— Top Sites —




Partagez | 
 

 A Shitty prom night...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: A Shitty prom night...   Jeu 3 Déc - 23:45



A shitty prom night





Le Bal de promo... Comment décrire ce que je ressentais à l'approche de cet événement si particulier dans la vie d'un adolescent ? C'était assez compliqué. Plusieurs sentiments contradictoires se mêlaient en moi : la joie, l'excitation... Mais aussi de l'appréhension. Après ça, j'allais être séparé de certains de mes vieux potes comme Tommy ou Dinah. On avait grandi ensemble, de la primaire jusqu'au secondaire, on s'était suivi. Me dire que nos vies respectives allaient prendre un cours différent me rendait un peu triste.

Toutefois, je me consolais quelques minutes plus tard en allant récupérer chez elle ma cavalière... La splendide Jessica Harrison. J'avais rencontré ma dernière conquête lors de la grande fête d'Halloween organisée par ma famille... Ce fut le coup de foudre immédiat : une fille aussi belle qu'intelligente ! Elle s'orientait vers des études de droit. Très certainement les réussiraient-elles avec brio...

- Déjà là Oli ? Je t'attendais vers 20h !

- Désolé mon cœur mais il semble que ma voiture aussi était pressée de te voir...

- Ta voiture ou ton pied droit ? Tu es vraiment incorrigible Oliver Queen...

Aïe ça sentait le sermon à plein nez ça. Elle me scrutait déjà avec ce fameux regard qu'elle avait lorsqu'elle était agacée... Avec une mine pareille elle avait tout pour faire juge tiens. Si elle matait tous les accusés comme ça, je pouvais parier qu'ils avoueraient tout sans même que l'accusation ait quoique ce soit à faire !

- ...Et c'est pour ça que je t'aime !

Elle se jetta dans mes bras, m'embrassant langoureusement... Pfiou. Je l'avais échappé belle cette fois-ci. Mieux valait que je roule tranquillement désormais... Je ne tenais pas à avoir à nouveau le droit au regard.

- Si madame veux bien se donner la peine...

Je lui ouvrit l'une des portière de la corvette, désignant la place passager. Elle s'esclaffa et pris place dans mon bolide, tandis que je rejoignais le fauteuil du conducteur.

- Alors mon prince, où m'emmène tu avec ton tapis volant ?

- Mais où vous voudrez princesse, je ne suis que votre humble serviteur... Si je puis me permettre une suggestion... Pourquoi pas la chambre du manoir Queen ?

- Et louper le bal de promo ? Tu ne me feras pas croire ça Oli'... Tu ne manquerais pas une occasion d'aller faire la fête avec Tommy. Ou de revoir ton ex...

- Jess' je te l'ai déjà dit, Dinah n'est pas mon ex... C'est juste une amie.


- Vous vous chamaillez tellement comme un vieux couple aussi... Avoues que ça prête à confusion.

Le petit sourire en coin... Elle me taquine, ça m'agace et elle le sait. Ma relation avec Dinah avait toujours été un sujet un peu tabou. Pour moi c'était une amie : point à la ligne... On était trop différent elle et moi. Et puis on se crêpait sans arrêt le chignon aussi... Toujours à me faire la morale : "Fais-çi" 'fais pas ça"... Pire que ma mère. Pour autant je l'adorais et quand elle arrêtait de jouer au "sergent chef Lance" (petit surnom dont je l'avais affublé) on se marrait vraiment...

La conversation allait bon train et nous arrivâmes finalement assez rapidement au bal de promo... Je me garais juste à côté de l'Aston Martin de Tommy qui arriva au même moment que moi.

- Tommy !

- Oliver Queen ! Et la ravissante Jessica aussi ! J'espère que ce rustre a conduit prudemment en votre présence milady.

Il s'approcha, lui baisant la main à la manière d'un aristocrate du XVIIIème...Du Tommy tout craché.

- Oh il ne fait pas le malin quand je suis sur le siège passager... Mais je te remercie tout de même de te soucier de mon bien être Tommy.

- Mais dis moi Merlyn tu es tout seul ? Ne me dit pas qu'aucune fille n'a voulu t'accompagner ?

Petit sourire malicieux, asticoter Tommy était un de mes passe-temps favoris. Même si je me doute pertinemment que cet incorrigible Don Juan a très certainement trouvé chaussure à son pied.

- Tu te gausses monsieur Queen... Mais saches que tu n'as pas le monopole des jolies brunes.

La nouvelle conquête de Tommy sort de la voiture et je n'en reviens pas... Dinah. Habillée avec une longue robe bleue, des bijoux... Bref on était loin de sa tenue habituelle. J'accusais le coup mais ne me démontait pas, m'autorisant même une petite boutade pour la forme :

- Hey pas mal Sergent Lance ! Tu nous avais caché que ton armoire contenait autre chose que des jeans !

Je plaisantais, mais quelque part, le coeur n'y était pas. J'avais l'impression de découvrir une autre Dinah... Une personne différente de celle que j'avais pu côtoyer toutes ces années. C'était assez déstabilisant...


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Ven 4 Déc - 22:52

Dinah, tu as prévu quelque chose pour après-demain ?

Je vais juste rester chez-moi et me goinfrer de pop-corn au caramel, pourquoi ?

Voudrais-tu être ma cavalière ?
Tu déprimais et tu étais contrariée, il fallait l'avouer.
Quelques jours avant le bal de promo, tu t'étais disputée avec ta mère qui, dans un vain essai de recoller les morceaux de votre semblant de famille, t'avait offert un ensemble aussi élégant que sexy. Tu lui avais déjà dit que tu ne voulais pas aller au bal, que tu t'en fichais, tu ne voulais pas traîner avec des petits cons et des gosses de riches qui se pavanent complètement saouls en frimant de leur pognon. D'ailleurs, tu n'avais pas envie de voir Oliver ni sa nouvelle copine. Tu n'aimais pas danser, tu ne savais pas – non plus. Alors, pourquoi y aller si tes deux amis étaient pris ? Pour tenir la chandelle ? Sans façons.

