— Top Sites —




Partagez | 
 

 Réunion au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Réunion au sommet   Mer 5 Oct - 12:12



Réunion au sommet

Patiemment, debout les mains croisées sur ses reins, Talia attend que ses hommes de terrain aient achevé de se rassembler, dociles, en rang, au pied de l’estrade sur laquelle elle a pris place avec ses lieutenants. Malgré la taille de l’entrepôt dans lequel la réunion a lieu et le nombre de personnes présentes, il règne un calme pesant. Tous affichent un air solennel. Cette assemblée est exceptionnelle et, de par son caractère d’exception, est retransmise en duplex pour toutes les cellules de la Ligue du monde entier. Une fois les derniers des membres de la Ligue entrés et dans le rang, dans l’expectative de la suite, le calme pesant est remplacé par un silence un rien fébrile. Lentement, Talia sort de l’immobilité dans laquelle elle s’était figée au début du rassemblement et s’avance d’un pas, sortant de la ligne parfaite que ses lieutenants et elle formaient. « Bonsoir à tous. » commence-t-elle, parcourant les unités des yeux, occultant tout à fait avec une aisance forte de l’habitude la pression des caméras qu’elle sait braquées sur elle.

« Vous n’êtes pas sans avoir que de telles assemblées ne sont motivées que par des circonstances exceptionnelles… » Lentement, elle se met à faire les cent pas, pesant chacun de ses mots avec soin. « Ra’s Al Ghul a disparu. » Elle s’arrête et fixe l’assemblée qui s’agite, dès l’annonce abrupte de la nouvelle, et créé un brouhaha relativement discret. Elle laisse quelques brèves secondes aux hommes pour échanger, commencer à digérer la nouvelle, avant de se racler discrètement la gorge, ramenant instantanément le silence dans l’assemblée. « Nous ignorons où il se trouve. Tout ce que nous savons, c’est qu’il a été défait par le Batman, et que depuis cette défaite, il demeure introuvable. » Quelqu’un a probablement récupéré son corps et, dans le secret du puits de Lazare, l’a assurément ramené des morts parmi les vivants. Talia a quelques doutes quant à l’identité du « quelqu’un », mais rien de formel. Raison pour laquelle elle n’a pas convié à cette réunion les membres de l’organisation ouvertement d’avantage dévoués à Ra’s qu’à la Ligue elle-même.

« Je ne mobiliserai aucune ressource à la recherche de mon père. » Poursuit-elle, allant droit au but, n’ayant pas de temps à perdre. A nouveau, un brouhaha menace de prendre le dessus mais cette fois, elle ne lui en laisse pas l’occasion. « Je n’ai pas le temps pour cela. Nous n’avons pas le temps pour cela. La Ligue a des objectifs, une idéologie au fait de laquelle vous êtes tous, une idéologie qui, puisque vous nous avez rejoints, vous semble suffisante pour mourir en son nom… » De ses yeux d’aigle, elle parcourt de nouveau ses rangs, à la recherche de la moindre faiblesse. « Nous parlons d’une cause qui vous dépasse, qui me dépasse, qui dépasse le Démon lui-même… C’est pour cette raison que je ne souhaite pas me mettre à la recherche de Ra’s Al Ghul. Il y a des actes à mener de plus grande importance. » Cette fois, elle laisse une bonne minute à ses hommes pour chuchoter entre eux. Elle met ostensiblement cette minute à profit pour repérer les éléments les plus véhéments, ceux qui sont le plus hostiles à la ligne conductrice que, ils l’ont tous deviné à présent, elle est sur le point d’imposer à leur organisation.

Après avoir repéré les premiers de ses dissidents, elle reprend, comme si de rien. « Je ne tiendrai pas rigueur à ceux qui souhaitent chercher et rejoindre Ra’s Al Ghul. Ceux qui le souhaitent peuvent sortir immédiatement. » Plusieurs hommes quittent les rangs et sortent du hangar sans se retourner. La plupart des membres précédemment repérés. L’un deux, plus hostiles que les autres, s’avance jusqu’à l’estrade pour cracher à ses pieds, mauvais. Talia ne lui concède pas un seul regard. Droite et ferme, elle attend que la porte se soit refermée sur le dernier indécis pour reprendre. « C’en est terminé du culte de la personnalité… A partir de maintenant, ce n’est pas pour moi que vous vous battez, mais pour vous. Si je vous demande de me faire confiance, c’est uniquement sur la coordination de nos actions, celles-ci ne servant que notre cause. Je n’exigerai rien de vous que je ne puisse faire moi-même, mais libre à vous de tenter de me surpasser. Comprenez ici qu’il est moins question d’égo que d’excellence… Car l’excellence, la perfection, est ce à quoi nous devons aspirer si nous souhaitons atteindre nos objectifs. » Sa voix s’affermissant un peu plus à chaque mot, elle recommence à déambuler. « Notre but ultime ne doit jamais vous échapper. Nous ne nous battons pas pour le pouvoir, l’influence ou l’argent… Nous nous battons pour un monde meilleur, un monde plus juste, un monde pour lequel de gros sacrifices doivent être faits. Si vous n’êtes pas prêts à cela, partez. Je vous laisse jusqu’à demain, même heure, pour y réfléchir. Rompez. »

Une à une, les unités se démantèlent. Talia n’a pas perdu de vue ses discrets détracteurs. Elle les attend au tournant. Mais pour l’heure, elle a plus urgent à traiter. Se retournant vers ses lieutenants, tous ont rompu les rangs pour reprendre la tête de leurs unités, à l’exception de Tobias, sur qui elle darde un regard aussi dur que l’acier. « Viens. » lui ordonne-t-elle, avant de quitter le hangar à son tour. La discussion qu’ils sont sur le point d’avoir doit se faire à huis clos, dans la plus stricte intimité, raison pour laquelle elle ne retourne pas au QG de la Ligue… Avec cette scission qui s’annonce, plus rien n’est certain et Talia ne veut prendre aucun risque. A l’extérieur, deux motos entièrement noires ainsi que deux casques les attendent. Sans mot dire, l’assassine en enfourche une et démarre au quart de tour.

Elle ne s’arrête qu’une bonne demi-heure après les limites de la ville, sur une aire déserte d’une route plus que secondaire. Le terrain est dégagé, ce qui leur permet de voir venir n’importe quoi de n’importe où. Aucun bâtiment ne se dresse, pas même un arbre, dans leur champ visuel. Rien pour casser la monotonie du lieu. Ils sont seuls au monde. Talia place son bolide sur la béquille et retire son casque avant de s’appuyer nonchalamment contre sa selle et de croiser les bras sur sa poitrine. « Bien, je pense que nous pouvons discuter ici… J’irai droit au but, Tobias. Je sais que tu n’as pas rempli la mission qui t’a été confiée lors du protocole dix. Je veux savoir pourquoi. » Pas d’accusation dans sa voix, rien d’autre que de la ferme détermination. Certes, elle part sans à priori. Mais il y a fort à parier que si elle n’aime pas ce qu’elle entend, le ton changera…





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Mer 5 Oct - 17:57


07 Août 2002

Tout acte à des conséquences. Une réalité indéniable, dans ce monde de causalité directe qu’était le leur. Tobias le savait, et le vivait depuis des années. Ses dernières actions allaient elles aussi forcément avoir des répercussions, sur lui, et sur la suite de sa vie. Quelques heures auparavant, ce dernier avait reçu une communication en provenance de Talia elle-même. La membre de la famille Al Ghul provoquait une réunion extraordinaire des effectifs de la Ligue. Elle avait ajouté qu’après la réunion, cette dernière voulait le voir seule à seul. Pour lui, cela ne voulait dire qu’une chose : sa supérieure savait, de manière certaine, que sa mission n’avait pas été accomplie.

