— Top Sites —




Partagez | 
 

 Partenaires particuliers ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Partenaires particuliers ♪   Lun 5 Déc - 20:50



Résurrection




J'étais éreinté... Le vieux Emerson m'avait ressassé des souvenirs de famille jusqu'à épuisement. Pas spécialement par complaisance, même s'il s'efforçait d'en donner l'impression, mais principalement pour s'assurer que je n'étais pas un imposteur. J'en aurais mis ma main à couper.

En mode pilote automatique, je pris les escaliers menant jusqu'à l'appartement en jetant un rapide coup d'oeil à ma montre... Vingt-deux heures trente. Dinah avait certainement déjà du manger... Avec un peu de chance elle m'avait laissée des nouilles.

Je n'étais pas sûr à cent pour cent de ce qu'elle avait fait, mais j'étais quasiment certains que c'était des pâtes... Ou du riz. Les repas étaient de façon globale une alternance constante de plat rapides divers... Et pas tellement variés.
Quand j'aurais plus du temps, il fallait définitivement que je me mette à la cuisine. Certes à l'heure actuelle la plupart des recettes étaient à base de poisson, de banane ou de noix de coco, mais il suffisait peut-être que je me penche un peu plus sur le sujet pour faire des merveilles non ?

Ouvrant les trois verrous de la porte de notre appartement, je poussais la porte et posais mes affaires sur le porte-manteau, signalant au passage ma présence... Je la savais capable de venir m’accueillir batte de base-ball en main si elle avait le moindre doute sur l'identité de la personne qui venait de pénétrer.

- C'est moi je suis rentré.

Je traînais ma carcasse jusqu'au salon, la retrouvant sans surprise devant la télé avec son chat sur les genoux. C'était assez rare de la voir faire relâche de la sorte mais j'aimais bien la voir comme ça.

- J'ai cru qu'il ne me lâcherait jamais... Il m'a cuisiné jusqu'à la mort cérébrale. "Et ton père avait fait ceci...", "Et tu te souviens quand ta mère...". J'ai vu le moment où il allait me demander le nom de toutes mes anciennes conquêtes.


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Lun 5 Déc - 22:45

Aujourd’hui, tu n’étais pas sortie pour botter les culs aux gens. Tu étais restée à la maison pour prendre tes repères et te reposer un peu. Donc, tu as… essayé de ranger un peu, parce que tu avais foutu trop le bordel en laissant traîner tes habits et tes armes, tu avais aussi rangé un peu les affaires de ton copain – du moins, celles qui traînaient –, prit une douche, dormi une sieste, joué avec Mr.Whiskas et… passé une partie de la soirée à essayer de cuisiner quelque chose de comestible et qui change des pâtes à la bolognaise ou du riz cuit. Tu as essayé de faire un Arroz caldoso avec du poulet et des légumes – suivant une recette d’une émission de cuisine qu’il y avait eu durant l’aprem. Tu t’étais foirée plusieurs fois avant de réussir à avoir un truc de comestible et qui ne soit pas cramé ou collé ou complètement collé au fond de la casserole – mais tu y étais parvenue. Mr.Whiskas s’était fait une joie de manger les autres essais, surtout parce qu’il y avait des petits morceaux de poulet et des carottes – qu’il adorait. Il mangeait de tout, ce vieux matou – comme toi, faut dire : il a toujours mangé ce que tu mangeais.

Tu avais mis la table, contente d’avoir réussi à faire quelque chose de bien mais… Oli était en retard. Tu avais été tentée de manger mais, puisque tu avais picoré pendant que tu faisais la bouffe, tu pouvais l’attendre. Tu n’étais pas vraiment inquiète mais tu te demandais ce qu’il pouvait bien être en train de faire, affalée sur le canapé, le chat sur les cuisses. Le blond rentra alors à la maison.

Il t’aurait sûrement prit pour un imposteur, j’suis sûre que tu ne te souviens pas de la moitié, surtout celles avec qui tu étais bourré. lanças-tu, esquissant un sourire en coin : tu le taquinais. Sinon, ta journée... ? soufflas-tu, le regardant dans les yeux – te détournant enfin de la TV – tu regardais un film d’action, assez vieux, te moquant silencieusement des mauvais effets spéciaux et des combats débiles. Tu as faim ou tu as mangé dehors ? terminas-tu, t’asseyant correctement, baissant un peu ton débardeur – qui était remonté jusqu’au niveau du ventre.

Tu ne portais que ça et une culotte.
Pas de soutien-gorge, ni de pantoufles, ni rien d’autre. À force de bouger, tu n’avais pas froid, même si c’était l’hiver. L’appartement était plutôt bien isolé, comparé à ton ancien appart, à Gotham.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Mer 7 Déc - 21:43



Partenaires Particuliers




S'il m'avait pris pour un imposteur... Evidemment. Quelque part c'était rassurant pour lui. Oliver Queen mort, il n'y avait plus personne pour revendiquer son empire... Il n'allait pas lâcher Queen Industries comme ça. Personnellement je m'en moquais : il pouvait bien la garder sa grosse boîte.
Faisant fi du petit tacle de Dinah concernant ma vie amoureuse tumultueuse, je me posais sur un fauteuil, prenant deux minutes pour faire relâche.

- Sinon, ta journée... ?

Je soufflais, réfléchissant à ce qui avait pu se passer de bien palpitant aujourd'hui... En dehors du fait que je venais plus ou moins d'officialiser mon retour à la vie rien de bien palpitant.

- Oh rien de spécial. J'ai pris le bus jusqu'à Queen Industries comme le dernier des Pékins... La suite tu la connais. J'ai déjeuné à l'entreprise et j'ai discuté avec l'autre vieux machin tout l'aprem. C'est sûr que c'est moins palpitant que de botter des culs.

La suite des opérations s'annonçaient guère plus réjouissante. Tests sanguin, notaire... Autant dire que j'étais loin d'en avoir fini.

- Tu as faim ou tu as mangé dehors ?

Ah oui... le dîner. J'avais presque oublié avec toutes ces histoires. Avec la journée que je venais de passer, je devais bien reconnaître que je n'étais pas contre un petit-en cas. Même des pâtes m'iraient très bien !
Je me levais jusqu'au frigo, curieux de voir ce qui s'y trouvait.

- Non je voulais manger avec toi... Voyons voir ce que tu nous a fait de bon.

J'ironisais bien sûr, je savais que Dinah n'était pas un cordon bleu... Pourtant j'eus la surprise de ma vie en voyant ce qu'elle avait préparée. Certes c'était toujours à base de riz, mais c'était tout de même loin de ce qu'elle faisait d'habitude, elle s'était surpassée.

- Hé tu m'avais caché tes talents de cuisinière !

Je plaisantais bien sûr... Mais au fond j'étais touché qu'elle se soit donnée du mal pour tenter de faire quelque chose de plus sophistiqué que d'habitude, je savais pertinemment que ce n'était pas évident pour elle. La moindre des choses était peut-être de lui dire non ?
Laissant deux minutes le frigo, je revins vers elle, retirant M.Whiskas de ses genoux pour venir contre elle.

- Dinah Laurel Lance... Tu es la meilleure petite amie que le monde ait porté. Je le pense sincèrement.

Je l'embrassais tendrement, oubliant pour un moment les petits tracas du quotidien. Je me demandais comme j'aurais géré tout ça sans elle à mes côtés...
Même si mon estomac criait famine, j'avais complètement oublié le dîner, trop occupé à couvrir d'attentions ma chère et tendre. Avouons à ma décharge que sa tenue très légère n'avait pas aidée à la chose...


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Jeu 8 Déc - 16:29

M. Queen avait eu une journée très chargée et chiante alors, tu ne regrettais pas de t’être dérangée à faire quelque chose de plus élaboré, pour le dîner. Une main posée sur le dos de ton chat, tu suivais du regard le moindre ds mouvements de ton partenaire. Tu avais bien pris la peine de ventiler l’appartement pour que ça ne sente pas le cramé et de nettoyer la cuisine après alors, rien ne pouvait trahir ta petite surprise. Oliver s’extirpa du fauteuil pour aller au frigo, tout en répondant à ta dernière question :

Non je voulais manger avec toi... Voyons voir ce que tu nous a fait de bon.

Tu tiquas un peu en sentant l’ironie dans sa dernière phrase.
Oui, tu étais une piètre femme au foyer mais, tu savais que ce n’était pas dégueulasse, ce que tu avais préparé. Tu l’avais goûté et tu étais sûre que ça serait encore mieux avec du citron. Tu ne savais pas si ça lui plairait alors, tu n’en avais pas mis : s’il en voulait, il n’avait qu’à en mettre dans son assiette.

Hé tu m'avais caché tes talents de cuisinière !
Ha. Ha. Hah… très drôle. lanças-tu, sarcastiquement.

Tu te détournas de lui pour éteindre la télé, grattouillant Mr. Whiskas : au moins, la surprise sembla faire plaisir à Oliver, qui revint aussitôt près de toi. Il éloigna le chat avant de se caler contre toi. Le matou feula et s’installa non loin, agitant nerveusement sa queue : il n’était pas content mais il ne fit rien de plus – il boudait.

