— Top Sites —




Partagez | 
 

 Le loup et l'agneau ? (Auffray et Nyssa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Je suis
Nyssa Raatko


MessageSujet: Le loup et l'agneau ? (Auffray et Nyssa)   Mer 15 Fév - 19:32





Le loup et l'agneau ?

23h

Je longeais les rues de Crime Alley depuis déjà vingt minutes et toujours pas de trace de ma cible. Je tentais d'éviter le plus possible les émeutes crées par les criminels du coin mais dans un quartier comme celui-ci cela devenait compliqué. La rue qui me faisait face donnait sur des devantures de magasins saccagés par les pillards depuis le Black-out. Un coin pas très sûr en sommes. Pourtant j'étais certaine que c'était par là.

J'avais reçu un message provenant d'un inconnu qui souhaitait tout comme moi mettre fin aux agissements de la Ligue. Il m'avait donné rendez vous dans ce coin de Gotham en pensant probablement qu'il serait en sécurité parmi les truands mais si la Ligue l’apprenait il n'y aurait rien qui pourrait se mettre en travers de leur route. C'est pourquoi je commençais sérieusement à douter. Peut-être avait-il déjà mis la main sur lui et l'avait fait disparaître. Quoi qu'il en soit je devais continuer de chercher tant qu'il restait de l'espoir.

J'escaladais donc le bâtiment le plus proche en me hissant sur les échelles de service le plus discrètement possible pour un assassin. Étant en hauteur j'aurais plus de chances de trouver le messager mystère sans me faire attraper par les habitants du coin devenu fou. Je me glissais derrière une cheminée en bordure de toit et scrutais les ruelles sombres, mais rien ne semblait correspondre à l'idée que je m'étais faites de l'endroit.

Sortant le petit papier que j'avais trouvé sur le pas de ma porte, je finis par l'ouvrir et le relire en quête d'indice. Il ne donnait pas de lieu précis seulement que l'on m'attendrais non loin de l'Alibi Bar un peu après 22h30. Je soupirais en espérant que ce ne soit pas une fausse piste pour une fois. M'étirant un peu, je remis le mot dans une de mes poches avant de m'apprêter à sauter de toit en toit pour me rapprocher du bar.

L'air était plutôt froid et les bruits nocturnes étaient assez inquiétants. On en attendait pas moins du quartier le plus mal famé de la ville néanmoins je me réjouis d'être monté si haut. Il y aurait moins de risques de me faire attaquer par des foules en surnombres.

Je m'élançais alors et franchi les quelques mètres de gouffre qui me séparait du toit d'à côté en un bond précis. Continuant sur ma lancée, je traversais plusieurs toits à la suite en me guidant comme je le pouvais. Je ne venais jamais ici alors j'avais un peu de mal à reconnaître les lieux mais rien que mon repérage sur une carte ne put combler aisément. Arrivant aux abords du nid de malfrats, je jetais un œil dans la ruelle en dessous de moi. Personne. Je glissais donc au bas de l'immeuble avant d'entendre un bruit métallique dans mon dos. Comme si quelqu'un avait lâché une barre en métal sur le sol. Je me figeais dans une position de combat prête à agir. Mais au lieu de me retrouver en plein conflit je fus assailli par un homme qui courait visiblement pour échapper à quelqu'un ou quelque chose. La trentaine et vêtu d'un costume abîmé, il finit par freiner à ma hauteur avant de déblatérer en vitesse.

« Vous voilà enfin, on a peu de temps ils arrivent, tenez prenez ça et disparaissez avant qu'ils ne vous voient. »

Il me remit une clef USB et finit par me pousser dans la direction opposée. J'allais me mettre à courir lorsque le piège se referma sur nous. Des deux côtés de la rue des hommes armés surgirent prêt à nous réduire à néant. J'avais juste eu le temps de sortir mon arc qu'ils nous braquaient de leurs fusils automatiques. Il serait difficile d'en sortir vivant. Mon indic était en train de paniquer, il cherchait partout un endroit pour s'enfuir mais la rue était bien barricadée et sans aide extérieure on n'aurait aucune chance.

Puis sans prévenir la situation se dégrada. L'un des hommes que je devinais être le chef, sortit des rangs pour nous parler. S'en fut trop pour l'homme à mes côtés qui se précipita sur lui un couteau à la main. Je ne savais pas d'où il le sortait mais sur le coup ça m'était totalement égal. Il hurlait et courait comme prit de folie. Une folie plutôt suicidaire à mon avis.
Il y eut une détonation et il s'effondra à terre gargouillant dans son propre sang. Le meurtrier ? Et bien c'était le chef qui avait dégainé un Beretta Pico de sous sa veste et avait abattu froidement l'homme. Il ne restait qu'un sourire sur ses lèvres au moment où il dirigea son arme vers moi.

Seule contre une dizaine d'hommes aux armes à feu je n'avais aucune chance. Peut-être était est ce là la fin de mon voyage.







Nyssa parle en #9F0010
Revenir en haut Aller en bas
 

Le loup et l'agneau ? (Auffray et Nyssa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♠ Le loup est un agneau.
» Le loup et l'agneau [LISISCUS]
» Le loup et l'agneau # Sixeth
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Chronicles - RPG BATMAN :: 

 :: Park Row :: Rues de Crime Alley
-