Résolu à ne pas se démonter cependant, l’homme se prépara. Peu importe ce qui devait arriver, ce dernier restait loyal à sa famille. Selina était en sécurité, et lui devait continuer sa mission. Comme il l’avait confié à cette dernière, la Ligue était à la fois son passé, son présent, et son avenir. C’est ainsi qu’une fois que ce dernier ait revêtu l’ensemble de son équipement, le shinobi se rendit sur le lieu du rendez-vous. La fille de Ra’s était déjà présente, et lui était peut-être l’un des premiers lieutenants de cette dernière à arriver. Puis les hommes commencèrent à se montrer et dès lors la Ligne dirigeante ne sembla ne plus faire qu’une, face à la masse des agents classiques, se détachant sur cette estrade. Talia finit par s’avancer, et prendre la parole. Lorsqu’elle annonça la disparition de Ra’s Al Ghul et sa défaite face au Batman, lui ne cilla même pas, mais se mit à réfléchir.


*Bruce Wayne a réussi à triompher de Ra’s… Impressionnant, mais cela ne s’arrêtera sans doute pas là. La Tête du démon finira par reparaître, c’est certain.*


L’annonce comme quoi aucune recherche ne serait menée n’était pas surprenante. Après tout, la Ligue était un corps composé de multiples êtres, et aucun n’était vital. Tant qu’un membre de la famille Al Ghul serait au sommet, les habitudes directrices resteraient sans doute, même si le Cooper venait à douter de certains des choix effectués dans le cadre du Protocole 10. Les hommes échangent entre eux, y compris dans les Lieutenants, sauf le trader, qui observe. Manifestement certains sont plus loyaux à l’homme qu’au concept… Nul doute que cela n’aura pas échappé à Talia, qui doit prononcer ses mots à dessein.  Elle offre d’ailleurs une porte de sortie à ceux qui le souhaitent, et nombreux tout de même sont ceux à la prendre. Certains avec plus de colère que d’autre. La différence entre le père et la fille se trouve là : elle se bat pour un objectif, et non pour le pouvoir. L’esprit de la Ligue vit en elle, de manière certaine.

Les troupes finissent par être dispersées, et chaque unité s’en va, après les directives données. Tobias donne ses consignes à ses hommes, mais reste lui sur place, observant celle qui est sa supérieure. La demande est claire et concise. Le Corbeau suit donc cette dernière, jusqu’à un endroit isolé de tout. Manifestement, Talia ne souhaite pas que cet échange s’ébruite. Très vite, le trader voit ses doutes confirmés : elle sait. Pourtant, sa voix ne porte aucune accusation. Droit dans sa posture, ce dernier décide de répondre sans détour :


- C’est vrai. J’ai agi comme cela par libre arbitre. Vous avez dit vous-même tout à l’heure que nous agissions tous pour une cause qui nous dépassait. La création d’un monde meilleur. Depuis des siècles, la Ligue agit depuis l’ombre afin de faire disparaître les obstacles à la bonne évolution de la société. Arkham City devait nous permettre de purger Gotham de ses criminels, sans risquer de devoir blesser des innocents. Pourtant, bien vite cet outil s’est retrouvé perverti, et cela par l’action même de ceux qui étaient censés en assurer la sécurité, les unités TYGER. De nombreux civils se sont retrouvés emprisonnés sous des prétextes fallacieux.


Ce point était connu de tous et avait été largement prouvé depuis que le GCPD avait tout mis en œuvre pour le démantèlement de l’endroit.


- La Ligue a déjà procédé à plusieurs reprises à l’élimination de la totalité d’une population criminelle d’une ville en un seul assaut, comme par le passé avec l’endroit dont je suis originaire. Cependant, cela a toujours été fait avec une action digne de nos objectifs : assassinats ciblés, dans la discrétion et sans victimes collatérales. Le choix fait par Ra’s Al Ghul pour le protocole était complètement à l’opposé de cela. Je sais qu’il ne m’appartient pas de juger des décisions de mes supérieurs, mais cette action ressemblait plus à une boucherie qu’à un acte de la Ligue des Ombres, avec tout mon respect.

C’était bien la première fois que le Commandant échangeait autant de mots sur ses opinions avec Talia, mais c’était elle qui avait posé la question.

- Les Unités TYGER qui agissaient à partir des hélicoptères, ou encore avec de l’armement lourd au sol n’avaient pas à cœur de respecter notre idéologie. Ce n’était qu’un meurtre de masse. Ne pouvant accepter cette perversion de nos idéaux, j’ai préféré aider à sauver des civils et à tuer les TYGER qui à mon sens devenaient les véritables criminels plutôt que de respecter la demande faite par votre père.


Tobias posa un genou au sol, et présenta à Talia son katana qui jusque-là barrait son dos.


- Si en agissant ainsi vous trouvez que j’ai manqué à mon engagement, vous êtes libre de me tuer, puisque ma vie appartient à notre cause. Si non, acceptez cette lame comme preuve de ma volonté de suivre vos directives afin que la Ligue ne se relève de cette épreuve que plus forte.


La Ligue était ce qui lui avait fourni une vie. Malgré ses sentiments pour Selina qui ne pouvaient être réprimés, sans l’acceptation par cette organisation, lui perdait tout but, donc autant mourir.


Dernière édition par Tobias Cooper le Mar 10 Jan - 20:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Jeu 6 Oct - 13:50



Réunion au sommet

C’est le visage dénué de toute expression, comme à l’accoutumée, que Talia accueille les propos, parfois licencieux, de son dévoué lieutenant. Avec cette même expression insondable, elle le dévisage tandis qu’il met un genou en terre et lui présente son sabre. Lui dire que ça ne lui fait rien serait mentir. Malgré ses airs détachés, l’assassine n’est pas insensible, ni à la démarche de son subordonné, ni au contenu de ses propos. Est-ce qu’elle en est satisfaite ? Irritée ? Déçue ? Elle n’en sait rien, n’ayant pas l’habitude de se pencher sur ce genre de considération beaucoup trop subjective… Des faits, voilà qui lui parle, voilà ce avec quoi elle sait agir et réagir. Le reste, au final, n’est pour elle que virtuel et n’a donc aucune valeur. En l’occurrence, elle ne sait qu’une chose : Tobias a failli à sa mission, mais peut-être était-il, à ce moment, en possession d’informations cruciales qui justifiaient son échec… Et apparemment pas.

A l’entendre, rien de concret ne l’a arrêté. Rien de concret si ce n’est, comme relevé par lui-même, son propre libre-arbitre. Le libre-arbitre… Quelque chose contre quoi son père s’est opposé toute sa vie, Talia le comprend maintenant. Elle comprend également pourquoi, et les conséquences que cela implique… Tobias, probablement sans le savoir, lui pose un réel dilemme. En substance, elle n’est pas certaine, à cet instant, qu’elle l’admettra à voix haute mais elle partage ses opinions. Cependant, en désobéissant, il a mis la Ligue dans une position extrêmement délicate, et ça, Talia ne peut le laisser passer.