Dinah Laurel Lance... Tu es la meilleure petite amie que le monde ait porté. Je le pense sincèrement.

Un léger sourire fendit tes lèvres peu avant qu’il ne t’embrasse, tendrement. Tu répondis à son baiser, passant un bras autour de son cou et l’autre, autour de son torse, te blottissant davantage contre lui. Tu ne pus t’empêcher de glousser quand son estomac gargouilla. Il avait faim, tu avais faim mais, à l’instant, vous aviez d’autres… priorités d’ordre affectif.

Petit flatteur, va... soufflas-tu, après avoir brisé votre baiser. Tu l’embrassas du bout des lèvres avant de reprendre la parole – sur un ton charmeur, caressant son dos d’une main que tu glissas progressivement jusqu’à son torse : Nous pourrions continuer notre conversation après, sans interruptions… Qu’en penses-tu, hm ? lui susurras-tu, plongeant ton regard dans le sien – un petit sourire en coin aux lèvres.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Sam 10 Déc - 0:07



Partenaires Particuliers




Gamin, la simple idée d'avoir une petite vie plan-plan avec une gentille petite épouse qui m'attendait à la maison m’écœurait... Force était de constater que cette époque était révolue. Je n'avais jamais été aussi heureux qu'en mangeant des pâtes avec ma petite amie dans mon 25m². C'était une vie simple, certes, mais tellement plus gratifiante que la vie de débauche que je menais autrefois...

J'ignorais pourquoi j'avais fuit ça pendant si longtemps... Par peur de devenir quelqu'un d'équilibré peut-être ? C'était parfois assez frustrant de se dire que j'aurais pu goûter à un bonheur similaire plus tôt si je n'avais pas été aussi stupide vis à vis de Dinah et des sentiments que j'avais pour elle. Si on allait plus loin, je n'aurais peut-être jamais fait cette croisière idiote et...

Bah ! Regretter le passé ne servait à rien. De toute façon, l'ancien Oliver lui aurait juste fait du mal et se serait comporté en enfoiré. Jess' en était la preuve parfaite, je ne savais même pas pourquoi je me posais autant de question.

- Nous pourrions continuer notre conversation après, sans interruptions… Qu’en penses-tu, hm ?

Si j'avais été raisonnable, j'aurais attendu d'avoir dîné mais... Je n'avais jamais su être raisonnable. Tout du moins, pas quand une jolie fille me faisait ce genre de regard.

- Tu devrais savoir que j'ai horreur de remettre ce genre de chose à plus tard...

Histoire d'appuyer un peu plus ma réponse, je lui enlevais son débardeur tout en l'embrassant langoureusement lui signifiant un peu plus clairement mes intentions...

De fil en aiguille, nous passâmes rapidement du canapé au lit, savourant, ce petit moment d'intimité à deux... Dans ses bras, je n'avais plus à me soucier des histoires de résurrection, de succession, de test ADN ou de notaire. Caresses et baisers : ma perception du monde s'arrêtait là et je n'avais pas besoin d'en savoir beaucoup plus. J'aurais voulu que tout soit toujours aussi simple...

Mes cinq années d'exils me faisaient aborder l'acte charnel sous un tout nouvel angle... J'y mettais de la passion certes, mais aussi beaucoup de tendresse, faisant en sorte que ce moment soit aussi magique pour moi que pour elle.
C'était une fille formidable... Plus qu'une simple histoire d'un soir, elle était une amie a qui je pouvais me confier, qui me comprenait et qui riait de bon cœur à mon humour parfois douteux.

Bien sûr, cela faisait peu de temps que nous étions ensemble... Mais j'avais tout simplement cette conviction profonde que la relation que je partageais avec elle était unique. Jamais je n'en avais aimé une autre comme je l'aimais elle.


© Halloween







Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Dim 11 Déc - 20:39

Tu savais parfaitement qu’il n’aimait pas interrompre ce genre de choses, encore moins pour manger ou autres. Tu avais uniquement parlé pour le provoquer, mordant doucement ta lèvre inférieure. Il ne tarda point à retirer ton débardeur tout en t’embrassant langoureusement. Tu répondis à son baiser avec fougue, laissant que votre petit jeu amoureux continue. Même s’il n’avait été loin de toi que quelques heures, il t’avait manqué – lui, son corps et sa chaleur. Tu avais beau être une fille assez bourrine et indépendante, tu avais aussi besoin de tendresse – surtout de la part de l’homme que tu aimais.

Ce moment d’intimité se prolongea et vous avez fini par aller sur votre lit, laissant un certain matou jaloux et pas content dans le salon. Tendrement mais fortement, tu as serré le blond contre toi, pressant ta poitrine contre son torse. Tu caressas son dos, glissant lentement tes mains sur ses côtes puis ses abdominaux, venant lever son haut au niveau de ses pectoraux – l’invitant à le retirer. En même temps, tu calas une de tes cuisses contre son entre-jambe, la frottant doucement avant de rompre votre baiser, le regardant brièvement dans les yeux – un petit sourire aguicheur, suggestif, aux lèvres. Tu l’embrassas chastement avant de venir mordiller sa mâchoire puis… son cou, y déposant des petits baiser au fur et à mesure que tu te déplaçais sur cette zone sensible, les intensifiant lorsque tu remontas jusqu’au lobe de son oreille – que tu taquinas sensuellement.

Même si ça ne faisait que peu de temps depuis vos retrouvailles et le début de votre couple, t’adonner à lui ne te gênait pas pour le moins : tu le voulais, tu en avais besoin. Lui aussi, indéniablement, car vous aviez beaucoup de temps à rattraper. Toutes ces années à jouer au jeu du chat et de la souris avaient fait plus de dégâts que vous ne l’auriez souhaité mais, au moins, ça avait bien fini…

Hm, non, votre histoire ne faisait que commencer.
Il n’y avait que ce fastidieux prolonge qui s'était ENFIN achevé, à votre plus grand soulagement.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Mar 13 Déc - 0:17



Partenaires Particuliers




Les minutes passaient sans même que je m'en rende compte... Je savourais chaque instant en sa compagnie, répondant comme il se devait à ses élans amoureux. C'était assez ironique quelque part... Il y a quelques semaines, elle me haïssait et voulait presque me faire la peau, aujourd'hui nous étions amoureux à s'en damner et vivions ensemble.

Ma main passait dans ses cheveux et sur son visage. Je la gardais captive de mes bras, ne relâchant jamais mon étreinte... Comme si j'avais peur qu'elle disparaisse au moment précis ou mes bras ne la retiendrait plus contre moi.
Inconsciemment, j'avais peur que tout s'arrête d'un coup et de me réveiller sur l'île ou dans mon immeuble crasseux à Arkham City... Ces six dernières années, l'enfer était devenu mon quotidien. Vivre autre chose me faisait... bizarre. C'était assez dur à expliquer comme sensation.

Je savourais chacun de ses soupirs lui murmurant parfois des "je t'aime"... Tout mon corps semblait en ébullition, mon cœur battait à tout rompre. Le rythme semblait s'être accéléré, la tendresse des débuts avait fait place à une envie dévorante qui me consumait de seconde...

Au comble de l'extase, je lâchais un râle de soulagement, l'embrassant plus fort que jamais avant de venir me blottir contre elle pour écouter les battements de son cœur...
J'étais tellement relaxé que j'aurais presque pu m'endormir si mon estomac ne s'était pas manifesté avec autant d'insistance.

- Ne t’inquiètes pas je reviens dans quelques minutes

Déposant un baiser sur ses lèvres, je consentis à contre cœur, je consentis à interrompre mon câlin pour sortir du lit et aller faire réchauffer le dîner... Regarder la boîte passer au micro-onde n'avait rien de très passionnant, aussi, je me permis une petite fantaisie.

Je disposais sur la table deux bougies usées jusqu'à la corde, qui bien qu'en piteux états, apportaient une petite pointe de romantisme bienvenue.
Histoire de pousser la chose un peu plus loin, je me fis un nœud papillon autour du cou à l'aide d'un vieux bandeau de tissu qui traînait dans les coins et pris dans ma main un torchon blanc tâché qui avait certainement besoin d'une bonne lessive... Toujours intégralement dévêtu en dehors des quelques bouts de tissus dont je m'était affublé, j'avais tout d'un chippendale du pauvre.

Un sourire en coin, je revins vers le lit, parlant avec l'accent d'un vieux majordome anglais...

- Le dîner de mâdaaaame est servi...

Le plus dur était peut-être de ne pas rire à mes propres pitreries... Sur bien des points j'estimais avoir changé, mais je craignais fort que mon humour à deux penny ne fasse partie intégrante de moi quoiqu'il arrive.


© Halloween







Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Dim 1 Jan - 14:13

D’une façon aussi tendre qu’entreprenante, tu rendis ses attentions à ton copain, répondant à ses gestes. Tu lui rendis les baisers et les caresses, savourant sans regrets de ces instants d’intimité avec lui. Tu n’étais pas du genre à coucher aussi rapidement avec tes partenaires mais lui, vous l’aviez mérité : votre amour portait ses fruits.