Ou, du moins, c'est ce que tu croyais…
Deux jours avant le bal, Thommy se pointa chez toi, sans prévenir. Tu étais en train de prendre un bain alors, ce fut ta mère qui lui ouvrit la porte avant de partir au travail. Les cheveux trempés, bien emmitouflée dans ton peignoir, tu étais descendue dans le salon, pensant qu'il n'y avait personne. Tu ne pus t’empêcher de sursauter en voyant le brun, resserrant le haut du peignoir. Contrairement à Oliver, le petit Thomas t'avait déjà vue en pyjama, légère d'habits et dans d'autres tenues inhabituelles – telles que des robes ou des jupes, chose que tu n’accoutumais pas à porter en cours depuis que les pétasses du collège s'était moquées de toi. Il savait que tu n'avais pas de cavalier et que tu étais réticente à l'idée d'aller au bal mais ce ne fut pas par pitié qu'il t'y invita : il l'avait bien calculé. Il voulait attendre au dernier moment pour te le demander et il n'était pas du genre à insister mais il le fit, négociant avec toi : il comptait même te ramener à la maison à vingt-trois heures alors qu'il aimait tant sortir, la nuit.

On va s'amuser, Dinah. Puis, c'est toujours mieux que de rester seule chez-toi, à rien faire. insista-t-il, ajoutant aussitôt : Et si tu t'ennuies, je promets de te ramener avant. On fait ainsi ?

Je viens si tu promets de ne plus te pointer sans prévenir.
Entendu ! Je passerais te chercher vers 19h45.

Ainsi, au jour venu, tu enfilas la robe et les chaussures à talon que ta mère t'avait offertes. Tu lui avais emprunté une paire de boucles d'oreilles ainsi qu'un long foulard noir, presque transparent, que tu utilisas en guise de châle – le posant autour de tes épaules, retombant légèrement sur tes bras. Tu t'étais coiffée et maquillée pour l'occasion et, même si c'était rare que tu le fasses, tu savais bien t'y prendre puisque tu avais l'habitude de regarder ta mère faire, quand tu étais enfant. À l'heure prévue, ton cavalier passa te chercher dans sa Aston Martin grise. Il était agréablement surpris de te voir porter une tenue de ce genre  aussi naturellement que gracieusement, il t'en complimenta, même. Tu songeais au fait que lui, au moins, savait dire des choses gentilles aux gens mais Oliver aussi. C'était juste qu'il ne te voyait pas comme une femme, ni même comme une fille… Tu n'étais qu'une amie d'enfance.

De loin, tu voyais déjà toutes les voitures et la foule entrer dans le gymnase du lycée, où le bal devait avoir lieu. Vous étiez arrivés sur place en même temps que votre ami et sa cavalière. Mais, autant de bruit, autant de mouvement et cette arrivée synchronisée ne fit que te rendre encore plus nerveuse que tu ne le semblais. Mal à l'aise, tu étais restée dans la voiture pendant que Thommy saluait Oliver et compagnie.

Thommy !
Oliver Queen ! Et la ravissante Jessica aussi ! J'espère que ce rustre a conduit prudemment en votre présence milady. répondit ton cavalier, s'approchant de la brunette avant de lui faire un baise-main.

Oh il ne fait pas le malin quand je suis sur le siège passager... Mais je te remercie tout de même de te soucier de mon bien être Tommy.
Mais dis moi Merlyn tu es tout seul ? Ne me dit pas qu'aucune fille n'a voulu t'accompagner ?
Tu te gausses, monsieur Queen... Mais saches que tu n'as pas le monopole des jolies brunes.

Par le rétroviseur, tu vis le petit sourire malicieux du blond ça te fit tiquer.
Tu ne voulais pas qu'on sache que tu allais mal et/ou qu tu étais nerveuse, c'est pourquoi, tu fis appel à ta fierté – prenant ton courage à deux mains quand on t'ouvrit la portière. Doucement, tu posas ta main sur celle que le brun t'avait tendu avant de quitter son véhicule. Tu regrettais de ne pas avoir mis des collants ou d'autres chaussures car, soudainement, tu te sentais presque nue.

Hey pas mal Sergent Lance ! Tu nous avais caché que ton armoire contenait autre chose que des jeans ! te lança le blond, te faisant arborer un air presque hautain sur le coup.

Tu n'allais pas le laisser partir sans lui retourner la boutade. Non. Et tu n'allais pas non plus lui montrer que son attitude était déplacée. Selon toi, au moins pour ce jour, au moins pour le bal de promo, il pourrait se comporter avec toi un type normal et presque courtois. Tu avais réussi à le surprendre en te présentant dans ton trente-et-un – c'était déjà ça. Alors, le sourire aux lèvres, tu as regardé sa cavalière avant de le regarder lui, prenant la parole :

En effet, j'ai autre chose dans ma garde-robe mais je ne le montre qu'à ceux qui sauraient l'apprécier ou qui le méritent, Oliver. rétorquas-tu spontanément, t'accrochant aussitôt à l'un des bras de ton cavalier. Mais, malgré les apparences, lui avoir retourné la pique ne te faisait pas autant plaisir que d'habitude...

Tenue+Coiffure:
 



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Sam 5 Déc - 16:22



A shitty prom night




En effet, j'ai autre chose dans ma garde-robe mais je ne le montre qu'à ceux qui sauraient l'apprécier ou qui le méritent, Oliver.

et toc... Je ne l'avais pas volée celle là. Bien entendu, Tommy ne rata pas une occasion d'en rajouter un peu mais comment lui en tenir rigueur ? C'était toujours comme ça entre nous et c'était certainement pour cette raison (entre autre) que nous nous éclations autant tous les deux.

- Ouh ! 2 à 1 pour la brunette à robe bleue !

- Tu l'as bien cherchée celle là Oli... N'écoute pas ce grand bêta, tu es ravissante Dinah.

- Ah non tu ne vas pas t'y mettre aussi Jessica !

Nouveaux éclats de rires du groupe tout entier... La soirée s'annonçait bien ! Et puis c'était chouette de voir Dinah sortir un peu avec nous. C'était plutôt rare de l'avoir parmi nous... Ceci dit, peut-être était-ce le récit de mes prouesses diverses des soirées auxquelles je participais qui l'avait dissuader de nous accompagner plus souvent...

Toutefois, j'essaierai d'être sage cette fois... Quitte à faire mes adieux au lycée de Star City, autant faire en sorte que ce soit en laissant un bon souvenir. Cela n'était certes pas dans mes habitudes, mais j'essaierai de faire une exception pour cette fois.