Les secondes, puis les minutes s’égrènent sans que rien ne se passe, la fille du démon toujours absorbée par ses réflexions. Si châtiment il y a, lequel appliquer ? A-t-elle réellement envie de punir un comportement qui pourrait briser l’esprit d’initiative qui, dans les situations critiques, s’avère être un atout crucial ? ça ne fait pas encore vingt-quatre heures qu’elle est officiellement à la tête de la Ligue qu’elle est confrontée à son premier cas de conscience. Elle le sait, son père n’aurait pas réfléchi deux minutes avant d’exécuter un agent désobéissant. Beaucoup avaient été passés par le fil de l’épée pour cela, et toute une partie de leur entraînement reposait sur l’obéissance aveugle aux ordres en toute occasion, peu importent les raisons… Mais, avec le recul, Talia pense comprendre aujourd’hui que cette pratique a surtout été instaurée par son père pour asseoir sa position. Un leader incontesté et incontestable… Sans personne pour l’empêcher de se plonger dans le puit de Lazar et de lui faire remarquer qu’il devenait fou…

Finalement, au terme d’interminables minutes de débats internes, Talia finit par prendre sa décision. « Relève-toi, Tobias. » Sans esquisser le moindre geste autre que le suivre du regard, elle patiente qu’il s’exécute et reprend. « Tu es probablement celui qui a intégré le plus rapidement les idées sur lesquelles je souhaite voir repartir la Ligue, sûrement parce qu’elles sont les tiennes depuis un moment… » Continue-t-elle. « … Mais ton insubordination, légitime ou pas, risque de nous porter de gros préjudices. » Son ton, jusqu’alors relativement détendu, s’est durci pour ces mots-ci. Elle laisse quelques secondes s’écouler afin de laisser à son lieutenant le temps de les assimiler et poursuit. « L’envergure du protocole dix dépassait la perte de civils, pertes civils qui n’auraient jamais dû être à la base je te le concède. Néanmoins, tu avais l’opportunité de porter de gros coups au crime gothamite. Si tu rechignais à abattre des prisonniers politiques détenant des informations cruciales sur la Ligue (ce qui est en soi contestable, ne trouves-tu pas ?), pourquoi ne pas avoir abattu le Dr Crane, Jervis Tech ou le Dollmaker ? Tu avais beaucoup plus de chances de maîtriser ces criminels, sachant que tu œuvrais seul, que de parvenir à entraver les TYGER… » Si son ton est aussi dur qu’un coup de règle qui s’abat sur les doigts d’un étudiant, rien chez elle n’exprime une quelconque hargne ou colère. Tobias, selon elle, a mal réévalué ses objectifs. Dans l’esprit de Talia, si le génocide des populations n’a jamais fait partie de ses objectifs, elle a depuis très longtemps intégré qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, et que si génocide il doit y avoir, le rôle de la Ligue est de s’assurer que les bonnes personnes y succombent avant tout le reste… Jamais ils n’ont eu vocation à être des casques bleus, ce qui serait particulièrement hypocrite compte-tenu de leur degré de responsabilité dans cette affaire.

« Tu ne dois pas ton poste de lieutenant à la chance, Tobias. Tu es intelligent et compétent. Mais en l’occurrence, pour ce cas précis, tu as échoué à redéfinir tes priorités. » Tranchante, la sentence s’abat telle un couperet. Finalement, Talia va d’avantage sanctionner cet échec que l’insubordination… Par souci d’équité, si elle le sanctionnait pour ce dernier crime, elle devrait en faire de même pour elle-même… Ce n’est évidemment pas envisageable. « Tu vas porter le poids de cet échec, Tobias. Je te mets en charge de la gestion desdit prisonniers à risques d’Arkham City. L’objectif est simple ; protéger la Ligue. Si jamais, d’une façon ou d’une autre, les personnes que tu as refusé de tuer inquiètent l’organisation, tu en supporteras seul les conséquences. Tant que rien ne sort, rien ne filtre, je ne veux rien savoir. Suis-je claire ? » Haussant un sourcil, elle le dévisage. Elle le sait, cette punition est à double tranchant. D’une part, c’est incontestablement délier les mains au ninja, lui prouver qu’elle est prête à lui faire confiance et lui confier des responsabilités à grande échelle puisque de ses décisions dépend le secret de leur organisation… Mais de l’autre, le prix à payer en cas d’échec est terrible. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités comme certains diraient… L’un ne peut aller sans l’autre.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Ven 7 Oct - 11:10

Se retrouver en face à face avec un membre de la famille Al Ghul… Voilà une chose qui était rare, pour tout membre de la Ligue des Ombres. Assez souvent, cela ne pouvait signifier que deux choses : soit vous aviez réussi à faire valoir vos compétences et ces derniers souhaitaient vous en récompenser, soit c’était le contraire, et alors vous risquiez fort de mourir. Tobias ne comptait plus le nombre de personnes parfois convoquées par Ra’s Al Ghul et que l’on ne revoyait plus jamais ensuite. Puis les rumeurs sur le fait que cette dernière avait échoué, et donc avait mérité la mort. En suivant Talia sur la route, le shinobi était en train de se demander si cette fois son tour n’était pas venu. Pourtant, le fait qu’elle veuille en parler sans aucun public lui laissait espérer qu’une petite chance soit présente pour que ce dernier reste en vie. Après tout, pour une exécution, nul besoin d’emmener la victime à des dizaines de kilomètres et sans témoins. Au contraire, en faire un exemple est souvent bien plus percutant.

C’est ainsi qu’alors que tous deux sont arrêtés dans un lieu désert que commence leur échange. Tobias explique de manière succincte ce qui l’a amené à ne pas obéir aux ordres donnés, alors que ces derniers étaient très clairs. Cela faisait des années que le Cooper avait compris que pour survivre, mieux valait faire ce qui était demandé sans réflexion. Le libre-arbitre était à bannir pour une arme vivante. La seule réflexion devait être celle sur la meilleure manière d’exécuter sa cible. Pourtant, depuis ses échanges avec Charlie, et plus encore, son rapprochement d’avec Selina, Tobias ne pouvait plus être aussi catégorique parfois… Cela avait été le cas ce jour-là, et peut-être rendu faible, d’une certaine manière. C’est pourquoi il présenta son sabre, attendant le jugement de sa supérieure…

Plusieurs minutes passèrent, sans que rien ne bouge. Le trader aurait sans doute donné cher pour savoir ce que pouvait bien évaluer Talia dans son esprit. Faisait-elle un comparatif entre son échec, et l’ensemble de son œuvre dans la Ligue durant ses quinze années au sein de l’organisation ? Impossible de répondre à cette question. En tous les cas, cette dernière finit par reprendre la parole. Le ninja se redresse et range son arme, se mettant dans une position d’attente des ordres ou des remarques à venir. Certes, il aurait pu porter l’assaut contre l’un des nombreux criminels d’Arkham City. Mais ce dernier avait décidé d’agir pour préserver la vie, pour une fois, au lieu de la faire disparaitre. Le Corbeau ne l’interrompt pas tout au long du discours de cette dernière, ne cillant pas au ton utilisé, mais comprenant, intégrant chaque remarque. Pourtant, deux choses le marquent : la première est qu’elle le considère comme un lieutenant, ce qui veut dire que dans l’organisation en cours de la Ligue, cette dernière le place plus haut que son poste précédent, ce qui semblait expliquer aussi sa présence sur l’estrade. L’autre, que la sentence est à double tranchant… Il a la possibilité de rattraper son échec, mais si quoi que ce soit s’échappe, c’est la mort qui l’attendra au bout, de manière certaine.

- Vous êtes parfaitement claire, Général.


Le terme militaire était venu plus facilement que le reste. Après tout, puisque Talia commandait à la Ligue maintenant, il était logique qu’elle ait le poste le plus haut gradé que lui puisse connaitre. Ce dernier salua d’ailleurs en même temps que ses paroles.


- Je n’échouerais plus, et saurais me montrer à la hauteur de vos attentes.


Pourtant, il décida d'évoquer l'un des moments de sa traversée des égouts.

- Vous avez évoqué le Batman, tout à l'heure. Il se trouve qu'alors que j'aidais les civils, mon chemin a croisé le sien. L'une d'entre elle était très fortement blessée, et il lui a injecté un mélange de différents produits qui lui a permis de tenir une heure entière malgré une blessure qui aurait fini de tuer n'importe qui en quelques minutes. Le produit a eu également de larges effets néfastes, mais j'ai pu relever grâce à l'analyse du sang de cette personne les produits utilisés. Peut-être qu'un de nos chimistes, en travaillant dessus, pourrait essayer de le reproduire en diminuant les conséquences négatives.