Tu serras ton étreinte, glissant tes mains sur le dos du blond, menaçant parfois de le griffer.
D’une voix un peu étouffée par tes soupirs et gémissements, tu lui susurrais des vagues réponses à ses mots doux : vous n’étiez pas des grands bavards pendant l’acte. Toi, tu ne l’avais jamais été, en fait. Parler, réfléchir pour parler, plutôt, requerrait une énergie que tu pouvais consacrer à autre chose de bien plus plaisante. D’ailleurs, au fur et à mesure que la cadence s’intensifia, tes gémissements suivirent. Peu de personnes t’avaient fait crier de plaisir et savoir que les voisins pouvaient certainement t’entendre te gênait : même si tu n’étais pas pudique, tu n’aimais pas t’exhiber.

Un long soupir d’aise se fraya chemin entre tes lèvres tandis qu’il t’embrassait.
Tu y répondis avec envie, pressant ton corps contre le sien, quand il voulut se blottir contre toi. Vous étiez détendus, aux anges mais… il y avait quelque chose que vous aviez oublié : la bouffe. Et vos estomacs ne tardèrent pas à vous le rappeler ! Cela te fit grommeler légèrement, venant frotter ton visage contre le cou du blond.

Ne t’inquiètes pas je reviens dans quelques minutes.

Il t’embrassa doucement avant de s’éloigner pour aller à la cuisine.
Tu t’assis sur le lit, passant une main dans tes cheveux avant d’enfiler ce que tu portais tantôt. Quand Oliver revint, sa tenue te fit glousser mais, ce furent ses dires qui déclenchèrent un rire chez toi – il tentait d’être sérieux mais toi, tu ne pouvais pas :

Le dîner de mâdaaaame est servi… fit-il, imitant un majordome anglais.

Je vous remercie, Charles.

Mordillant tes lèvres, tu tentas d’arrêter de rire, quittas le lit et t’y pris au jeu. Ensemble, vous avez été à table et, tout de suite, un repas normal semblait presque une soirée dans un resto chic. Tu te lavas les mains dans l’évier avant d’embrasser l’archer chastement, t’asseyant.

Ce n’est peut-être pas un repas digne d’un resto de luxe mais, je pense que c’est comestible. J’ai réussi à ne pas le cramer et à ce que le riz soit à point, cette fois. lanças-tu, rougissant légèrement.

Sans te rendre compte, tu venais de trahir le fait que tu avais tenté de faire ce plat plusieurs fois. Tu espérais fortement que lui plaise, tu l’avais trouvé plutôt bon et ce n’était pas super difficile à faire.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Mar 3 Jan - 13:27



Partenaires Particuliers




Réminiscence de notre enfance et plus encore de notre adolescence, mes pitreries avaient une nouvelle fois déclenchée l'hilarité de Dinah. Oliver le majordome-chippendale avait eu un franc succès semblait-il, je pourrais certainement le ressortir une prochaine fois...

- Je vous remercie, Charles.

Histoire d'en rajouter un peu, je me rapprochais d'elle pour lui faire un baise-main misérable, la prenant par la main pour l'amener jusqu'à la table...

- Si madâme veut bien se donner la peine...

Pendant qu'elle se mettait à table, j'en profitait pour repasser une tenue un peu plus décente. Nous étions certes entre nous, mais je n'allais tout de même pas manger ainsi vêtu... Ou plutôt dévêtu dans le cas présent.
Enfilant mon t-shirt que j'avais laisser avec ma tenue de Green Arrow, je m'empressais de retourner auprès de Dinah pour profiter du repas avec elle.

- Ce n’est peut-être pas un repas digne d’un resto de luxe mais, je pense que c’est comestible. J’ai réussi à ne pas le cramer et à ce que le riz soit à point, cette fois.

"Cette fois" ? Il y avait donc eu plusieurs tentatives ? Elle s'était donnée beaucoup plus de mal que je ne le pensais.
Je goûtait sa préparation, constatant avec satisfaction que non seulement c'était mangeable, mais qu'en plus c'était très bon !

- Hmmmm ! Je n'avais rien mangé d'aussi bon depuis...

Je m'arrêtai en plein milieu de ma phrase, réalisant que je n'étais pas vraiment capable de donner une réponse qui soit récente. La bouffe de la ligue était atroce mes repas dans Arkham City n'en parlons pas... L'île était hors catégorie : à force de manger constamment la même chose, j'en avais finit par perdre le goût des aliments.

Ne me laissant pas le temps de ruminer mon triste passé culinaire, je me levais de ma chaise pour lui déposer un baiser, préférant rester sur une note positive.

- Merci princesse...

Je m'en rendais surtout compte maintenant que les choses étaient un peu revenues à la normale dans ma vie : j'avais une certaine tendance à la morosité. Si ça continuait comme ça, on finirait par me conseiller d'aller chez le psy...

- Et à part la cuisine tu as fait quoi de beau aujourd'hui ? Tu as sortis un peu ton costume de la naphtaline ?


© Halloween



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Ven 27 Jan - 15:09

Pendant que tu t’installais à table, l’archer a été enfiler une tenue plus convenable – même si celle qu’il portait ne te gênait pas pour le moins, on au contraire ♪

Tu ne mangeas pas directement, attendant le verdict de ton amoureux. Tu n’étais pas vraiment du genre à te soucier de l’avis d’autrui mais, cette situation te rendait nerveuse : tu n’étais pas habituée à faire les tâches ménagères et, encore moins, à cuisiner un truc décent pour quelqu’un d’autre que ton chat. Un mince sourire fendit tes lèvres quand tu vis l’expression d’Oliver changer… positivement.

Hmmmm ! Je n'avais rien mangé d'aussi bon depuis...

Le blond ne poursuivit pas sa phrase.
Était-ce si bon que ça ? Bon, il faut dire que, s’il avait passé une demi-dizaine d’années dans une île déserte, ça ne faisait qu’éloigner dans sa mémoire le dernier repas appréciable. Toi, pour ta part, tu n’avais rien cuisiné qu’on qualifie d’aussi bon depuis que tu avais fait un gâteau pour un anniversaire de ta mère. Tu t’étais disputée avec elle, d’ailleurs, ce même jour parce qu’elle n’avait même pas vu le gâteau et avait foutu un truc dessus… donc, elle avait bousillé le gâteau et en mit plein dans le frigo. Elle avait eu une mauvaise journée donc elle t’avait dit des choses qu’elle ne t’aurait peut-être pas dit en temps normal… des choses que te blessèrent plus qu’elle ne l’aurait voulu – et elle le regretta pendant des semaines, parce que tu ne lui adressas plus la parole pendant un temps.

Mangeant doucement, tu regardas Oliver puis, ton assiette.
Tu posas la fourchette, pensive : les dernières années passées avec elle craignaient pas mal, malgré tout. Que des reproches, des disputes et su silence. Quand elle tentait de se racheter, tu l’envoyais bouler ou tu l’ignorais et ça, ça blessait tout autant ta mère.

La proximité du justicier te ramena à la réalité.
Il t’embrassa du bout des lèvres avant de te remercier – ton sourire s’élargit.

’Pas de quoi, Oli’. Ça m’fait plaisir pouvoir te préparer un truc décent. C’est la moindre des choses, à mon avis. répondis-tu, très naturellement.

Et à part la cuisine, tu as fait quoi de beau aujourd'hui ? Tu as sortis un peu ton costume de la naphtaline ?

Ah, ça.. pas du tout. J’ai pas fait grande chose, aujourd’hui, en soi. ajoutas-tu, replaçant une de tes mèches rebelles derrière ton oreille – elle rebiquait près de ton visage et ça t’enquiquinait. J’ai juste rangé un peu l’appart parce que je m’étais rendue compte d’à quel point j’avais mit le bordel. J’ai trouvé même un de mes couteaux sous le canapé. Ça a dû tomber de ma tenue quand j’ai défait ma balise. Eum… j’ai aussi glandouillé un peu, dormi avec Mr. Whiskas, etc. En gros, je me suis permis une journée de repos pour prendre des repères et mieux botter des culs, demain. continuas-tu, riant un peu. Il n’y a pas autant de criminalité qu’à Gotham mais, Star City a sa petite clique, mine de rien ! J’ai jeté un coup d’œil aux petites annonces, j’ai peut-être trouvé un job à mi-temps mais ‘faut que j’aille parler avec le proprio et déposer un CV – t’imagines pas à quel point ça m’a toujours fait chier, ces trucs… C’est mieux d’être son propre patron, moins de conneries et d’ordres à supporter.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Ven 27 Jan - 20:38



Partenaires Particuliers




Aussi surprenant que ça puisse paraître, Dinah avait laissé le costume au placard aujourd'hui. Je ne savais pas trop quoi en penser... Devais-je être content qu'elle relâche la vapeur, ou inquiet que sa journée se résume à jouer la ménagère. Même si elle n'en parlait pas trop, je me demandais si la destruction de son bar ne l'avait pas chamboulée un peu. En un mot comme en cent, j'avais peur que ma fausse-blonde préférée me fasse une déprime...

- Il n’y a pas autant de criminalité qu’à Gotham mais, Star City a sa petite clique, mine de rien ! J’ai jeté un coup d’œil aux petites annonces, j’ai peut-être trouvé un job à mi-temps mais ‘faut que j’aille parler avec le proprio et déposer un CV – t’imagines pas à quel point ça m’a toujours fait chier, ces trucs… C’est mieux d’être son propre patron, moins de conneries et d’ordres à supporter.