Restait à savoir ce que valait ce genre de promesse quand Tommy étais dans le coin... Si je me laissais entraîner dans un de ses fameux concours de descente de shots de tequila, c'était cramé.
Hmmm... Peut-être valait-il mieux lui en toucher deux mots en aparté. Tandis que les filles s'éloignaient quelques minutes, discutant de l'école qu'elles intégreraient toutes les deux l'an prochain je m'approchais discrètement de lui...

- Tommy... On y va mollo ce soir. J'ai promis à Jessica de revenir à peu près en bon état et autant te dire que j'ai plutôt intérêt à tenir parole.

- Ok Oli... Je crois que de toute façon je me suis implicitement engagée à la même chose avec Dinah.

- Exact... Si on tient à la vie mieux vaut limiter l'alcool pour ce soir.

- Entendu partenaire.


La résolution était prise, il fallait maintenant voir si nous pouvions nous y tenir... L'air de rien, nous rejoignîmes nos deux splendides cavalières, nous adressant un dernier clin d’œil.
Nous entrâmes ensuite à l'intérieur de l'imposant gymnase du lycée ou se déroulait le bal de promo... De loin, je pus apercevoir Marc Sanders et Katie Beckett, les rois et reines du bal de cette année. Jess et moi avions concouru pour le titre, mais il me manquait malheureusement le pedigree nécessaire pour remporter la victoire face au capitaine de l'équipe de basket du lycée...

La soirée allait bon train et une heure et demi était passée sans que Tommy ou moi même ne transgressions la limite que nous nous étions imposés sur la boisson... Bref tout se passait pour le mieux.

Jetant un coup d’œil aux alentours, je vis que Dinah était toute seule... Apparemment, Tommy avait du la quitter quelques minutes pour aller bavarder. En dehors de ma petite plaisanterie de tout à l'heure, nous n'avions pas beaucoup parlé... Pourquoi ne pas profiter de l'occasion après tout ?

- Hey Dinah ! Alors, cette soirée ? Ça te bottes ?!


© Halloween








Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Lun 7 Déc - 13:54

Il fallait avouer que, malgré toi, tu ne pouvais t’empêcher d'être un peu jalouse de cette fille. Tu n'enviais pas son argent, son apparence ou sa confiance. Non. C'était le simple fait qu'elle soit mieux traitée que toi par ce type qui disait être ton ami d'enfance et, le pire c'était tes sentiments à son égard n'entraient plus vraiment en jeu, bien qu'ils soient toujours présents. Tu l'avais accepté, tu t'étais résignée : tu ne voulais pas d'un partenaire qui ne soit pas capable de te chérir, qui te traite comme son égal, avec respect et un minimum de tendresse. Tu ne voulais pas d'un frimeur un peu trop chaud de la braguette. Thommy n'était pas beaucoup mieux qu'Oliver, mais lui, au moins, il te parlait bien et te traitait comme une femme. Il respectait toujours tes sentiments et tes opinions, tes choix.

Ouh ! 2 à 1 pour la brunette à robe bleue !
Tu l'as bien cherchée celle là Oli... N'écoute pas ce grand bêta, tu es ravissante Dinah.
Ah non tu ne vas pas t'y mettre aussi Jessica !
Merci, Jessica. Je te retourne le compliment. soufflas-tu à l'attention de la brune.

Ton petit groupe se mit  à rire.
Quand ça n'allait pas, tu pouvais compter sur lui alors que tu craignais de le montrer au blond. C'était une situation passablement invivable et tu faisais de ton mieux pour la contourner en mettant des distances avec le blond. En temps normal, tu t'amusais en lui envoyant des piques, mais ce n'était plus le cas : tu étais lasse. Tu ne pus que te forcer à rire, tentant de profiter de cette soirée mais, même si Thomas t'avait invitée et avait insisté, tu te sentais déjà de trop. C'était comme si tu n'étais plus sur la même longueur d'onde que tes amis – mais ça, ça faisait déjà un moment que tu y songeais. D'ailleurs, Oliver et ton cavalier restèrent un peu en retrait pour dieu sait quoi tandis que toi et Jessica restiez devant, parlant de ce que vous envisagiez de faire après le lycée. Tu risquais de l'avoir dans ta classe, les cinq ou six années à venir, puisqu'elle voulait aller en fac de Droit, comme toi. Les deux vouliez devenir avocates, uh… Tu ne savais pas si tu devais être mal à l'aise ou contente de connaître quelqu'un et avoir une source de repères pour l'année prochaine. Parce que savoir que vous aviez pas mal de points en commun était… perturbant.

Vous êtes entrés dans le gymnase et la première chose qui te fit tiquer, dès le début, ce fut la musique : elle était pourrie et la qualité de son l'était tout autant. Qui est-ce qui avait choisi les morceaux ? Il n'avait aucun goût… Par ailleurs, les gens furent choqués et agréablement surpris de découvrir une nouvelle facette de toi. Soudainement, les élèves avec qui tu ne t'entendais pas et/ou qui ne t'adressaient même pas la parole, semblaient être plus proches de toi – quels hypocrites. L'esthétique était très importante, selon eux, mais pas pour toi et si tu leur avais rendu les saluts et que tu avais échangé quelques mots avec certains, c'était uniquement par politesse – et parce que tu étais avec Thommy. Tu ne voulais pas salir sa réputation, car, mine de rien, ce que tu allais faire ce soir, pouvait éventuellement y influer.

Après quelques minutes, ton cavalier s'éloigna – soit disant « pour aller chercher un truc à manger » – mais finit par se mettre à parler avec n'importe qui. Tu t'es adossée contre un mur, au fond de la salle et tu as essayé de boire un verre de ce punch dégueulasse qui était servi. Non seulement il était bien assaisonné (trop de rhum), mais il n'avait pratiquement aucun goût fruité ni sucré. C'était fade. Avec dégoût, tu trempais tes lèvres dans ton gobelet, regardant tes pieds  pour ne pas avoir à engager la conversation ou danser avec qui que ce soit – tu n'étais pas intéressée.