Concernant son échec, apparemment il était libre d’agir comme il le souhaitait. Après tout, l’agent de la Ligue connaissait encore parfaitement le nom de ses cibles. Certes, elles seraient sans doute plus difficiles à repérer maintenant qu’il devait fouiller dans tout Gotham, mais ce n’était pas impossible. Commencer par les dernières adresses connues et vérifier les membres de la famille proche, puis si tout cela ne donnait rien, vérifier grâce à leurs hommes infiltrés les données des fichiers du GCPD.

- Je protègerai la Ligue, ou je décèderais en essayant de le faire.


Il resta là, attendant de savoir si cette dernière avait d’autres choses à lui dire, ou alors une mission à lui confier. Cependant durant ce temps, il repensa aux réactions de certains des lieutenants présents sur l’estrade qui en plus de commenter les dernières nouvelles concernant la disparition, sans doute temporaire, de Ra’s Al Ghul, semblaient ourdir un plan.

- Général, méfiez-vous cependant de certains lieutenants… Je pense que certains d’entre eux, fidèles de votre père, sont en désaccord avec vos décisions et risquent de tenter de s’en prendre à vous. Ils ont eu un signe de tête entendu envers l’homme qui a craché à vos pieds avant de partir, tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Lun 10 Oct - 15:23



Réunion au sommet

« Vous êtes parfaitement claire, générale. » Réponse idéale, Talia ne demande pas plus, se contentant de hocher la tête en signe d’appréciation. Pas de courbettes, pas de discours mièvre sur le manquement à son devoir ni de vaines promesses. Juste l’obédience face à un ordre direct, comme à l’armée. Une armée, n’est-ce pas ce qu’ils sont ? C’est ce que la fille du démon souhaite qu’ils soient, effectivement, mais plus efficaces, menés de façon plus intelligente… Et un peu moins protocolaire. « Talia suffit. » Oui, Talia lui suffit. Elle n’est pas « Générale », elle est la fille et l’héritière du Démon. Ce titre n’en appelle pas d’autre, sa lourdeur suffisant à la définir. Ses galons, au contraire du reste de ses hommes, elle a commencé à les gagner dès sa naissance. Plus qu’une femme, Talia a été élevée pour être la quintessence des enseignements de Ra’s Al Ghul, au même titre que Nyssa avant elle, du reste. Elle a été élevée, formée, dans l’idéologie du démon et, en tant que fille, afin de ne jamais attirer sur lui la disgrâce. Beaucoup voient les avantages de sa filiation, personne n’y voit la pression. On l’attend au tournant, elle le sait. Ce que ceux-là même qui l’attendent ignorent cependant, c’est qu’elle a été préparée à cela toute sa vie.

C’est cette préparation, du reste, qui lui permet une relative efficacité malgré la disparition de son père. La Ligue des Ombres est fragilisée. Elle a rencontré un écueil auquel elle ne survivra pas, du moins pas sous cette forme. Si son père l’avait reconnue comme son héritière au vu et su de tout un chacun, ils ne seraient pas dans cette situation. Mais ses idées misogynes, à l’origine de ses maux du reste, et partagées par nombre de ses lieutenants, privent encore maintenant Talia du rôle pour lequel il l’a pourtant lui-même préparée toute sa vie. Elle n’est pas sans le savoir, et le fait que Tobias le relève face à elle lui donne une indication sur son allégeance beaucoup plus fiable, selon elle, qu’un serment prêté au milieu du désert sans témoin. « Peux-tu me fournir ton échantillon de cette substance ainsi que les résultats de tes tests préliminaires s’il te plaît ? » Cette drogue est en effet très intéressante, beaucoup trop pour qu’elle court le risque de la confier à un traître. Continuant sur sa lancée, elle reprend. « Prépare-toi à naviguer en eaux troubles pendant quelques temps, Tobias… Je ne te mettrai pas dans la position délicate de choisir maintenant, ce serait injuste vis-à-vis des autres membres de la Ligue qui disposent de d’avantage de temps, mais comme les autres, tu vas devoir choisir. » De ses iris vertes, elle dévisage le ninja avec intensité. « Outre les lieutenants de mon père, ses autres enfants se présenteront également pour obtenir leur part du butin… »

S’efforçant de rassembler ses réflexions, l’assassine détache sa hanche de son bolide et commence à faire les cents pas, croisant les mains contre ses reins. « Nyssa Raatko, notamment, est à Gotham City. La Ligue l’a arrêtée il y a quelques semaines, je l’ai faite libérer. Ses ambitions, elle me les a clairement exposées, elle souhaitait renverser Ra’s pour prendre sa place. En soi, c’est une motivation comme une autre qui n’implique rien de ses capacités ou de l’absence de ces dernières… En revanche, elle a l’air d’avantage motivée par la vengeance que par notre idéologie... » Cessant ses allées et venues devant son comparse, Talia darde sur lui un regard qui se veut perçant. « Les jours qui viennent s’annoncent difficiles pour toi, pour tous les membres de la Ligue, et décisifs. » Elle ne l’explique pas clairement, mais l’organisation est au bord d’un important virage. Incertaine du choix que fera Tobias, Talia ne prend pas le risque de lui exposer le plan qu’elle a ourdi depuis qu’elle est au courant de la survie de son père, et qu’elle a commencé à mettre en place dès avant la réunion. Ce qui est certain, c’est qu’elle ne prendra pas le risque d’être court-circuitée, en partie poussée par son orgueil qui lui souffle que le rôle de leader de la Ligue lui appartient, en partie par adhérence réelle à la croyance selon laquelle ils peuvent changer la face du monde. Dans cette entreprise de longue haleine et périlleuse, Talia refuse de prendre le risque de se faire poignarder dans le dos à chaque couloir, alors qu’elle peut parfaitement éliminer ce risque. « Tu as été éveillé à la conscience et au libre-arbitre, Tobias. Je ne chercherai pas à le museler. Ni chez toi, ni chez aucun agent de la Ligue. Je ne veux avec moi que des personnes conscientes des risques encourus et dévouées de leur plein gré. Je n’ai que faire de légumes endoctrinés… Alors pends le temps de faire ton choix. Et va jusqu’au bout de celui-ci. » C’est tout ce qu’elle peut lui dire, qu’il choisisse et en assume les conséquences… Parce qu’il y en aura, peu importe le côté de la barrière duquel on se trouve.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Mer 12 Oct - 16:29

Servir et protéger. Si ces mots étaient le mot d’ordre de toutes les polices américaines, Tobias la considérait également comme sienne, lorsque l’on considérait cela du point de vue de la Ligue. L’homme vivait pour assurer les objectifs de ce corps, et faire tout ce qu’il pouvait afin que personne ne puisse nuire à ce corps. Même son choix de ne pas assumer sa mission lors du protocole 10 avait été pensé avec cette optique, puisque pour lui l’action menée n’avait pas été digne de ce que ce corps pouvait être. Ils étaient les hommes et femmes de l’ombre, ceux qui acceptaient les sacrifices nécessaires pour le bien du plus grand nombre. Cela en faisant fi de certains dilemmes moraux, puisqu’ayant eu le temps de voir par l’expérience que les pires membres engendrés par l’humanité étaient parfaitement incapables d’apprendre à vivre pour autre chose que leurs désirs personnels.

- Bien, Talia.