Je la comprenais bien... Etant donné que j'étais exactement pareil. J'avais toujours haï l'autorité sous quelque forme que ce soit. C'était peut-être pour ça que j'étais jamais arrivé à rien dans la vie finalement... Excepté quand enfin, j'avais accepté de suivre l'enseignement de Cage. La seule fois de ma vie où je n'avais pas fait ma forte tête, j'étais parvenu à devenir quelqu'un... Leçon à méditer pour la suite.

- Oui je vois très bien ce que tu veux dire... Enfin quand les choses se seront arrangées, tu peux toujours envisager de rouvrir un autre bar non ?

Parce qu'à un moment il fallait bien mettre les pieds dans le plat... C'était assez cash comme approche, mais j'avais besoin de savoir son état d'esprit à ce sujet. Je me doutais bien évidemment qu'un tel projet ne se concrétiserait pas maintenant, mais déjà, ça me permettrait de savoir où elle en était par rapport à la perte de son précédent établissement.


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Ven 3 Fév - 17:54

Si tu avais refusé d’entrer dans la police, malgré ton potentiel et le poste qui t’avait été proposé – recommandée par ton paternel –, c’était parce que tu détestais toute forme d’autorité. Notamment, quand un certain respect t’était exigé envers des gens qui ne le méritaient pas. Ceci dit, faire un entretien d’embauche n’était pas exactement pareil. Il n’y avait pas de rapport avec la Justice, contrairement avec la police (dont leur but était malheureusement faussé à cause de la société). Il y’avait encore des bons poulets, tu ne disais pas le contraire. Mais l’organisme en soi, était corrompu jusqu’à la moelle.

Tu savais que le blond te comprenait, il était comme toi, sur ce point-là. La première fois que tu as dû chercher du taff, tu étais au lycée et tu étais en froid avec Oliver. Tu avais eu une très mauvaise journée et tu avais foutu une torgnole à un client habitué pour t’avoir mis une tape sur les fesses après avoir servi leur table. Puisque tu avais ridiculisé le client et cassé plusieurs trucs, tu fus virée. Ton patron voulait pas d’embrouilles avec les richous. La seule fois que tu t’es pliée à une quelconque forme d’autorité, ce fut quand tu t’entraînais avec tes senseï et lors du temps que tu as passé avec la Ligue.

Silencieusement, tu continuas de manger.
Tu n’aurais peut-être rien dit de plus, tu n’avais rien à dire...

Oui je vois très bien ce que tu veux dire... Enfin quand les choses se seront arrangées, tu peux toujours envisager de rouvrir un autre bar non ?

Pourquoi devait-il parler de CE sujet, surtout ? Tu regrettais de lui avoir parlé de boulot. Il s’inquiétait, certes, mais tu ne pensais pas qu’il sache ce que tu ressentais, pour le coup. Du moins, tu ne savais pas comment le lui faire comprendre – ou si tu devais ne serait-ce que l’essayer.

On verra. lanças-tu, fourrant la fourchette dans ta bouche. Ton visage était devenu neutre et tes silences montraient qu’il avait marché sur un terrain boueux dans lequel tu ne voulais pas qu’on s’aventure – y compris toi-même. Y sont en ruines mais, ça reste mon bar et mon appart’ – ma maison. Faut que je bosse pour mettre du fric de côté et si on ne retourne pas à Gotham, quand les choses seront arrangées, je vendrais le terrain et la licence. Je n’ai pas particulièrement envie de mettre un bar ici… ou ailleurs. ajoutas-tu. Les petits boulots à la con me suffisent. Je n’ai pas envie de me coltiner les crétins que j’ai semé en partant d'ici, tu vois ? Je les ai toujours en travers dans la gorge mais certains ne l’ont jamais compris. Et si pour X raisons on sait que je suis avec toi, ces couillons seront le moindre de mes problèmes.

Un sarcastique sourire fendit tes lèvres.
Tu voulais pouvoir t’éclipser si la presse ou autres te faisaient chier. Tu avais envisagé ce facteur et, même si tu aurais aimé garder cette partie pour toi, tu avais pensé à voix haute. Ce genre d’histoires, tu savais que ça pourrait par avoir lieu. C’était un risque à prendre pour être avec Oliver. Tu t’y étais déjà préparée.

Bref. J’aimerais que tu ne remettes pas l’affaire du bar sur le tapis. Si tu crains que je tombe en dépression ou un truc du genre, tu peux être tranquille. Ça m’a fait chier, oui. C’était quelque chose d’important, aussi. Mais c’est bon, c’est arrivé et basta. J’suis bien avec toi, là. J’suis juste frustrée mais ça passera quand je frapperais quelques branquignoles. continuais-tu, le pointant avec ta fourchette. Mange, Oliver. Et arrête de t’inquiéter. Tu as assez de soucis pour t’en faire pour ce genre de trucs.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Ven 3 Fév - 21:49



Partenaires Particuliers




Deux mots... Secs et tranchants. Au moins c'était clair et net : c'était une question qui fâche. L'avantage avec Dinah (ou l'inconvénient c'était selon) c'est qu'avec elle on était rapidement fixé. Si on avait merdé, elle n'y allait pas par quatre chemins pour le faire comprendre...

- Y sont en ruines mais, ça reste mon bar et mon appart’ – ma maison. Faut que je bosse pour mettre du fric de côté et si on ne retourne pas à Gotham, quand les choses seront arrangées, je vendrais le terrain et la licence. Je n’ai pas particulièrement envie de mettre un bar ici… ou ailleurs.

Je mangeais tranquillement mon riz en écoutant pieusement, craignant qu'elle ne me colle la tête tout droit dans mon assiette si je ne disais ne serait-ce qu'un mot de travers. Pas besoin de s'appeler Mme Irma pour deviner que le moment était mal à choisi pour tenter de faire de l'esprit...

- Les petits boulots à la con me suffisent. Je n’ai pas envie de me coltiner les crétins que j’ai semé en partant ici, tu vois ? Je les ai toujours en travers dans la gorge mais certains ne l’ont jamais compris. Et si pour X raisons on sait que je suis avec toi, ces couillons seront le moindre de mes problèmes.

Là aussi, difficile de ne pas être d'accord. Mon retour allait forcément faire du bruit... À un moment, Dinah se retrouverait impliquée. Revenir d'entre les morts quand on s'appelait Oliver Queen se concevait très mal avec les notions de discrétion ou de privé...
On savait tous les deux que ce ne serait pas le meilleur moment de nos existences... Mais je devais en passer par là. La rue et la pauvreté c'était bien trop à gérer en plus d'une vie de justicier masqué.

- Je suis...

... Désolé ? Ça devenait une ritournelle. Je passais ma vie à lui attirer des problèmes... Et à m'excuser après coup. Heureusement, elle avait rapidement coupé court à cet énième couplet d'excuses, certes sincères, mais pas spécialement utiles.

- Bref. J’aimerais que tu ne remettes pas l’affaire du bar sur le tapis. Si tu crains que je tombe en dépression ou un truc du genre, tu peux être tranquille. Ça m’a fait chier, oui. C’était quelque chose d’important, aussi. Mais c’est bon, c’est arrivé et basta. J’suis bien avec toi, là. J’suis juste frustrée mais ça passera quand je frapperais quelques branquignoles.

Et dieu que je ne voulais pas être à la place de ces types... Ils prendraient pour la destruction du bar et tout le protocole 10 en général. Mais bon vu la situation du tiers sud, quelques temps de pétées ne serait certainement pas un mal. Les bandits du coin avaient besoin qu'on leur rappelle un peu que les Glades ne leur appartenaient pas encore.

- Mange, Oliver. Et arrête de t’inquiéter. Tu as assez de soucis pour t’en faire pour ce genre de trucs.

Je posais mes couverts. Gardant le silence pendant quelques secondes...

- Que j'arrête de m'inquiéter Dinah ?! Tu dis ça comme si on avait reçu un retard de paiement sur la facture électrique ! On s'est retrouvé sous des mitrailleuses d'hélico, j'ai fini avec un trou dans la jambe et toi avec des côtes pétées. Et je parle même pas des merdes qu'on a vécu avant... Maintenant il va falloir gérer une résurrection et toute la pression médiatique qui s'en suit. Y'a de quoi finir fêler de la cafetière quatre ou cinq fois ! Evidemment que je m'inquiète ! J'ai des soucis oui, et t'en as aussi, ne fait pas comme si ce n'était pas important !

Et voilà... Le problème c'était pas Dinah dans l'histoire. La seule personne qui digérait mal c'était moi... Et sans même m'en rendre compte, je venais de lui passer une avoinée alors qu'elle n'avait rien demandée. Je mis ma tête dans mes mains pour essayer de me reprendre... En vain.

- Jsuis qu'un con...

Je me levais de table, cherchant une zone de repli dans le coin le plus éloigné de l'appartement... En l’occurrence la salle de bain ferait l'affaire. Un coup d'eau sur le visage pour aller me remettre les idées en place. J'avais une mine encore plus sinistre que d'habitude, le visage complètement blanc...