Hey Dinah ! Alors, cette soirée ? Ça te botte ?!
Nop. C'est vraiment naze. La musique est pourrie, le punch est dégueulasse et je commence à regretter d'être venue. répondis-tu en grimaçant légèrement, baissant ton verre. Tu n'aimais pas les sodas et il n'y avait ni de l'eau ni des jus de fruits sur les tables et tu n'avais pas envie de quitter le gymnase juste pour aller boire aux toilettes. Je suis juste venue pour faire plaisir à Thommy, mais j'aurais été mieux chez moi. Et dire qu'il y avait un film sympa à la télé, ce soir... ajoutas-tu, levant enfin le regard vers lui, un peu blasée – voire déçue. Tu venais d'arriver, alors tu ne pouvais pas demander à ton cavalier de te ramener à la maison, ça ne se fait pas. Autant avoir décliné son invitation, plutôt que venir, dans ce cas. Alors, tu préférais être en retrait, histoire de te faire oublier un peu. Je n'ai pas vraiment envie de parler, Oliver. Pourquoi n'irais-tu pas danser avec Jessica ? Je suis sure qu'elle serait contente.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Lun 7 Déc - 17:30



A shitty prom night




Sans surprise, Dinah m'avoua trouver cette soirée... Absolument naze. Ce n'était guère surprenant à vrai dire. On ne pouvait pas en vouloir à Tommy d'avoir voulu tenter de faire sortir notre Sergent national, mais il fallait bien reconnaître que c'était raté. Elle en regrettait même sa télé...

- Je n'ai pas vraiment envie de parler, Oliver. Pourquoi n'irais-tu pas danser avec Jessica ? Je suis sure qu'elle serait contente.


Hmmm... Tout étais très clair à présent...

Mademoiselle Lance boudait. Et dieu qu'elle était terrible lorsqu'elle était dans cet état. Un homme censé aurait suivi son conseil... Mais je n'étais pas un homme censé.
Au fond elle avait raison, le punch était atroce, la musique à peine écoutable... Où avaient t'ils pêché ce DJ ? Pour une dernière soirée, y'a pas à dire, ça craignait. Je devais corriger le tir au plus vite ou sinon, Dinah passerait le reste de sa vie assise sur son canapé à manger du pop-corn devant des nanards de série B, voir Z...

- Deux petites minutes, j'ai un truc à faire...

J'élaborais rapidement mon plan, m'avançant vers l'estrade où se trouvait le DJ...

- Salut Mec ! J'ai une mauvaise nouvelle : ta musique craint. T'aurais pas quelque chose de sympa à nous passer avant que nos tympans se suicident ?

- Désolé mon gars mais c'est la playlist de Marc Sanders et je dois la passer dans l'ordre.

- Ecoute, voilà le deal... Je te file mille dollars en billet vert et en échanges, tu feras une malencontreuse erreur de lecture. On s'est compris ?

Je voyais déjà la petite lumière briller dans ses yeux... Il attrapa sans ménagement les billets que je lui tendis tandis que je me mis à la recherche d'un morceau. À ma grande surprise, il y avait pas mal de trucs sympas, mais rien qui ne corresponde vraiment à mes attentes... Les titres défilaient et je perdais de plus en plus espoir... puis soudain : le miracle.

J'envoyais la musique tandis que le DJ commençait quelque peu à paniquer quant à la réaction du "roi de la soirée" suite à ce changement impromptu... Fort heureusement, mes milles dollars semblèrent lui firent rapidement oublier tout ça.

Avant que la musique ne démarre, je rejoignais Dinah, toujours prostrée dans son coin avec un verre de cet infâme punch.
Je lui attrapais la main, l'entraînant sur la piste de dance alors que la chanson se lançait...

Spoiler:
 

- Je crois me souvenir que celle ci t'avais plu à l'époque... Une chance que le DJ ai choisi de nous la passer.

Je marquais une petite pause ne savant guère quoi ajouter... Je réalisais que je l'avais pas mal taquiné ce soir. Peut-être était à cause de ça qu'elle m'avait si froidement envoyé sur les roses... Je n'étais pas du genre à faire mes excuses, mais je m'en voulais un peu de l'avoir froissé.

- Tu sais tout à l'heure... Enfin tu vois par rapport à ce que je disais sur le parking...

Voilà que je ne trouvais plus mes mots... Je pouvais baratiner une fille pendant des heures mais j'étais incapable d’aligner deux mots pour parler à ma meilleure amie.

- Cette robe te va très bien et tu es très jolie... Je ne voulais pas te vexer.

C'était peut-être la première fois de ma vie que j'adressais ce qui commençait à ressembler à un mea-culpa... Voilà un exploit dont la demoiselle avait de quoi se vanter. J'espérais simplement que mes efforts seraient suffisant pour lui redonner un soupçon de bonne humeur.


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Mar 8 Déc - 14:04

Tu n'étais pas du genre à te plaindre tout le temps, mais cette fête de promo puait, sérieusement. Tu étais soumise à beaucoup de pression, même si tu étais quelqu'un de relativement sociable. Pour venir ici pour te faire chier, regarder les gens se soûler la gueule et ton cavalier papoter avec les gens, te laissant de côté, autant rester chez toi et voir Edward mains d'argent – film qui sortait à la télévision, ce soir-là. Tu comprenais bien que Thommy ait d'autres choses à faire que rester avec toi, mais, une chose était papoter un peu çà et là puis revenir avec toi – puisqu'il t'avait invité et insisté pour que tu te joignes à lui – et, une autre c'était te laisser en plan.

Et, en y repensant, est-ce qu'il t'avait invité par pitié ? Va savoir. Mais tu aurais été mieux chez toi, c'est clair. Le connaissant, tu ne savais pas s'il allait ou pas tenir sa parole et pas picoler de trop. Mais, ça, tant que les conneries de tes amis ne t'éclaboussaient pas, ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient : ça ne te concernait pas.

Deux petites minutes, j'ai un truc à faire… lança Oliver, allant voir le DJ.