Une fois encore, la réponse est courte. Dans la relation à ses supérieurs, Tobias sait qu’il doit se montrer concis et efficace. On n’attend pas de lui qu’il soit présent pour mener de longs discours, sauf si c’est l’ordre expressément prononcé. Même si cela fait étrange de nommer ainsi leur dirigeante par son prénom, puisque c’est la première fois que lui se trouve à avoir autant d’échanges avec cette dernière. D’un certain côté, ce changement l’humanise un peu aux yeux du trader. Elle n’est plus seulement la parfaite incarnation de ce que souhaitait faire d’eux Ra’s, mais aussi une humaine, avec une identité propre. La disparition temporaire du Démon va sans doute permettre à cette dernière de s’affirmer, et de modifier la Ligue afin que cette dernière soit bien plus en phase avec son époque. C’est pourquoi ce dernier s’était décidé à évoquer ce qu’il avait pu observer de sa place idéale lors du meeting. Lors d’un changement de pouvoir, les premiers temps sont les plus fragiles, car les fondations ne sont pas posées et des personnes peuvent être tentées de renverser certaines choses. Comme le financier le pensait, celle-ci le savait, mais semblait apprécier sa franche mise en garde.

- Je vous donnerai tout ce qui concerne cette substance dès que j’aurai pu passer la récupérer.

Après tout, au vu des effets, et ne sachant pas à qui se fier pour le moment hormis Talia, lui n’avait évoqué cela auprès de personne et gardé tout cela dans un endroit sécurisé, connu de lui seul. L’avantage d’avoir une identité officielle était de posséder des lieux qui n’étaient pas directement rattachés à la Ligue, et donc de pouvoir y laisser des choses plus personnelles. Il ne répond pas pour le moment sur ce qui concerne le choix, et écoute la demoiselle Al Ghul lorsque cette dernière évoque les autres enfants de son père.

Nyssa Raatko. Un nom qui ne sortira plus de son esprit désormais. Le shinobi s’était toujours douté, depuis que leur ancien leader avait démontré vivre réellement depuis six siècles, que ce dernier avait dû avoir plus d’un enfant. Pourtant, apprendre le nom de l’une d’entre eux, et savoir que cette dernière était vivante était tout autre chose. Car cela voulait dire que potentiellement la Ligue pouvait se morceler plus encore qu’actuellement. La situation pouvait plus ou moins rapidement virer à une situation critique si des erreurs de jugement étaient commises. Contrairement à Talia, qui marche tout en parlant, et se stoppe uniquement quelques fois, lui reste immobile et droit, suivant des yeux son interlocutrice.


- Peu importe l’inconnu ou les difficultés, tout cela ne m’a jamais arrêté.

Bien au contraire. C’était ce genre de choses qui lui avaient permis de se renforcer, au fur et à mesure des épreuves affrontées. Lorsque l’on vivait dans les ténèbres afin de défendre la plus brillante des lumières du monde, on était forcément formé à se confronter à des situations critiques. Pour le moment, le Cooper ne connaissait rien des autres enfants de Ra’s, mais il savait cependant une chose : à qui allait sa loyauté. Oui, ce dernier garderait sa conscience, et porterait maintenant un regard nouveau sur les actions menées, se permettrait de donner son avis s’il y est autorisé, voire de proposer des idées pour améliorer les choses, mais sa décision était prise depuis plusieurs jours déjà.

- Je n’ai pas besoin d’un temps de réflexion supplémentaire. Depuis la fin du Protocole 10 jusqu’à votre appel de ce soir, j’ai eu le temps de réfléchir. Si j’avais voulu ne plus être présent dans la Ligue, j’aurai pu profiter du chaos pour partir loin, en faisant disparaître l’identité de Tobias Cooper et ce qui la compose. Si mon choix avait été de rester dans ce que nous avons connu avant votre annonce, j’aurai pu quitter l’estrade sur laquelle je me trouvais il y a une heure encore.


Ce dernier s’assura de capter complètement le regard de sa supérieure.


- Si malgré ma décision passée je suis venu à votre appel, c’est parce que vous êtes à mon sens la seule personne capable de diriger la Ligue et de lui rendre la noblesse de son but, peu importe si cette dernière semble absente à nos détracteurs. Je suis venu vous dire que ma loyauté et ma lame sont à vous, Talia. Tout comme ma vie, s’il le faut.


C’était son engagement. Après tout, sans ce groupe et son objectif, Tobias n’existerait pas et serait simplement resté Karasu. Impossible de dire cependant si ce dernier serait en vie ou non à l’heure actuelle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Jeu 13 Oct - 12:00



Réunion au sommet

En rendant la parole à Tobias, Talia a cessé ses déambulations. Egale à elle-même, toujours d’un froid stoïcisme, elle accueille sa profession de foi, qui commence par la laisser dubitative. Comment ne pas l’être ? Ils sont seuls, au milieu de nulle part… Et malgré la tolérance dont elle a fait preuve jusqu’à maintenant, elle demeure une Al Ghul. Qu’est-ce qui la retiendrait d’achever ici la vie du jeune homme si, d’aventure, elle n’aimait pas ce qu’elle entendait ? Après tout, jusqu’à il y a peu encore, c’était une façon de faire extrêmement usitée par son père… Mais Talia n’est pas son père. Elle n’est pas sa sœur, ni son frère. Elle n’est que Talia, bien qu’elle ignore encore ce que cela implique vraiment… Ce qu’elle sait, en revanche, c’est que son scepticisme finit par reculer face à un autre sentiment, beaucoup plus chaleureux. Elle ignore encore ce que c’est, mais ça la gonfle d’une détermination nouvelle, ce qui n’est pas peut dire, ni superflu compte-tenu du travail qu’il lui reste à abattre. Qui leur reste à abattre. « Personne n’est irremplaçable, Tobias… Il en va de même pour moi. Mais merci pour cette marque de confiance. Je tâcherai de la mériter. » Réplique-t-elle, sobrement, d’un ton ferme mais bas, presque murmuré.

Certes, le sentiment de chaleur né de la déclaration de Tobias est agréable, et positif, mais il fait également naître une certaine gêne chez la fille du démon qui souhaite, pour cette raison, vite s’en débarrasser. Du reste, elle a bien d’autres chats à fouetter que cela. Elle prendra, peut-être, le temps de réfléchir à la question, mais plus tard. Recouvrant rapidement la fermeté qui est la sienne, la froideur efficace qui la caractérise, elle reprend ses déambulations. « Nous avons beaucoup de travail dans ce cas, Tobias. La Ligue ne peut demeurer telle quelle. Outre les désertions suite à ma prise de position, nous devrons faire face à des traitrises, des tentatives de sabotage, j’en passe et des meilleures. Nous ne serons plus jamais entièrement paisibles. Mais ça ne doit pas nous arrêter. » S’arrêtant de nouveau devant le ninja, elle se met à le dévisager, une flamme de détermination sans précédent embrasant son regard vers émeraude. « Nous devons commencer par réduire les risques d’infiltration. » En la matière, elle ne compte pas faire de petites économies. « C’est là que tu vas t’avérer être un élément clé. » Dit comme cela, l’homme pourrait s’interroger quant à l’idée que se fait de Talia de lui. Indubitablement, elle l’utilise. Comme elle s’utilise. Elle ne demandera rien à ses hommes qu’elle n’est susceptible de faire elle-même. C’est une règle, qu’elle s’impose depuis des années et sur elle qu’elle base sa crédibilité, sa légitimité. Bien sûr, les domaines dans lesquels les membres de la Ligue la surpassent sont légion. Les chimistes et ingénieurs qu’ils emploient sont bien meilleurs, bien plus qualifiés, bien plus rapides. Mais en matière de terrain, l’essence même de la Ligue, si elle ne parvient pas à remplir une mission compte-tenu de l’exigence qu’elle s’impose, elle part du principe que l’objectif n’est pas réalisable. C’est, certes, excessivement orgueilleux, mais c’est ainsi qu’elle estime préserver le maximum de ses effectifs.