J'avais beau balancer des conneries à une cadence industrielle, je savais pertinemment que c'était juste un moyen de me protéger... D'oublier tous les trucs insensés que je faisais ou que j'avais vécu. L'ultime mécanisme de protection contre la folie...


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Ven 3 Fév - 22:40

Au fur et à mesure que les mots sortaient de la bouche du blond, tu sentis ton pouls s’accélérer. Tu t’efforças pour rester calme, de ne pas retourner la table et hurler – serrant fortement ta main sur la fourchette, cette dernière se courbait lentement : ce n’était pas le meilleur des moments pour te prendre le chou. Tu n’avais pas envie de te disputer avec lui, pas après le lendemain d’avoir fait la paix pour ces années passées…

De plus, si tu haussais la voix, ça risquait de bousiller l’appart et de le blesser, lui. Il s’inquiétait, il stressait. Tu voyais qu’il avait du mal à gérer tout ça, malgré les apparences. Mais tu avais aussi tes propres problèmes et tu faisais de ton mieux pour ne pas charger davantage le fardeau de ton partenaire. Tu faisais ce que tu pouvais pour le soulager et l'aider mais ce n'était pas assez, of course. Ce n’est pas pour rien que tu t’étais fait chier à cuisiner et à jouer la femme au foyer, bordel. Il ne t'avait rien demandé, certes. Mais tu voulais l'aider. Puis, tu avais juste parlé de ton bar, par de la situation infernale que vous aviez vécu…

Tu demeuras silencieuse tout le long, sentant les tics nerveux sur tes paupières et tes sourcils à force de te retenir. Alimenter la discussion était inutile, vous reparleriez quand vous vous serez calmés. Ça te fera du bien et ça permettra à l’autre abruti de souffler un bon coup. Quand Oliver quitta la table, tu ne tardas point avant de faire de mêmes, laissant tout tel quel.

Il vaudrait mieux que tu ailles faire un tour, finalement. De ce fait, tu allas à la chambre, crispée, avant d’enfiler ton costume, ta perruque et ton masque. Tu ne pris qu’une lame et un grappin et ouvris assez brusquement fenêtre avant de quitter l’appartement. Tu devais te défouler, tu devais faire un tour. Tu ne manquais pas de cibles, le quartier en était plein, mais tu ne tenais pas à rester dans le coin, ce soir.

Crétin. Bien sûr que t’es con, parfois... grognas-tu, traînant sur les toits, loin des regards indiscrets – tu pensais à voix haute.

Pauvres de ceux qui entraveront ta route, ce soir.
Après toutes ces années, Black Canary était de retour à Star City.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue


Dernière édition par Dinah Laurel Lance le Sam 1 Avr - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Dim 5 Fév - 22:53



Partenaires Particuliers




Plutôt que de laisser les choses s'aggraver, Dinah avait eu la réaction la plus saine en sortant faire un tour dehors. Je m'en voulais un peu d'avoir déclenché tout ça... On était parti pour passer une bonne soirée et j'avais réussis à tout fiche en l'air.
À se demander si je n'étais pas sacrément tordu des fois...

J'étais donc parti me coucher en me rassurant sur le fait que "demain serait un autre jour" et autre conneries qu'on s'était tous dit un jour après avoir passé une bonne grosse journée merdique...

*******************************************************************

"Parti régler quelques affaires avec le vieux Emerson, risque de rentrer tard : Les nouilles sont dans le frigo"

Parce que oui, j'avais fait des nouilles. Une manière tacite de me faire pardonner, je ne savais pas trop... Je m'en voulais toujours un peu d'avoir merdé hier soir. En temps normal je serais resté pour m'expliquer, en discuter... Mais là j'avais fort à faire. Ça pourrait bien attendre ce soir... Pour l'instant j'avais une sacrée journée qui m'attendait.

Et ça n'avait pas été de tout repos... Très loin de là. Les tests sanguins, la presse, la proposition d'emploi d'Emerson... J'avais le cerveau comme cocotte-minute, surchargé par tout ce que j'avais du assimilé au cours de cette bien trop longue journée.

Et comme toute bonne cocotte-minute qui se respectait j'avais besoin de relâcher la vapeur. Après un rapide passage chez l'un des derniers fleuristes que j'avais trouvé à cette heure tardive de la nuit, j'avais repris la route vers l'appartement de Damian's Hills...

... Pour retrouver mon appartement transformé en champs de bataille. Le mobilier sans dessus-dessous, mes nouilles étalées sur le sol et des pellicules photos neuves abandonnées à la va-vite... Si tout pouvait laisser penser qu'une tornade avait dévasté l'endroit, la réalité était toute autre.

Je retrouvais Dinah étalée sur le canapé, visiblement éreintée d'avoir repoussé la horde de crétin journaleux qui avaient dut se presser au pas de la porte. Profitant que le calme soit revenu, elle s'était assoupi, ronflant aussi bruyamment que son chat ronronnait.

Je m'approchais doucement de sa joue, lui déposant un baiser sur sa joue, oubliant qu'hier soir encore nous nous étions un peu fâché...  Vu ma journée j'étais clairement passé autre chose. Et puis vu notre passé commun, une petite brouille du genre ne pesait pas grand chose quand on savait quels savons mémorables nous avions pu nous passer...

- J'apprécie tes efforts pour préserver notre vie privée ma puce, mais tu pourrais au moins éviter de jouer acec la nourriture...

Pour ne pas la réveiller trop brusquement, je m'étais contenté de lui murmurer à l'oreille... Avec ses réflexes on ne savait jamais : une surprise au réveil, pouvait bien me valoir un bon aller-retour.


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Lun 6 Fév - 0:53

Tu avais été dehors toute la nuit ainsi qu’une partie de la matinée. Tu avais tabassé un groupe de jeunes qui trafiquaient avec de la drogue, trois quartiers plus loin et tu les avais attachés aux lampadaires pour que la police les trouve – relativement amochés. Il y avait plusieurs dealers, un trafiquant ayant sa petite réputation et ses hommes de main – ceux qui se trouvaient sur place. Pour éviter de te faire remarquer en rentrant, tu retiras ta perruque dans une ruelle et attachas ta veste autour de ta ceinture avant de rentrer normalement dans votre bâtiment puis… dans votre appartement. Une fois sur place, tu as dû crocheter discrètement la serrure pour entrer, vu que tu étais partie sans tes clés, tu pris une douche et traîné avant de trouver la note qu’Oliver t’avait laissé.

Tu ne l’en voulais pas.
Il stressait à mort et il tentait de se racheter comme il pouvait. Un léger sourire fendit tes lèvres avant que tu n’ailles te servir quelques nouilles. Les restes du riz, vous le mangerez le soir – pas de souci. Tu étais en débardeur-culotte, quand quelqu’un a frappé à la porte. Tu n’as pas ouvert, tu ne connaissais personne et c’était pas ton copain à coup sur. Les coups se répétèrent avant que tu n’aies pu t’installer sur le canapé avec ton chat puis… quelqu’un tenta de forcer la porte. Pensant que c’était un petit con qui tentait de vous braquer, tu allas ouvrir la porte… Grosse erreur. C’était la presse. Les paparazzi se bousculèrent et TE bousculèrent pour entrer, te bombardant de questions, pointant les cameras et appareils sur toi, sur l’appart. Tu ne leurs laissas pas le temps te trop traîner. Énervée, tu bousillas une partie de leur matos et frappas plusieurs d’entre-eux, au point que deux doivent aider un autre à se relever. Tu les sortis de forces chez toi, les menaçant d’appeler la police s’ils tentaient quoi que ce soit. Dans la bagarre, les nouilles avaient volé, il y avait des morceaux de vaisselle, du plastique et des éclats de verre un peu partout. Au moins, ils n’étaient pas passés du salon.

Quand Oliver rentra, tu dormais sur le canapé, fenêtres fermées et couvertes, tout éteint. Tu n’avais rien rangé, tu étais fatiguée, ça ne faisait que commencer et t’en avais plein le cul, déjà.

Eh. Je joue pas avec la bouffe, ces imbéciles l’ont tout balancé. Mr. Whiskas en a mangé quelques unes mais sans plus… Ils les ont trop piétinées. D’ailleurs… Heureusement que je n’ai pas crié… Ça aurait causé encore plus d’emmerdes mais, je crois que j’ai cassé le nez à un type, déboîté la mâchoire à un autre et un troisième, je l’ai frappé un peu trop fort… Ils ont dû l’emporter à deux parce qu’il était inconscient. Je le vois déjà dans le journal : Une femme hystérique attaque les journalistes dans l’appartement d’Oliver Queen. grommelas-tu, ouvrant un œil. Ah… Faudra faire attention, ils ont tenté de forcer la porte. C’est toujours comme ça, avec les paparazzis ?

Tu baillas avant de l'embrasser au coin des lèvres.
Tu n’étais pas de super bonne humeur mais c'était la moindre des choses.

Ça a été, ta journée ? Même si je me fais une idée, au vu de ce qui est arrivé, cette aprem… Pas besoin d’allumer la télé ou autres pour savoir que c’est officiel : l’héritier des Queen est vivant, uh ?