Ils étaient trop loin pour que tu puisses entendre ce qu'ils disaient mais, il y était sûrement allé pour demander à ce qu'on change la musique. Plusieurs morceaux se devisèrent sans jamais s'achever, tous plus mauvais les uns que les autres. Discrètement, tu as jeté ton gobelet dans un coin de la salle – tu n'en pouvais plus, c'était trop dégueu et ce punch te donnait plus soif qu'autre chose. De loin, tu regardais la sortie avec insistance, hésitant à sortir et à partir. Tu avais encore deux bus, tu pouvais prendre celui qui passait 20h45 et celui de 21h45 pour rentrer. Toutefois, alors que tu t'étais décollée du mur, le blond revint et attrapa l'une de tes mais pour ensuite t’entraîner sur la piste de danse. À cet instant-même, une de tes chansons préférés commença à sonner – un slow que tu écoutais parfois, quand tu déprimais.

Je crois me souvenir que celle-ci t'avait plu à l'époque... Une chance que le DJ ait choisi de nous la passer. te dit-il, marquant une courte pause. Ni toi ni lui sembliez savoir quoi dire, surtout toi – tu étais mal à l'aise mais le fait qu'il se souvienne de ce détail te fit plaisir. Le regardant, silencieuse, un mince sourire fendit tes lèvres avant que ton ami ne reprenne la parole : Tu sais tout à l'heure... Enfin tu vois par rapport à ce que je disais sur le parking... continua-t-il, te provoquant un haussement de sourcils : tu ne t'attendais pas à ce qu'il revienne sur le sujet, il n'était pas du genre à s'excuser. Pourquoi le ferait-il maintenant ? Cette robe te va très bien et tu es très jolie... Je ne voulais pas te vexer.

Aussi gênée que surprise, le rouge ne tarda point à te monter aux joues.
Non seulement il t'avait adressé ce qui semblait être des excuses mais, il t'avait complimentée, également. Tu détournas le regard, perturbée par ces quelques mots qui pourraient être sans importance pour beaucoup. Pour toi, qu'ils soient sincères ou pas, ça signifiait beaucoup. Tu eus un petit pincement au cœur et, même si tu ne regrettais pas de lui avoir retourné la boutade sur le parking, tu t'en voulais presque d'avoir été désagréable avec lui. Tu savais ce que tu devais dire, mais pas comment et c'était dur de trouver les mots dans ton actuel état d'esprit.

M. Queen tente d'apprendre à faire des excuses aux gens ? C'est une première, j'en suis flattée. fis-tu ironiquement, ajoutant : Pour ça, euhm… merci.

Beaucoup de couples s'étaient formés sur la piste de danse, ils dansaient près ou collés les uns aux autres mais toi, tu gardais une certaine distance avec Oliver. Tu aurais pu profiter car ça ne risquait plus d'arriver ce genre de soirées mais, cette danse ne devrait pas être avec toi, mais avec sa copine.

Mais, même si j'aime cette chanson, tu devrais plutôt la danser avec Jessica. Le premier slow est toujours pour la cavalière, Oliver. soufflas-tu, lui adressant un sourire auquel il n'avait pas encore eu droit : doux et un brin timide.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Mar 8 Déc - 17:23



A shitty prom night




Le caractère exceptionnel de ma démarche ne manqua pas d'étonner Dinah, mais je sentais malgré tout que cela lui avait fait plaisir, c'était donc l'essentiel. J'étais comme ça c'était un fait... M'excuser c'était reconnaître que j'avais tort et je détestais perdre la face.

Mais ce soir là c'était différent... C'était d'une amie dont il s'agissait. Une amie qui semblait troublée, voire triste. La raison m'échappait mais j'avais tout du moins fini par comprendre que ce n'était pas le bon soir pour lui servir mes petites piques habituelles.

- Mais, même si j'aime cette chanson, tu devrais plutôt la danser avec Jessica. Le premier slow est toujours pour la cavalière, Oliver.


C'était tout à fait vrai et si Jess' me surprenait à danser avec une autre (qui plus est avec une amie...) ça barderait deux minutes. Idem pour Tommy... Après tout Dinah était sa cavalière.
La chance étant avec moi, il semblait que l'un comme l'autre n'étaient pas présents dans la salle. Ou du moins, ils nous cherchaient ailleurs...

- Tu as raison, mais je crois que nos deux cavaliers l'ont oubliés... Ce seraient dommage que nous soyons tous seuls alors qu'on prend enfin la peine de nous passer quelque chose d'écoutable.

Je lui fit un clin d’œil et un petit sourire avant de reprendre plus sérieusement...

- J'aime Jessica c'est sûr... Mais tu es mon amie Dinah. Une très bonne amie. C'est pas vraiment le meilleur bal de promo qu'on pouvait espérer mais c'est un peu le soucis quand on confie l'organisation à un basketteur...

Petite note d'humour pour détendre l'atmosphère...

- Ce que je veux dire, Dinah Laurel Lance, c'est que toi aussi tu as le droit de t'amuser. Et si ça veut dire danser le premier slow avec toi plutôt qu'avec ma petite amie qui est partie dieu sait où, c'est une entorse au bonne mœurs que je suis prêt à faire... De toute façon je ne suis plus à ça près maintenant.

Repensant à l'humeur morose de ma cavalière, je ne pus m'empêcher de mettre les pieds dans la plat, me demandant si la piètre qualité de la soirée était la seule cause de sa bouderie...

- Je sais que le punch craint, qu'il y avait un super programme à la télé et que tout ça te met un peu les nerfs mais... Tu es sûr qu'il n'y a pas autre chose ?


© Halloween



[/quote]


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Ven 11 Déc - 13:47

Aux premiers abords, ni ton cavalier ni sa copine ne semblaient être dans les parages. Quelque part, tu aurais aimé que Jessica soit là pour t’éviter de te retrouver une telle situation mais, tu ne regretteras que plus tard d'être près d'Oliver et, surtout, de lui avoir causé.