En l’occurrence, si elle pouvait exécuter elle-même la mission qu’elle vient de confier à Tobias, elle le ferait. Pour des raisons évidentes, c’est impossible. « Je vais avoir besoin de deux listes. Ceux qui nous sont alliés et ceux qui sont indécis. Tous ceux qui ne figureront sur aucune des deux listes seront considérés comme hostiles par défaut. » C’est radical, mais Talia n’a pas le choix. Elle ne prendra pas le risque de voir leurs futures opérations sabotées. « Je ne me fais aucune illusion. Notre nombre va drastiquement se réduire au terme de ma manœuvre. Nous devrons donc revoir l’envergure de nos objectifs à court terme. » Leurs opérations, forcément, seront de bien plus petite taille en raison de la baisse de leurs effectifs… Ce virage, nécessaire, Talia l’aborde avec sérénité. « Beaucoup de nos prétentions vont également être revues à la baisse. Ceci achèvera d’éliminer les moins fervents d’entre nous. » Réfléchissant au fur et à mesure qu’elle parle, elle reprend ses déambulations. « Au terme de cette purge, donc, nous pouvons supposer que les quelques traitres que nous ne serons pas parvenus à identifier seront les plus dangereux. Je propose donc de mettre en place des tests à l’insu des membres restant pour en évaluer le degré de menace. Pour ceux pour lesquels nous aurions des doutes autant que pour ceux desquels nous serions convaincus. » De nouveau, elle s’arrête devant son subalterne. « Qu’en penses-tu ? »




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Ven 14 Oct - 16:20


Le moment est crucial…. Tobias s’en rend compte, alors qu’il échange avec sa supérieure. C’est étrange à dire, mais il ressent que ce qui était au départ une mise à l’épreuve par une compréhension de ses actes commence à devenir autre chose. Au fur et à mesure que le Cooper expose ce qui a été ses motivations, ses principes d’actions, et ses convictions, le shinobi ressent qu’il peut voir confiance dans un jugement juste de la part de Talia. Contrairement à son père, dont les décisions ont toujours été tranchées et radicales, car nécessitant la peur que cela inspirait et l’obéissance par la crainte qui en découlait, la demoiselle Al Ghul acceptait d’échanger, dans des circonstances particulières, mais acceptait tout de même, d’autres options.  Suite à l’acceptation de son point de vue, Talia se lance dans une exposition plus claire du plan qu’elle est en train de mettre en place. La Ligue doit se purger des éléments indésirables qui existent en son sein. Cela n’est pas sans rappeler au Corbeau l’image que lui-même avait pu utiliser bien plus d’une fois, concernant les plantes. Ainsi que la nécessité d’une coupe parfois salutaire afin de préserver le cœur et par la suite voir se développer de nouvelles pousses plus fortes et résistantes.

Toujours dans sa position immobile et les mains dans le dos, décidément très militaire, Tobias suit des yeux les déplacements de la jeune femme, et de l’esprit le cheminement des idées. Se concentrer uniquement sur des éléments certains, prêts à accepter le changement de positionnement, et vivants pour la Ligue. Des hommes et des femmes qui quoi qu’il puisse arriver seront enclins à agir dans l’intérêt de leur mission globale, et non pas uniquement car embrigadés par la personnalité dirigeante ou craignant sa réaction. Puis lorsque ce noyau dur serait défini, commencer à rechercher des nouveaux éléments, en les testant.


- Cette situation va effectivement mettre la Ligue à rude épreuve. Nombreux vont être ceux qui seront perdus… Jusqu’ici la crainte était la principale force de cohésion des troupes, qui n’avaient pas tellement de possibilités de réflexion. On leur demandait surtout d’exécuter ce qui venait de leurs supérieurs.  Notre nombre va se réduire, mais je ne vois pas cela comme problématique, puisque ceux qui resteront serons logiquement les plus solides, ou ceux les plus aptes au changement.

Après tout, parfois des jeunes n’étaient pas encore très armés pour faire face mais se montraient avoir une volonté tellement présente qu’ils ne pouvaient que forcer le respect de leurs aînés. Tout comme lui par le passé.

- Les listes seront un excellent point de départ. Je pense que les situations de test seront vitales. Puisque notre nombre sera réduit, il faudra sans doute repenser la structure de direction un minimum. Ce qui a favorisé les divisions, c’est qu’il existait bien trop de liens intermédiaires au niveau de la chaine de commandement. Vous serez évidemment au sommet, mais il va falloir que vous choisissiez vos lieutenants avec soin. Ne prendre que des membres dont vous aurait pu tester la fidélité par vous-même. Peut-être supprimer les Commandants, ou en réduire le nombre, car ces derniers sont le maillon idéal pour fomenté des actions contre nos intérêts. Aillant à la fois des responsabilités et pouvant entrainer des hommes avec eux, et assez d’autonomie pour que les Lieutenants ne puissent pas tout voir. Par contre garder le fonctionnement en équipe, puisqu’une mission nécessite souvent la coopération de quelques hommes plus que la frappe d’un seul.

Puis pour s’attarder sur le dernier point…


- Le meilleur moyen de débusquer les derniers traitres sera de les embarquer dans des missions factices. C’est-à-dire utiliser les évènements en les obligeant à faire un choix dans une situation extrême. C’est en mettant l’Homme devant l’imminence de sa mort que l’on peut voir de quoi celui-ci est fait. Quelqu’un sur le point de mourir se révèle forcément complètement, car il joue ses dernières cartes. A partir de là, nous verrons s’ils agissent conformément à nos convictions, ou bien si la voie qu’ils choisissent est autre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Lun 17 Oct - 17:22



Réunion au sommet

Impassible, Talia écoute le fruit des réflexions de Tobias. Si elle tique sur certaines, dans l’ensemble, elle est satisfaite de constater qu’ils appréhendent le problème qu’est la scission de la Ligue de la même façon. Là où ils divergent cependant, d’une façon si manifeste qu’un fossé semble d’ores et déjà creusé entre eux, est sur l’ampleur des dégâts. Selon Talia, ils vont perdre quelque chose comme… 75% de leurs effectifs. C’est, bien évidemment, énorme, mais pour être autant sur le terrain qu’en bureau, être suffisamment au contact de ses hommes, c’est son estimation. Dans un premier temps, en tous cas. Elle compte sur le fait qu’avec le temps, certains se détourneront de la branche primaire de la Ligue pour rejoindre la sienne, mais dans tous les scenarii qu’elle envisage, ce nombre ne devient jamais significatif.

« Je compte réduire la chaîne de commandement à son minimum, Tobias. » Elle est implacable, péremptoire, et ce disant, son visage ne trahit aucune émotion sinon une froide détermination. « Ce n’est qu’une impression, mais en t’écoutant, j’ai le sentiment que si tu envisages une coupe franche dans nos effectifs, toi et moi n’en évaluons pas la mesure de la même façon… » Dosant ses mots avec soin, la fille du démon reprend sa marche. « Je table sur le fait que nous nous en sortons avec vingt-cinq pour cents des hommes de la Ligue actuelle, nous aurons de la chance. » Posant son ton après cette déclaration, elle laisse un très court silence s’installer, suffisamment long pour que le ninja intègre l’information, mais pas assez pour lui rendre la parole. « La Ligue ne ressemblera pas à ce qu’elle est à l’heure d’aujourd’hui. Notre réseau sera beaucoup plus réduit, de ce fait suivra notre champ d’action. J’ai l’intention que nous nous concentrions, outre à consolider les assises de notre organisation, sévèrement ébranlées, sur Gotham dans un premier temps. Pour cela, nous n’avons pas besoin de la moitié des hommes dont dispose la Ligue à la surface du globe... » Qu’ils s’en aillent par centaines, donc, ne fait ni chaud ni froid à Talia. « Je n’aurai pas pu être plus sincère qu’au moment où j’ai annoncé vouloir mettre à bas le culte de la personnalité, ce n’est pas pour me parjurer. Comme je l’ai dit, je compte coordonner les équipes. En cela, je dispenserai les ordres après avoir centralisé les informations, mais les buts tout comme la réalisation de ceux-ci seront débattus et soumis à un vote avant d’être mis en branle. » Ce faisant, elle abandonne sa toute puissance sur la Ligue, ne se posant qu’à peine supérieure, et encore, aux autres de ses hommes. Et cette marche, d’une taille négligeable, n’est en place que parce qu’il est difficile de faire autrement. Leur nombre est, certes, réduit mais encore trop conséquent pour que tous et toutes aient voie au chapitre.