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue


Dernière édition par Dinah Laurel Lance le Sam 1 Avr - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Lun 6 Fév - 21:40



Partenaires Particuliers




Je ne m'étais pas trompé quant au sort pas spécialement agréable que ma douce avait réservée aux paparazzis... Sans aucun doute, ça ferait les gros titres, mais à la limite je m'en moquais comme de l'an 40. La perspective de voir une Dinah furibarde en train de botter le cul de ces lavettes me vaudrait même une bonne tranche de rire.

- Oh niveau gros titre de journal people avec "Oliver Queen [...]" dedans, croit moi il y a déjà eu pire. C'est même plutôt soft en fait. Ne t'inquiète pas, le peu de dignité qu'il me reste s'en remettra...

Il faut dire que depuis mon adolescence, je les avais enchaînés... Et c'était rarement flatteur. Mon penchant pour la bouteille et/ou pour la conduite sportive (car joindre l'un à l'autre n'était pas un fait très rare chez moi). Bien sûr, mes frasques amoureuses n'avaient pas été oubliées... Rares étaient les petites-amies qui avaient été épargnées. Seule Jessica s'en était tirée à bon compte... Pour Dinah, c'était rapé maintenant.

— Ça a été, ta journée ? Même si je me fais une idée, au vu de ce qui est arrivé, cette aprem… Pas besoin d’allumer la télé ou autres pour savoir que c’est officiel : l’héritier des Queen est vivant, uh ?

Bon en même temps ça n'avait dû passer inaperçu pour personne... À moins de vivre dans une grotte. Ou à Gotham. Ce n'était pas si différent en ce moment... Ça me rendait malade de ne rien pouvoir faire pour leur venir en aide, mais je devais faire les choses par étape pour qu'elles soient faites comme il fallait.

- Félicitation détective Lance ! Laissez-moi en récompense vous offrir ces quelques fleurs... Et ce baiser.

Bon, elles faisaient un peu peine à voir mais... Ne disait-on pas que c'est l'intention qui comptait ? Au pire, la deuxième partie de la récompense rattrapait largement la première...

- Excuse moi pour hier soir... Je me suis comporté comme un crétin. Je sais que tu commences à avoir l'habitude mais bon... T'as raison. Même si c'est dur, on est tous les deux, je devrais pas m'énerver comme ça...

Je la serrais dans mes bras, enterrant une fois pour toute la hache de guerre. Il y avait bien des raisons de se disputer et celles d'hier soirs n'en valaient clairement pas la peine...


© Halloween







Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Mar 7 Fév - 20:53

Oh que oui, il y avait eu pire dans le journal sur Oliver. Tu n’aimais pas lire la presse, encore moins les trucs sur les célébrités, la presse rose et toute cette merde en boîte mais, dans tes petits jobs, les clients étaient très adeptes et on te bassinait souvent avec. Qu’est-ce que tu en avais à foutre qu’il ait été vu ivre mort avec trois gamines pratiquement nues ? Ça t’arrachait toujours un grognement d’entendre d’incalculables fois dans la même journée et pendant des jours la même histoire sur un type que, à l’époque, tu évitais comme la peste. Remarque, ton ex-copain et ami Thomas Merlyn en avait eu aussi des perles...

Félicitation, détective Lance ! Laissez-moi en récompense vous offrir ces quelques fleurs... Et ce baiser.

Meh. Détective Lance, c’est mon paternel… et ses trois frères… et leur père. commentas-tu, dans un souffle.

Tu pris les fleurs sans vraiment faire attention à leur état tout en répondant au baiser de ton amoureux. Un peu d’eau devrait les raviver ! Ce n’était pas grande chose, sûrement, mais c’était un cadeau beaucoup plus appréciable qu’un bijou ou des habits, entre autres. Le baiser fut ta récompense préférée, ceci dit.

Excuse-moi pour hier soir... Je me suis comporté comme un crétin. Je sais que tu commences à avoir l'habitude mais bon... T'as raison. Même si c'est dur, on est tous les deux, je devrais pas m'énerver comme ça…

Oliver t’enlaça, tu posas le bouquet de fleurs sur la table basse avant de lui rendre l’étreinte – le serrant fortement mais tendrement contre toi. Tu pouffas discrètement, frottant un peu son dos avant d’embrasser son cou.

En effet, tu peux te comporter comme un crétin, parfois. Mais, après ce qui t’es arrivé et avec toute cette pression médiatique, personnelle et autres… Je sais que tu satures, pourtant, ça ne fait que commencer, je pense. Il va falloir que tu t’y habitues à nouveau, Oliver. répondis-tu, venant enfouir tes doigts dans ses cheveux. Par contre, tente de ne pas en prendre trop sur toi. Je suis là, pour te soutenir et t’aider dans la mesure du possible.

Tu reculas esquissas un sourire en coin avant de passer rapidement tes jambes autour de ses hanches pour l’entraîner sur le canapé, avec toi… sur toi. Riant un peu, tu l’embrassas sur le nez pour le taquiner, avant de poursuivre :

Je t’aime tel que tu es, Oliver, mais paye ta mauvaise humeur sur les racailles, pas sur moi. Sauf si tu le fais au pieu, là, je n’te dirais rien. Tu es craquant quand tu es frustré~ continuas-tu, parlant très franchement. Suite à ces mots, tu l’embrassas du bout des lèvres – lui donnant une petite tape sur les fesses tout en défaisant la prise que tu avais autour de ses hanches. Accessoirement, as-tu prévu quelque chose pour ce soir ? Tu as mangé, tu veux qu’on commande un truc ? Ou tu préfères te reposer et faire mumuse ? On peut aussi sortir et botter des fesses, ça te détendra ! Parce que, je suppose que les sorties normales vont tomber aux oubliettes pendant un temps, si on craint que la presse nous tombe dessus – ou entre dans l’appart...



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue


Dernière édition par Dinah Laurel Lance le Sam 1 Avr - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Ven 10 Fév - 10:09



Partenaires Particuliers




Cette fois-ci, je m'en tirai plutôt à bon compte... Ceci dit, on ne pouvait pas non plus dire que j'avais dit ou fait quelque chose d'impardonnable. Dinah était une fille raisonnable et très certainement pas du genre à vous tomber dessus au moindre prétexte, elle savait tout à fait se montrer compréhensive. Pour me brouiller sévèrement avec elle j'avais tout de même dû y aller fort...

- Je t’aime tel que tu es, Oliver mais paye ta mauvaise humeur sur les racailles, pas sur moi. Sauf si tu le fais au pieu, là, je n’te dirais rien. Tu es craquant quand tu es frustré~

J'avais ris au éclat... La deuxième partie de la phrase avait été tellement inattendue que je n'avais juste pas pu m'en empêcher ! "Craquant quand j'étais frustré"... Voilà une donnée dont on ne m'avait jamais informé jusqu'à maintenant ! Ceci dit, la frustration était une émotion plutôt nouvelle pour moi... Autrefois gosse de riche pourri gâté, je ne l'avais jamais réellement ressentie.

Mais ce qu'il y avait de bien avec la frustration, c'était ces petits moment ou vous l'oubliiez... Et Dinah avait un certain don pour y parvenir. Avoir une petite amie à qui je pouvais tout dire, y compris ma double identité c'était quelque chose de formidable...

Après qu'elle soit parvenue sans trop de mal à me mener sur le canapé grâce à quelques tactiques que je n'aurais pas hésité à qualifier de fourbes, ma douce me déroula le programme de la soirée... Un programme à choix multiple semblait t-il.

- Accessoirement, as-tu prévu quelque chose pour ce soir ? Tu as mangé, tu veux qu’on commande un truc ? Ou tu préfères te reposer et faire mumuse ? On peut aussi sortir et botter des fesses, ça te détendra ! Parce que, je suppose que les sorties normales vont tomber aux oubliettes pendant un temps, si on craint que la presse nous tombe dessus – ou entre dans l’appart...

Clair que pour les sorties normales, on allait pouvoir s'asseoir sur un cactus un petit moment... Même à Damian's Hill on y échapperait pas. Par contre, il était déjà beaucoup plus improbable que Green Arrow et Black Canary soient embêtés par les paparazzis. Et puis c'était une occasion comme une autre de faire faire une dernière sortie à mon vieux matos... Si tout se passait bien, j'aurais bien mieux que mes vieilles flèches usées dans quelques jours !

- Hmmm... Tabasser des dealers ensemble. C'est tellement romantique mon amour... Comment refuser ?

Je l'embrassai comme si elle m'avait proposée une sortie resto-ciné en amoureux. S'il y avait des oscars pour les couples les plus bizarres du monde, j'étais certain que nous pouvions tout deux y prétendre.

- J'ai un peu de frustration à évacuer justement... Faire rencontrer la semelle de mes bottes à ces types me fera le plus grand bien. Et puis ça nous fera une réminiscence de notre toute première fois en duo...

L'assaut de la tour Wonder. Pour un "premier rendez-vous galant" c'était tout de même du costaud... Et même si on en avait bavé, il n'y avait pas que des mauvaises choses à tirer de cette soirée.