Tu as raison, mais je crois que nos deux cavaliers l'ont oubliés... Ce seraient dommage que nous soyons tous seuls alors qu'on prend enfin la peine de nous passer quelque chose d'écoutable. te répondit-il, t'adressant un clin d’œil et un petit sourire. Le blond reprit son serieux avant de poursuivre son discours : J'aime Jessica c'est sûr... Mais tu es mon amie Dinah. Une très bonne amie. C'est pas vraiment le meilleur bal de promo qu'on pouvait espérer mais c'est un peu le soucis quand on confie l'organisation à un basketteur... continua-t-il, avec une pointe d'humour. Il tentait de détendre l'atmosphère mais ça ne marchait pas – tu gloussas, espérant qu'ainsi, il ne se poserait pas des questions ou ferait des commentaires au sujet embarrassants. Mais tu avais eu tort d'y songer… Ce que je veux dire, Dinah Laurel Lance, c'est que toi aussi tu as le droit de t'amuser. Et si ça veut dire danser le premier slow avec toi plutôt qu'avec ma petite amie qui est partie dieu sait où, c'est une entorse au bonne mœurs que je suis prêt à faire... De toute façon je ne suis plus à ça près maintenant. ajouta-t-il, marquant une courte pause. Vaguement pensif, il ne tarda point à aborder le sujet de ton attitude durant la soirée : Je sais que le punch craint, qu'il y avait un super programme à la télé et que tout ça te met un peu les nerfs mais... Tu es sûr qu'il n'y a pas autre chose ?

Ton visage se décomposa.
Tu n'étais pas une bonne menteuse et tu n'avais pas envie de lui parler de ce qui te tracassait – même si ça le concernait. Il n'avait pas besoin de savoir ce que tu éprouvais pour lui, surtout s'il risquait de se moquer de toi ou autres – sans compter qu'il était déjà pris et que tu n'étais pas une voleuse de mecs. C'était inutile, déplacé et rien que d'y penser, ça te braquait directement. Alors, quoi lui dire et comment ? Si tu évitais le sujet, il pourrait chercher à en savoir davantage et, possiblement, tu pourrais laisser trop d'indices. Tu cessas tout mouvement, levant une main pour frotter ton autre bras – tu étais mal à l'aise et ça se voyait, même si tu cherchais à le cacher.

Bien sur, mais ce n'est rien d'important. Entre autres, je me suis ENCORE disputée avec ma mère et mon père est trop occupé pour m'adresser la parole – ne serait-ce que par téléphone... répondis-tu, sans donner plus de détails. Tu n'avais jamais parlé de ton père à tes amis, on savait juste qu'il était dans une autre ville, à Gotham – d'où tu étais originaire. Je ne m'entends pas vraiment avec mes parents, il faut dire… mais ça ne fait qu'empirer avec le temps et je m'en fous un peu, à vrai dire. Au point où j'en suis… continuas-tu, reculant d'un pas avant de fusiller du regard un couple qui tentait d'écouter ce que vous disiez – dansant près de vous. Quoi ?! Vos parents n'vous ont pas appris que guetter les conversation des autres est de mauvaise éducation ? lançais-tu sèchement au binôme.

Indignés et peu rassurés, ils s’éloignèrent en te regardant de la tête aux pieds.
Tes sentiments et ta famille étaient des sujets tabou, avec toi. C'était connu et on savait qu'il n'y avait pas de meilleurs moyens pour te pousser à bout, surtout si on les abordait en public et qu'il y avait des fouines prêtes à tout capter, non loin.

Bref. Je préfère ne pas en parler, ça ne te concerne pas.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Ven 11 Déc - 18:59



A shitty prom night




- Bien sur, mais ce n'est rien d'important. Entre autres, je me suis ENCORE disputée avec ma mère et mon père est trop occupé pour m'adresser la parole – ne serait-ce que par téléphone...

Ça se tenait... Les relations de Dinah avec ses parents avaient toujours étaient plus ou moins compliquées et les tensions étaient monnaies courante. Hélàs, alors qu'elle commençait juste à se confier, un couple d'imbécile eut la bonne idée de jouer les commères du village... Il n'en fallut pas moins pour que ma cavalière s'emporte et se referme aussi vite qu'elle s'était ouverte...

Autant ne plus insister... C'était le risque de l'agacer encore plus.
La musique touchait presque à sa fin lorsque débarquèrent Tommy et Jess'...

- Vous étiez là ?! C'était le slow ?!


- Oh non... J'ai loupé le slow avec mon Oli'...


- Ne t'inquiète pas Jess' il y'en aura sûrement d'autre ! Je crois que le DJ s'est planté en plus, c'était prévu pour plus tard normalement.

Autant passer sous silence mon petit traffic... Jessica aurait pu ne pas comprendre et le prendre mal et je ne tenais pas spécialement à me fâcher avec elle.

Bref la soirée suivit son cours, égale à elle même. Les choses n'allaient pas s'arrangeant, l'ennuie se faisant de plus en plus présent au fur et à mesure que le temps s'écoulait... Bref on s'ennuyait ferme jusqu'à ce qu'un camarade monte sur une table et se mette à parler...

- Oyez oyez étudiant de Star City... Ce soir on s'est bien amusés et pour mettre un point d'honneur cette magnifique soirée, je vous propose un petit jeu !

Le sarcasme était omniprésent... De bien des façons cette soirée était une purge et ça n'avait échappé à personne. Sauf peut-être à cet imbécile de Sanders et à sa dinde.

- Nous le savons... Ce punch est loupé. Et comme nous ne somme pas des monstres abrégeons ses souffrances ! Le principe est simple : vous buvez, vous prenez ce marqueur, vous marquez votre nom sur les gobelets... Et vous recommencez. Celui qui aura son nom sur le plus de gobelet gagne !

Peu importe qu'il n'y ai pas de prix, c'était au moins une occasion de s'amuser.J'étais totalement sobre pour le moment, quelques derniers verres ne pourraient pas me rendre malade. Au pire Jess' me ramènerait, elle avait l'habitude.

- Dit Jess'...

- Laisse moi deviner... Tu veux y aller c'est ça ?

- S'il te plait mon coeur, cette soirée est tellement barbante... Ce serait au moins l'occasion de s'amuser un peu...

- Ok Oliver Queen mais je te préviens tu as intérêt à ne pas franchir la ligne... Je ramènerai un mec un peu saoul, pas un mec malade.

Saoul... En tenant compte du dosage désastreux (en dessous de ce qu'on était en droit d'exiger normalement...) ça me limitait plus ou moins à cinq ou six verres.

Les participants s’alignèrent et le concours commença... Les verres s’enchaînaient tandis que certain abandonnaient déjà.

3 verres.


Pour le moment tout allait bien, mais je commençais tout de même à ressentir les premiers effets de l'alcool...

6 verres.