« Il est impératif que cet effort soit commun pour que l’entreprise réussisse. Je ne veux pas jouer les nounous et encore moins les maîtres à penser. » Loin s’en faut. Ça n’a jamais été sa vocation, et la docilité de certains de ses hommes, parfois excessive, une source d’embarras pour elle. « Les termes que vous choisissez pour vous désigner, en tant que chefs d’unités, m’est égal. De même que le terme que vous choisirez pour me désigner. Ça n’a pas la moindre espèce d’importance. » Et manifestement, discuter jargon dans un moment pareil est une source d’irritation pour l’assassine. « L’idée est que nous disposions d’hommes composant des équipes disciplinées et soudées, autant en interne que les unes avec les autres, afin d’être d’une efficacité maximum lors des opérations. Pour cela, il faut que les membres qui composent ces unités se sentent frères… Et réalisent que le succès, et dans certains cas la survie, dépendra de leur aptitude à travailler ensemble. S’il n’y a rien à gagner, ils ne seront pas tentés de sacrifier les autres pour briller eux-mêmes… Et Il-N’y-A-Rien-A-Gagner. » Elle insiste sur ce point, découpant chaque mot. « Rien, si ce n’est tenter de faire avancer le monde dans une direction plus juste, plus équilibrée… » ajoute-t-elle cependant, dans un souffle discret. Cette idée est tellement fragile, paraît tellement inatteignable, qu’elle n’ose pas la prononcer plus fort. Son but ultime, le leur s’ils le veulent. L’Homme cohabite, respecte un environnement sans lequel il ne peut survivre, devient raisonnable… Un douce utopie.

« Tu commanderas une équipe, que tu composeras à ta convenance. Par souci d’efficacité, et même s’ils sont en qui j’ai le plus confiance et probablement des plus méritants, je ne casserai pas ma propre équipe, ni ne la déposséderai de l’un de ses membres. Je trouverai les autres chefs d’équipes ailleurs, dans la liste que tu m’auras préparée. Garde ça en tête tandis que tu la rédiges. Si tu te trompes, et interprète mal les intentions de certains, les conséquences pourraient être catastrophiques… » Bien sûr, elle ne choisira pas en aveugle. Elle a déjà une idée de qui seront les autres commandants d’unités, mais avant de se fier uniquement à elle-même, elle tient à avoir un recoupement. On n’est jamais trop prudent.





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Lun 17 Oct - 20:01

Prendre des décisions qui risquent d’impacter toute la Ligue des Ombres. Tobias avait senti, lorsque Talia en avait parlé, quelques minutes plus tôt, que ce dernier allait devoir réfléchir à un niveau bien plus élevé que celui qui était le sien auparavant. Ce que le Shinobi n’avait pas encore tout à fait réalisé, c’était que cela allait encore au-delà de ce que lui était en train de penser. C’est ce dont se rendit compte le Cooper lorsque la jeune femme évoqua la perte d’au moins les trois quarts de leurs effectifs, et le fait que la chaine de commandement n’allait en réalité se composer que de trois maillons, la base, les chefs d’équipe, et la jeune femme à leur tête comme une coordinatrice. Effectivement, ses estimations personnelles s’étaient tout de même trouvées plus optimistes, et la force de l’habitude l’avait fait garder indirectement ce qu’il connaissait déjà. Cet échange lui faisait prendre conscience qu’en réalité, tout comme Talia impulsait une nouvelle direction, elle faisait table rase de la structure précédente et ne gardait que ce qui était vital. Ainsi, la réduction de l’objectif, et la disparition pour certains de leurs anciens d’avantages liés à leur ancienne position allait sans doute provoquer bien des remarques.

- Je n’avais pas estimé les coupes dans cet ordre de grandeur, en effet. Vous avez raison. A ce moment-là, il suffit uniquement de ce que vous avez décrit. Puisque vous coordonnerez les équipes, tous auront le même mot d’ordre. Les premières tentatives de vote seront sans doute difficiles, mais salutaires. Les hommes qui resteront comprendront qu’ainsi, nous sommes un vrai corps uni, et non pas uniquement les muscles répondant à une tête déconnectée de la réalité, puisque nous connaissons tous votre excellence sur le terrain.

Le nom, n’avait que peu d’importance oui. Cela ne changerait pas leur rôle. Tant que chacun savait les identifier comme transmetteur et coordinateur de ce qui se passerait sur le terrain, le reste ne compterait guère plus. Chacun allait devoir apprendre à devoir donner son avis, s’affirmer, et faire part parfois s’il le fallait des doutes qui étaient présents. S’ils étaient capables de se remettre en cause, ils progresseraient bien plus que dans le cas inverse.

- Afin de souder les équipes, j’ai deux idées qui devraient pouvoir se mettre en place assez rapidement. La première est qu’il faut que les chefs d’équipes qui seront choisis, s’entrainent avec le reste des hommes. Trop de distance existe à l’heure actuelle entre les soldats et leur chef d’équipe. Il devra être avec eux dans les entrainements quotidiens, superviser leurs pratiques, parfois en affronter certains, et démontrer que ses tâches sur le terrain sont similaires, avec la charge supplémentaire de veiller sur ses subordonnées. La seconde, elle, concerne les tests que nous avons évoqués précédemment… J’aimerais réfléchir avec vous un scénario de type Kobayashi Maru.

Ce terme, le trader l’avait entendu dans un film que ce dernier avait vu une fois, et l’idée lui en paraissait excellente, au vu de leur objectif.


- Ce scénario reprend votre idée qu’il n’y a rien à gagner, puisque même en agissant ensemble, il ne sera pas réalisable. Quelques soient les options envisagées, les équipes mourront sans atteindre leur objectif. Le but est cependant de tester leurs réactions, et de voir ceux qui tenteront de mettre en avant l’esprit de groupe dans leurs essais et ceux qui au contraire tenteront de s’en sortir en méprisant leurs frères.

Cela leur permettrait aussi de renforcer leurs suspicions sur certains de ceux qui ne conviendraient pas à ce qu’ils souhaitaient, et de discerner ceux essayant de se cacher. Car c’est face à l’échec imminent, que les gens se dévoilent.


- Nous réussirons à faire avancer le monde… Mais c’est le travail de toute une vie.


Tobias avait cette conviction, qu’il avait aussi prononcée à voix basse. Peu importe le temps. Le Corbeau savait que son maître y avait consacré toute sa vie, et le faisait encore. Lui voulait faire de même, y compris si cela le conduisait dans les plus profondes ténèbres.


- Je vous fournirais ces listes au plus tôt. En prenant en compte tous les paramètres connus.


Cela allait lui prendre du temps, de compiler les informations sur des dizaines et des dizaines de personnes, mais il ferait le nécessaire. Pour le bien de la Ligue, pour le bien de Gotham, pour le bien du monde.