Et c'est ainsi que nous nous mîmes à arpenter les rues du Sud de Star City, arrêtant les voyous à la manque, les voleurs de sac, les proxénètes et les revendeurs de cocaïne et autres cochonneries en tout genre.
Malgré une très grosse journée, j'avais plutôt la forme. Ceci dit, l'île et Arkham City m'avaient bien habitué aux dix-huits heures par jour, il en fallait beaucoup pour me fatiguer.

Tandis que nous tabassions un petit gang de rue, Je constatais qu'un bandit se faufilait derrière Dinah à son insu, brandissant un cran d'arrêt...

- Je vais te faire la peau, poufiasse !

Rassemblant tous ma concentration en une fraction de seconde, je tirais une flèche droit dans sa direction, l'envoyer se planter dans la main qui tenait la lame. Le cri qui s'en suivit fut... Intéressant.

- La prochaine fois tu soigneras ton langage en t'adressant à une dame !

Cabotiner était définitivement plus fort que moi... Du reste, je laissais Dinah s'occuper de ce malpoli. J'avais déjà fort à faire de mon côté...


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Sam 11 Fév - 23:15

L’archer accepta ton idée de sortie.
Après t’avoir embrassé tendrement, tu gloussas quand tu entendis la réponse à ton commentaire. Et c’était vrai : il était craquant, tout renfrogné. Votre mission durant le Protocole 10 fut assez catastrophique : vous étiez tombés dans un piège, comme des débutants. Tu fus très amochée, certes, mais t’en étais remise – ou presque. Tu avais encore un peu mal quand tu poussais trop le bouchon mais tu pouvais bouger de mieux en mieux. Ce n’était pas la première fois que tu avais des côtes fracturées – et certainement pas la dernière.

Vous n’avez guère tardé à quitter votre appartement, costumés et armés. Vous n’avez pas manqué de cibles malgré ta petite sortie de la veille. Visiblement, les ploucs de Star City ne se laissaient pas facilement intimider : ils semblaient avoir oublié que quelques justiciers géraient la ville. Vous étaient rares mais présents.

Cette sortie fut une bonne idée.
Tu ne manquais pas de surveiller ton partenaire, rassurée de le voir en forme, malgré tout. Les criminels de la ville étaient plus faciles à maîtriser, tu n’avais pas encore eu besoin de recourir à des ruses, à ton cri ultrasonique ou à des techniques spéciales de combat. C’étaient des bastons à l’ancienne et plus tu bougeais, mieux tu te sentais. Décidément, tu n’étais pas faite pour rester cloîtrée dans un appartement tout la journée.

Plus tard, quand vous tabassiez un petit gang, un petit con tenta de se faufiler derrière toi pour te prendre en traître. Oliver fut plus rapide que toi, lui bousillant la main qui tenait un couteau – ce qui le fit crier comme une écolière face à un exhibitionniste.

Merci, Green. Mais, à l’entendre, ce pauvre gars est aussi une dame – ou presque. fis-tu, souriant en coin. Tu lui décrochas aussitôt un uppercut à la mâchoire, le mettant K.O. Tu finis par mettre à terre un autre gars et deux autres voulurent fuir, quand ils comprirent qu’ils ne faisaient pas vraiment le poids. Ces gars ne sont pas habitués à ce que quelqu’un leur botte le cul, visiblement. Ils vont devoir s’y faire parce que je ne compte pas partir de sitôt. Eh. Parce que je suis de bonne humeur ce soir, je te laisse choisir, trésor : on les laisser filer ou on les chope aussi ? Ils ne vont pas aller bien loin, dans les deux cas.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Lun 13 Fév - 17:39



Partenaires Particuliers




Les voyous de Star City n'étaient pas très braves... Et on comprenait facilement pourquoi : même la police avait cessée de patrouiller dans le coin... À part les citoyens du quartier qui n'étaient pas des plus virulents en règle générale, ils tombaient rarement sur un os.

- Ces gars ne sont pas habitués à ce que quelqu’un leur botte le cul, visiblement. Ils vont devoir s’y faire parce que je ne compte pas partir de sitôt. Eh. Parce que je suis de bonne humeur ce soir, je te laisse choisir, trésor : on les laisser filer ou on les chope aussi ? Ils ne vont pas aller bien loin, dans les deux cas.

Ils avaient eu la correction qu'ils méritaient, je ne voyais guère l'intérêt d'en rajouter une couche. Bien au contraire j'y voyais une occasion unique d'employer une petite tactique que mon collègue pince-sans-rire de Gotham n'aurait certainement pas réprouvé.

- Laisse les filer... Ils parleront de nous à leurs petits copains et un peu de pub ne nous fera pas de mal. Une petite rumeur qui traîne fait parfois plus de mal qu'un bon coup de pied au cul...

Bref, pour ce soir, j’estimais que le planning méchant était largement rempli... Et mon estomac me signifiait clairement qu'il était temps de passer à la suite du programme. Et quand ils'agissait de manger mon flair était infaillible... Encore une chose à rajouter sur la longue liste des "traumas" dont j'avais hérité suite à mon séjour sur l'île. La diète et la nourriture périmée vous donnaient rapidement une habilité hors du commun à repérer quelque chose de mangeable...

- Attends moi ici, je reviens dans deux minutes...

J'étais parti en trombe, ne revenant que quelques minutes plus tard avec deux hot-dog/frites et deux donuts. Une chance que ces voyous se soient trouvés pas tellement loin d'un des snacks du quartier sud. J'amenais ma douce sur un des bancs d'un vieil abri-bus, commençant notre festin...

- Punaise, j'ai jamais été aussi content de bouffer une de ses cochonneries !

Amusant les réactions que pouvaient provoquer un simple bout de saucisse... Mais ça faisait plaisir de pouvoir remanger un truc comme ça après un régime Naufragé/Clochard long de six ans.
C'était une bonne leçon de vie finalement... Habitué au faste et au luxe, j'avais finalement appris les bienfaits de la simplicité. La preuve ultime que rien n'arrivait par hasard...


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Mar 21 Fév - 19:58

Oliver avait raison.
De toutes façons, tu n’avais plus envie de les tabasser, tu étais d’humeur magnanime : les laisser filer était la meilleure option, ils allaient vous faire un peu de pub, comme disait le blond. Tu posas une main sur ton ventre quand il te rappela que vous n’aviez pas encore graillé. Celui de ton partenaire n’hésita pas non plus à lui faire le rappel : il fallait que vous grailliez.  

Attends-moi ici, je reviens dans deux minutes... te dit-il avant de partir en trombe.

Tu haussas un sourcil en le voyant s’éloigner mais tu ne bougeas point de l’endroit où vous étiez – tu t’adossas contre un mur, attendant le retour de ton amoureux. Il n’y avait pas grand monde qui passait, à cette heure. Il était tard pour les gens normaux et trop tôt pour les reste – même si vous pouviez trouver quelques vermines çà et là. Oliver ne revint que quelques minutes plus tard, hot-dogs et donuts aux mains. Cette vision te fit sourire, d’autant plus quand vous vous êtes installés sur un banc pour manger tranquillement. Indéniablement, ces saucisses étaient les meilleures de la ville et tu les reconnaîtrais parmi des centaines…

Punaise, j'ai jamais été aussi content de bouffer une de ses cochonneries !

Tu gloussas, avalant ta bouchée.
Ça faisait longtemps que tu n’en avais pas mangé, de ceux-ci.

C’est clair ! J’suis pas un mouton, j’ai pas à brouter des salades, ça nourrit pas. Donc, perso, j’ai toujours aimé ce genre de bouffe. C’est rapide, c’est bon, tu peux le manger n’importe où et ça fait toujours plaisir. Ceci dit, je y’en a qui sont meilleurs que d’autres. Les stands ambulants sont meilleurs que les restos. En général, j’achète tout ça dans les stands. Mine de rien, ils sont plus fiables et « propres » que les restos, t’sais… Même si on dit le contraire, comme quoi il n’y a pas d’hygiène et toutes ces conneries. fis-tu, souriant à ton copain avant de lever le regard au ciel, te calant bien contre le banc. Tu marquas une pause, mangeant encore un peu. Je suis prête à parier que tu as acheter ceux-ci à Berny, un colombien chauve qui doit être assez vieux, maintenant. Quand j’étais gosse, mon paternel lui achetait toujours des hot-dogs quand il patrouillait dans le quartier. Je me demandais ce qu’il était devenu, depuis le temps. Il n’y a que lui pour plier comme ça la serviette, autour du hot-dog. En plus, quand il te connaît, Berny met toujours une double ration de bacon, de sauce épicée et de chips, entre autres. Il y a aussi les kebabs de M. Abdi, à l’entrée du Georges Papp. Il y est même quand il n’y a pas de matchs.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue


Dernière édition par Dinah Laurel Lance le Sam 1 Avr - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Jeu 23 Fév - 12:37



Partenaires particuliers




Je ne le disais pas, mais j'étais assez impressionné par la culture de Dinah en terme de mal-bouffe. Bien sûr, je savais que le concept ne lui déplaisait : le meilleur exemple étant la fameuse photo de mon portefeuille qui avait été prise dans un fast-food...

Mais j'ignorais qu'elle connaissait autant de choses à ce sujet... Qu'elle ait pu y manger aussi souvent même ! Au point de connaître le nom et les particularités de chaque vendeur ! Ce n'était en tout cas certainement pas le genre de chose que sa taille de guêpe laissait présager.