Je regardais autour de moi... Dernier en lice : Sanders avec six verres. Egalité donc ?

Même pas en rêve. 7 verres.

Ça tapait dur mais j'avais gagné. L'organisateur du concours fit un rapide décompte avant de me sacrer champion, me remettant une médaille bidon. Tandis que je titubais jusqu'à Jess', je ne fis pas attention à la traîne d'une longue robe bleue, sur laquelle je glissai malencontreusement ... Entraînant au passage sa propriétaire dans ma chute. Comble du désastre, le tissu avait été déchiré, dévoilant certaines parties du corps de la jeune femme.

Et il ne s'agissait malheureusement pas de n'importe quelle camarade de classe...


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Lun 14 Déc - 22:03

Oliver n'insista pas, comprenant que tu ne souhaitais pas poursuivre cette conversation. Tes relations familiales avaient toujours été des plus bordéliques et tu ne pouvais pas compter avec tes parents, en soi – même si ta mère était là, pour toi, en cas de besoin et tu devais l'admettre. Mme. Drake t'a toujours soutenue, pour tout, sauf pour ta décision de reprendre son flambeau et/ou de suivre ses pas pour devenir une justicière. Indéniablement, son refus marqua le début des premières tensions entre vous, qui ne firent que s’aggraver au fur et à mesure que tu grandissais, réaffirmant ta pensée vis-à-vis de son passe-temps nocturne. De plus, vos cavaliers respectifs ne tardèrent point à refaire surface, s'approchant de vous.

Vous étiez là ?! C'était le slow ?!
Ben ouais. J'ai pas bougé d'ici, j'ai même poiroté au fond de la salle depuis qu'on est arrivés...
Oh non... J'ai loupé le slow avec mon Oli'…
Ne t'inquiètes pas Jess' il y'en aura sûrement d'autres ! Je crois que le DJ s'est planté en plus, c'était prévu pour plus tard normalement.

Ni toi ni le blond aviez précisé que vous aviez dansé ce premier slow ensemble. Tu l'avais fait plus ou moins obligée, mais lui, il l'avait fait de son plein gré et te doutais bien que sa copine ne l'apprécierait pas des masses – d'autant plus, qu'il avait dansé avec toi. Par la suite, les choses ne s'arrangèrent pas : les tensions continuaient, la soirée craignait à mort et les bonnes boissons s'étaient pratiquement terminées. Tout le monde se faisait chier et, quitte à s'ennuyer, autant le faire en groupes – restant chacun de leur côté. Tu es restée avec Thommy, Oliver et Jessica – même si tu ne te sentais plus du tout à l'aise parmi eux. Alors que tu allais prendre ton courage à deux mains pour demander à ton cavalier de te ramener, quelqu'un t'interrompit, attirant l'attention des élèves présents :

Oyez oyez, étudiants de Star City... Ce soir on s'est bien amusés et pour mettre un point d'honneur cette magnifique soirée, je vous propose un petit jeu ! fit-il sarcastiquement, montant sur une table. Tout le monde semblait avoir saisi l'ironie du discours et beaucoup avaient rit face à cette remarque ou tiqué, sauf aux rois de la soirée – pour lesquels le sarcasme était une fonction cognitive bien trop subtile. Nous le savons... Ce punch est loupé. Et comme nous ne sommes pas des monstres, abrégeons ses souffrances ! Le principe est simple : vous buvez, vous prenez ce marqueur, vous marquez votre nom sur les gobelets... Et vous recommencez. Celui qui aura son nom sur le plus de gobelet gagne !

Ce punch était atroce et tu l'aurais tout simplement balancé aux chiottes, plutôt que de l'avaler dans un concours où il n'y avait même pas de récompense. Pourquoi se soûler la gueule sans aucune raison ? Ça, il fallait le demander aux garçons qui participèrent à cette beuverie injustifiée. Tu plissas les yeux, regardant ton cavalier qui haussa les mains – laissant explicitement pour su qu'il n'allait pas s'en mêler. Cependant, le blond n'était pas du même avis… Il était déjà bourré, mais ce n'était pas assez pour lui, visiblement – ni pour son ego :

Dit Jess'…
Laisse moi deviner... Tu veux y aller c'est ça ?
S'il te plaît mon cœur, cette soirée est tellement barbante... Ce serait au moins l'occasion de s'amuser un peu…
Ok Oliver Queen, mais je te préviens : tu as intérêt à ne pas franchir la ligne... Je ramènerais un mec un peu saoul, pas un mec malade.

Doucement, tu massas tes tempes.
Si tu avais été Jessica, tu le lui aurais interdit, pour son bien. Elle ne lui faisait pas une faveur lui donnant son accord – surtout parce qu'Oliver n'était pas un homme de parole… Auprès des autres AMCDA (Australopithèques Masturbateurs Compulsifs Désireux d'Alcool – comme tu aimais les appeler), l'héritier des Queen but et but, jusqu'à la fin et s'il gagna à l'autre abruti de Sanders, ce fut uniquement par orgueil – avalant un septième verre de ce breuvage de malheur. Après l'avoir proclamé champion de ce pseudo-concours, l'organisateur lui remit une médaille bidon. Oliver se déplaça difficilement, titubant en votre direction. Il aurait dû se diriger vers sa copine mais il n'eut rien de mieux à faire que foutre son pied sur la traîne de ta robe et glisser, la déchirant tout en t’entraînant avec lui.

Lorsque tu entendis le craquement des coutures et que tu sentis un courant d'air aux fesses, tu tardas quelques secondes à capter qu'il venait de se passer ce que tu craignais le plus : te taper la honte dans le bal de promo. Tout le monde se mit à rire, certains te lorgnaient, d'autres avaient profité pour sortir leurs appareils photo pour immortaliser cet instant. Tu serras les dents, te sentant rougir de gêne et de colère. Les larmes aux yeux, tu fusillas le blond du regard. Instinctivement, ta main ne tarda pas à s'abattre sur son visage, marquant tes cinq doigts sur l'une de ses joues avant de te lever.

CRÉTIN ! Je te HAIS, Oliver Queen. t'exclamas-tu avant de fondre silencieusement en larmes.

