assimiler le soleil que t'as l'habitude de porter des vêtements aussi... courts ?


Spoiler:
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Je suis
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Did I see you before ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Did I see you before ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Chronicles - RPG BATMAN :: 

 :: Iles & Périphérie
-