Mais quand on y réfléchissait à deux fois... Tout cela relevait de la pure et simple logique. Je savais que ces parents n'étaient pas très présent : elle devait souvent se débrouiller toute seule pour un peu tout, ceci incluant bien sûr la nourriture. En gardant ça en tête, on pouvait se douter que les fast-food devait être une solution idéale quand elle même n'avait pas le temps de se faire à manger...

- Le Stade Papp... Qu'est ce qu'on a pu aller en voir des matchs là bas ! Faudra qu'on se refasse ça un jour tous les deux... Et que je me mette un peu à jour aussi. Je ne sais même plus qui est favoris dans quel sport !

Tout me ramenait constamment à mon naufrage... Même quand j'essayais de changer de sujet. Ça allait devenir aussi lourd pour moi que pour elle à la longue. Le pire était que je n'y faisais même pas exprès ! Tous les sujets banals dont on pouvait parler... J'avais cinq ans de retard ! Les restos à la mode, le cinéma, le sport...

Et je ne risquais pas d'avoir le temps de rattraper mon retard. Avec tout ce qui se passait en ce moment j'étais bien trop occupé à faire en sorte que le quartier sud ne devienne pas encore pire qu'il ne l'était déjà.

Profitant de ce moment à deux, je passais mon bras autour d'elle et finissait mon beignet. On ne pouvait pas dire que le cadre était spécialement enchanteur pourtant je me sentais bien. Soirée hot dog dans les ghettos... Et j'arrivais presque à trouver ça romantique.

- Bon ! Maintenant qu'on a une fois de plus sauvé Star City de la dépravation que dirais tu qu'on retourne à la maison pour finir la soirée ?

On se regarderait un film... Ou on ferait un peu de "sport de chambre". Bref des choses un peu plus reposante que de bastonner des criminels. De toute façon, j'avais l'estomac trop plein pour être encore capable de me battre convenablement... Et j'imagine qu'il en allait de même pour Dinah.


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Dinah Laurel Lance


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Mar 7 Mar - 1:03

Tu regardas Oli, mangeant.
Tu gobas ce qui restait de ton hot-dog quand il te rappela les fois où vous étiez allés voir des matchs dans ledit stade. Tu n’aimais pas plus que ça le football mais ça faisait partie des moments où vous vous amusiez, vous brailliez et mangiez jusqu’à vous péter le bide sans vous prendre le chou. Idem quand tu y allais avec ton père, quand tu étais gosse. Il adorait ça, M. Lance.

Parler de tout cela sembla le ramener à nouveau vers le naufrage, tu le sentis, tu le vis dans son regard. Ce n’était pas grave qu’il ait perdu le fil de l’actualité : y’avait rien à suivre. Rien qui vaille le coup. Toi-même tu avais partiellement perdu le fil jusqu’à l’année dernière, quand tu as pris le bar en main. Les clients étaient souvent scotchés aux matchs de foot, boxe ou catch, etc. Donc tu étais plus ou moins au jus à force de les entendre causer ou les observer, entre autres.

Tu croquas ton donut, le dévorant en trois ou quatre bouchées, le finissant – tout comme il le fit.
Devais-tu lui dire que tu n’étais pas très bien placée pour causer actualité ?

Bon ! Maintenant qu'on a une fois de plus sauvé Star City de la dépravation que dirais-tu si on retourne à la maison pour finir la soirée ?

Devais-tu lui dire ce que tu avais fait pendant qu’il était censé manger des pissenlit par la racine ? Ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour cela mais, tu voulais le rassurer, lui montrer que ce n’était pas grave et le faire penser à autre chose. De ce fait, tu lui donnas un petit coup de coude, te redressant aussitôt avant de placer une de tes mains sur ta hanche – balançant aussitôt ton corps vers ce même côté.

Tu ne peux pas compter sur moi pour te mettre au jus mais tu peux compter sur moi pour t’aider à finir la soirée. lanças-tu, sur un ton enjoué et, en même temps, sensuel. Rentrons, donc. On l'a bien mérité~

Roucouler dans le lit ou sur le canapé.
Voir un film à deux balles à la télé et vous endormir.
Faire une petite partie de jambes en l’air pour vous détendre.
Les choix ne vous manquaient pas.
Vous verrez-bien ce que vous ferez en rentrant.
En attendant, vous étiez ensemble et de bonne humeur.



PrezLiens rpRelationsVoixDemandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
https://suzukihotaru.wordpress.com/

avatar
Je suis
Oliver Queen


MessageSujet: Re: Partenaires particuliers ♪   Jeu 9 Mar - 10:41



Partenaires particuliers




2 jours plus tard...

Curieux de voir comment tout avait pus s'arranger en l'espace de seulement quelques jours... J'avais désormais un emploi et de l'argent. Beaucoup d'argent... J'étais même curieux de voir sa tête lorsqu'elle verrait le montant du virement sur mon compte bancaire (qui avait plus tendance à fondre qu'autre chose en ce moment...).

Que faire désormais de tout cet argent ? Telle était la question qui me tarabustait depuis le début de l'après-midi... Si je n'avais pas vraiment eu le temps de réellement me pencher dessus, trop absorbé par mes projets "Arrowesque", les idées manquaient déjà moins maintenant que je me promenais dans les rues du centre ville.

Des fringues ? Oui c'était une idée vu l'état déplorable de ma garde robe... Une télé ? Pourquoi pas : ça ferait plaisir à Dinah, elle aimait bien la regarder.
Mais avant même que je ne puisse me décider, une autre boutique venait de ravir mon cœur : une beauté fatale exposée en vitrine, solution du dernier problème qui pourrissait mon quotidien : les transports en commun.

Je poussais la fébrilement, ne cessant de dévisager l'objet de mes attentions... C'était décidé : elle serait mienne avant la fin de la journée. Ce soir, je rentrerai en conquérant ! Et accessoirement en moins d'une demi-heure...

- Bien le bonjour gentleman !

Le vendeur fut quelque peu surpris par mon entrée... Il ne devait pas être habitué à ce qu'on le salue de la sorte. Ou peut-être n'avait-il jamais vu une personne aussi guillerette entrer dans son magasin ?

- Oh bonjour monsieur... Que puis-je faire pour vous ?

Je ne me fis pas prier pour répondre... La voir ainsi "à terre" m'était insupportable. Il fallait que je roule avec, que je vois ce qu'elle avait dans le ventre !

- Je suis venu vous soulager du magnifique engin exposé dans votre vitrine... Je dois dire qu'en plus la couleur me plait beaucoup.

- Je vois que monsieur est un connaisseur... C'est le tout dernier modèle de la gamme. En vert évidemment...

L'engin en question... IRP, en vert.:
 

- Je vais vous payer de suite, laissez moi juste le temps de retrouver ma carte bancaire...

L'homme fit des yeux ronds, tout étonné certainement que je lui prenne cette merveille sans même appeler mon banquier pour démarrer un crédit...
Jusqu'au dernier moment, il attendit que son appareil refuse le paiement. Il fallait bien avouer que vue ma dégaine, le doute était permis...

Je me préparais à partir avec mon achat, lorsque quelque chose attira mon attention. Un engin aux courbes étonnamment familières qui éveillait un souvenir pas si lointain...
Une moto presque identique à celle-ci, peut-être un peu plus vieille, enterrée sous un tas de décombres, le métal plié et déformé en de multiples endroits...

La moto, tel quel IRP:
 

- Attendez. Je vais vous prendre celle-ci aussi... En fait je vais même rentrer avec. Vous me ferez livrer l'autre à cette adresse.

Je griffonnais sur un bout de papier l'adresse de l'appartement, la tendant au vendeur qui écarquilla les yeux comme jamais il n'avait du le faire auparavant. Peu de personne vivant à Damien's Hill devait être en mesure de lui acheter ce genre d'engin... Encore moins d'en acheter deux.

- Merci bien mon brâve !

Laissant le vendeur à ces interrogations, certes légitimes, je m'empressai de passer à une station pour faire le plein et repris la route pour Damien's Hill, impatient de retrouver cette chère Dinah. J'étais à peu près sûr que mon cadeau lui plairait...

Aussi impatient qu'un gosse le matin de noël je me précipitais à l'étage et ouvrait à toute vitesse la porte, priant pour qu'elle ne soit pas sortie en ville...
Par chance elle était là, sur le canapé, regardant je ne sais quel programme avec sa saleté de chat sur les genoux.

- Dinah ! Détournes tes yeux de cette télé immédiatement et descend devant l'immeuble, j'ai un truc à te montrer !

J'avais déjà commencé à faire le trajet en sens inverse, prêt à lui montrer ma surprise. Lorsqu'elle fut arrivée en bas je lui désignait la moto donc le moulin tournait encore...

- Tadaaaaaaa ! Tu l'aimes ? Et bien elle est à toi !


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas
 

Partenaires particuliers ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nobles amis ♔ partenaires particuliers
» ─ Demande de dons particuliers.
» [23/09/11] Tribune des développeurs : Les partenaires
» Nos partenaires
» Listing de Nos Partenaires Boutons et Liens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Chronicles - RPG BATMAN :: 

 :: Time for fun ! :: Rp en tout genre
-