Tu te levas du mieux que tu pus, retirant tes chaussures pour pouvoir partir en courant sans faire davantage le ridicule. Tu bousculas plusieurs personnes au passage mais tu finis par quitter le gymnase et tu ne te fis pas prier pour quitter l'établissement, aussitôt. Tu relevas un peu la jupe de ta robe, la coinçant avec ta culotte avant d'attacher ton châle autour de ta ceinture pour couvrir les méfaits du blond – et ton arrière train, par la même occasion. Tu te souviens d'avoir couru comme une malade pour pas que ton cavalier puisse te rattraper et, malgré le maquillage qui avait bavé sur ton visage et le piètre état de ta tenue, tu avais pris le bus pour rentrer chez toi. Tu n'allais plus jamais te rendre à ce genre d’événements, quoi qu'il en soit. Tu risquais de morfler un temps à cause des photos et des articles qui risquaient de tourner dans la zone et on allait te le rappeler longtemps, à la fac. Ah, c'est clair qu'il n'était pas non plus question de sortir pendant les vacances d'été...

Et tout ça, à cause de l'autre abruti.
Tu n'étais pas prête de le lui pardonner, ami ou pas : c'était la goutte qui fit déborder le vase.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   Mar 15 Déc - 15:40



A shitty prom night






Spoiler:
 


J'eus à peine le temps de me rendre compte de ce qu'il venait de se passer qu'une main cinglant l'air vint finir sa course sur ma joue droite... Mais la douleur semblait bien minime en comparaison de celle provoquée par les mots qui suivirent.

- CRÉTIN ! Je te HAIS, Oliver Queen.


Je tentais péniblement de me relever, tandis que Dinah, rafistolant les dommages causés par ma chute, s'enfuit de la salle comme si elle avait le diable aux trousses...

- Dinah attends... Je...

C'était trop tard... Elle était déjà loin désormais. Et probablement me haïrais t-elle jusqu'à la mort.

J'avais tout gâché... En l'espace de cinq secondes, j'avais ruiné plus de dix ans d'amitié. Je quittais la salle n'ayant même pas eu le temps de dire "au revoir" à Tommy.
Jessica eut beau me répéter toute la soirée que ce n'était qu'un accident et que Dinah ne serait pas éternellement fâchée, je ne pouvais m'empêcher de penser le contraire.

Depuis ce jour, jusqu'à ma disparition en mer, nous ne nous étions plus adressé la parole.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1998, quelque part sur une île du pacifique...


- Qu'est ce que t'as retrouvé Queen ?

- Deux minutes Cage je crois que c'est... Non... Sans déconner...

- Et bien ? Accouche !

- C'est mon portefeuille !

- Youhou. Nous avons désormais accès à la fortune colossale de l'héritier des Queen... Dommage que les commerces du coin ne prennent pas la carte bleue.

Ignorant le sarcasme de son compagnon il déplia les petits battants en cuir... Les billets et la carte de crédit avaient sévèrement souffert mais les papiers d’identité avaient plutôt bien résisté grâce à la protection plastifiée... Soulevant un autre compartiment il trouva autre chose. Une vieille photo où se tenait deux adolescents souriant en train de manger un morceau dans le fast-food du coin...

- Qu'est ce que c'est ? On dirait que tu as vu un fantôme.

Jetant un coup d’œil indiscret le militaire ne tarda pas à comprendre de quoi il retournait.

- Ah je vois, c'est ta petite amie...

Rougissant, le jeune milliardaire corrigea immédiatement son compagnon...

- Non, non juste une amie... Enfin c'était une amie.


- "C'était" ? Qu'est ce qui s'est passé ?


- Je me suis comporté comme un crétin... Et voilà. Je sais pas si j'ai besoin de t'en dire beaucoup plus.

- j'ai cerné... T'as jamais pensé à juste lui faire des excuses ?


- Et bien non... À quoi bon de toute façon? elle n'en aurait pas voulu...

- T'as une belle gueule mais rien dans le crâne Oliver Queen... Cette fille t'adorais c'est évident. Et ça va même plus loin que ça. Regarde ce sourire qu'elle à... Je sais pas ce qu'elle te trouve mais c'est tout de même flagrant là !

- Dis pas de conneries Cage... Dinah c'était une amie et j'ai pas spécialement l'impression qu'elle souhaitait être plus.

- Crétin ET aveugle par dessus... J'ai mis cinq secondes à m'en rendre compte en regardant cette photo. Tu veux que je te dise ce que j'en pense ? Cette fille devait être trop bien pour toi... C'est pour ça que t'as jamais sauté le pas. Elle est radieuse sur cette photo et tu l'es tout autant. La seule raison pour laquelle il n'y a rien eu, c'est parce que dans ta petite caboche tu savais pertinemment que tu étais un petit con et qu'elle méritait pas d'avoir un mec comme ça.

- S'il te plait épargne moi le couplet habituel...


- Je te préviens Queen... Si par miracle tu rentres là bas, fait preuve de deux sous de jugeote et va la voir. Il est jamais trop tard pour faire des excuses.

- Rentrer la voir ? Elle sera bien trop déçue de me savoir en vie...

Il ne vit pas arriver la gifle et n'en compris pas plus les raisons...

- Hé ! Ça va pas la tête !


- C'est toute la considération que tu as pour tes amis... ? Désolé Queen mais ça me désole. Et celle là tu ne l'as pas volée. Qu'elle que soit la gravité de la bêtise que tu as pu faire, elle reste malgré tout ton amie... Et elle doit s'en vouloir d'autant plus d'avoir coupé les ponts maintenant que tu es mort pour tout le reste du monde. Si comme je le soupçonne elle avait vraiment des sentiments pour toi, je paries ce que tu veux qu'elle en fait des nuits blanches.
Alors à moins que tu sois un sadique doublé d'un enfoiré, ne la laisse pas ignorer que tu es vie... Personne ne mérite de vivre ce qu'elle doit traverser en ce moment.


S'en retournant, Cage laissa le jeune homme seul avec ses pensées... Il y avait fort à parier qu'il ne dormirait pas beaucoup.


©️ Halloween





Revenir en haut Aller en bas

Je suis
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A Shitty prom night...   

Revenir en haut Aller en bas
 

A Shitty prom night...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]
» Wednesday Night Raw # 60
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Chronicles - RPG BATMAN :: 

 :: Flashback / Réalités alternatives :: Flashback
-