- Je ferais le nécessaire pour mériter votre confiance, Talia.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Lun 14 Nov - 13:55



Réunion au sommet

Oralement, Tobias confirme les soupçons qu’a nourri Talia jusque-là. Non, il n’imaginait pas qu’ils doivent couper de façon aussi franche dans leurs effectifs, et pourtant… On la croit déconnectée du terrain, naviguant en hautes sphères sans rien d’autre qu’une discrète condescendance pour les hommes qu’elle dirige… C’est faux. Certes, en tant que fille du démon, l’assassine a joui d’une position privilégiée. Néanmoins, ça ne lui a pas fermé l’esprit pour autant, du moins se flatte-t-elle à le penser. Ainsi, elle n’est pas sans avoir une vague idée des courants idéologiques qui parcourent ses subordonnés, et sait estimer grossièrement le nombre d’hommes qui suivront d’avantage l’homme qu’est Ra’s Al Ghul que la cause qu’il défend. De cela, elle ne peut les blâmer. Pour beaucoup, la cause et l’homme ne font qu’un. Peu sont au courant des déviances empruntées par son père, ou désirant le remettre en question. C’est pour cela qu’elle ne se débarrasse pas d’eux de façon plus radicale, mais leur laisse le choix. Si elle décide d’emprunter un chemin différent, elle doit respecter le désir de ceux qui ne souhaiteraient pas en faire de même et dont la loyauté dépasse les capacités de réflexion.

Elle tique discrètement quand son interlocuteur loue ses prouesses martiales. Certes, son égo apprécie, mais la flatter n’a pas le moindre intérêt dans l’immédiat. Tobias aurait pu, plus sobrement, lui concéder une aptitude présumée pour le rôle qu’elle souhaite occuper. Quoiqu’il en soit, ni l’un ni l’autre ne s’appesantit sur le sujet et c’est rapidement qu’ils en reviennent au cœur de la problématique. Avec attention, Talia écoute les idées de son interlocuteur qui, à sa grande frustration, ne va pas encore assez loin. Elle se garde néanmoins de l’interrompre et le laisse poursuivre jusqu’au bout. Le travail de toute une vie, dit-il. Plus froide qu’elle ne le voudrait, elle s’entend répondre « De plusieurs, en vérité. », vies déjà dépensées par son géniteur, auxquelles ils ajouteraient les leurs et celles de ceux qui les suivront.

Sobre, elle accueille d’un hochement de tête la profession de foi et l’engagement de son subordonné. Il est zélé et convaincu, c’est pour cela qu’elle l’a choisi. Elle sait que s’il échoue, la mauvaise volonté et la couardise ne feront pas partie des raisons pour lesquelles il aura échoué, ce qui est déjà beaucoup. « Je compte sur toi pour commencer dès à présent à entraîner ton équipe selon les principes évoqués. Plus tard, quand la liste sera établie et la purge faite, les autres chefs d’équipes et leurs équipes s’ajouteront à la tienne. Je veux une parfaite coordination, non seulement au cœur des équipes mais également entre elles. Je veux qu’un membre d’une équipe puisse être remplacé par un membre d’une autre équipe sans que l’efficacité de celle-ci ne soit amoindrie. Nous devons nous mouvoir comme un seul corps. Pour cela nous devons être égaux et nous faire confiance. Je n’hésiterai pas à me débarrasser du moindre élément qui mettrait en péril notre unité et notre esprit de coopération. » Déterminée, elle darde sur le ninja une œillade implacable. « Nous discuterons de plusieurs scenarii shinobis ultérieurement. Pour l’heure, nous avons des tâches plus urgentes à mener à bien. » Ce disant, elle empoigne son casque de moto qu’elle remet sur sa tête. « Une fois de retour au QG, je serai sous un feu incessant de critiques. Laisse faire, et jauge les réactions. Je pense que c’est ainsi que tu pourras démarrer ton tri. » Tournant la clé de son bolide, elle fait vrombir le moteur et l’ôte de sa béquille. « Merci Tobias. » Concluant là-dessus, elle démarre en trombe et c’est largement au-dessus de la limite de vitesse autorisée qu’elle file vers Gotham.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   Jeu 17 Nov - 19:33

La Ligue ne survivrait pas dans sa forme actuelle aux conséquences du Protocole 10. Tobias ne s’était pas rendu compte encore à quel point cela allait s’avérer vrai. Plus les explications s’enchainaient, plus le Corbeau comprenait que la métamorphose allait être profonde. Une véritable migration. De la même manière que par le passé ils avaient pu créer par leurs actions une réduction de la population de certaines villes, là c’était au sein de leur propre corps que les transformations allaient devoir s’opérer. Beaucoup ne comprendraient pas, allaient s’opposer, ou partir. On ne pouvait pas renier à Ra’s Al Ghul le fait de savoir attirer à lui des hommes prêts à tout pour obéir à ses ordres, et répandre ses pensées. Seulement, le temps passant, le trader se rendait compte des imperfections des volontés de leur ancien dirigeant.

Le Protocole 10 avait pour lui mis à jour que même la tête du démon s’était éloigné de son noble objectif d’origine. Les armes données aux TYGER avaient fait de ces derniers ni plus ni moins que des terroristes, alors qu’ils devaient être à la base juste un barrage pour empêcher que les criminels ne s’évadent de la zone de contention avant leur disparition. Six siècles à diriger un groupe tel que le leur était sans doute un temps bien trop long, surtout lorsque l’on s’assurait par la force de faire taire toute insurrection. Seulement pour se rendre compte de cette réalité, il fallait réussir à s’en extraire en partie au quotidien, ce que peu de leurs membres pouvaient faire. Rien n’est pire qu’un endoctrinement car cela finit par être une cage que l’on accepte soi-même, se superposant à nous comme une seconde peau.

Toujours pragmatique, Talia l’écoute exposer ses idées avant de donner son avis. Sans doute que bien plus d’une vie serait nécessaire oui. Ils n’étaient qu’un maillon dans une chaine de plusieurs siècles, mais ils pouvaient être cependant celui qui occasionnerait le changement. Développer la confiance en soi des unités, et leur prouver que leur réflexion peut-être utile, à condition qu’elle serve la cause. C’était ce que faisaient déjà certain, ce que lui avait fait plus d’une fois. Il allait devoir revoir ses hommes. Renouer ses liens avec eux, et aussi les renforcer, avec du temps et de la discipline.


- Je comprends. Il en sera fait conformément à vos ordres.


Au vu de la réduction de l’effectif envisagé, cela allait créer bien des bouleversements. Talia, par cet échange, lui indiquait sa confiance, mais plaçait aussi un poids sur ses épaules. Il allait devoir faire ces listes, et jauger les éléments. Si l’on basculait en dehors tout le système de grade, pour ne garder que des chefs d’équipe, et Talia légèrement au-dessus, cela voulait dire que certains devraient peut-être redevenir des agents simples. Le Cooper savait que cela allait provoquer des réactions houleuses, mais c’était nécessaire. De plus, s’ils devaient vraiment agir comme un seul corps, cela ajoutait une dimension : les entraînements devraient être communs pour tous, non pas par équipes, mais pour l’ensemble de leurs membres, à un rythme régulier, ainsi les équipes ne seraient plus que des séparations organisationnelles, mais où chacun serait interchangeable, que ce soit les agents ou leurs coordinateurs sur le terrain dans les personnes de leurs chefs d’équipes.

- Sans aucun doute. Méfiez-vous également de potentielles attaques à venir. Après tout certains lieutenants avaient l’air de fomenter quelque chose, tout à l’heure.


Lui aussi se met en position sur sa moto, son casque en position, hochant la tête au remerciement, exprimant ainsi qu’il est à son service, puis il suit cette dernière sur les routes, à une vitesse que beaucoup jugerait déraisonnable. Direction le QG des Ombres, pour le début de ce plan audacieux.
Revenir en haut Aller en bas

Je suis
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réunion au sommet   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RÉUNION AU SOMMET DE L'OPPOSITION HAITIENNE POUR UNE AUTRE ALTERNATIVE
» [GABRIEL MEILLAND et FRANZISKA BECKER] Une réunion au sommet
» Réunion au sommet [Pv Mâtons ~ Intrigue] [Terminé]
» Réunion au sommet.
» Réunion au sommet (de l'immeuble) [PV Vyle, Tyee et Gemma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Chronicles - RPG BATMAN :: 

 :: Iles & Périphérie
-