— Top Sites —




Partagez | 
 

 Mission 3 : La Ligue en danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Je suis
Maître du jeu


MessageSujet: Mission 3 : La Ligue en danger   Mar 14 Mar - 23:12



MISSION III : LA LIGUE EN DANGER


En apparence, l'entrepôt TL-308 situé sur les docks ne donnait envie à personne. Il datait de la première digue commercial de Gotham, avant que les docks ne soient agrandis. Autrefois, la construction avait presque les fondations dans l'eau. L'endroit servait à la réparation de navires de faibles tonnage. Et puis les docks évoluant, le béton avait pris le pas sur la mer et l'endroit ressemblait à un vieux bâtiment miteux qui n'attendait que la pichenette d'un boulet de démolition pour le mettre à terre.

Aujourd'hui cependant, l'endroit avait attiré l'oeil d'un gang particulièrement agité ces derniers temps. Les  95ERS BOYZ  s'y étaient installés et il semblait évident qu'ils n'avaient aucunement envie de partir.
Pourquoi ? Deux raisons :
- Les  95ERS BOYZ sont les ventouses d'une tentacule d'une pieuvre criminelles particulièrement actives dans le monde : Les Triades. Arrivés et formés à Gotham avec le plan commercial Hong-Konguais ce gang typiquement asiatique s'est emparé petit à petit des Docks, s'offrant ainsi le luxe de contrôler l'un des points d'arrivés de toutes les marchandises de la ville.
Discrets et sournois, ils ont simplement tissés des accords pour permettre à la pègre d'utiliser leur territoire, moyennant finance. Les choses se sont retournées contre eux depuis l'épisode d'Arkham City, les obligeants à se montrer plus hargneux. Le Blackout quant à lui et l'embargo installé autour de la ville aura semble-t-il poussé le gang à monter encore dans l'échelle de la violence. Leur territoire reste essentiellement sur les docks, et l'entrepôt TL-308 se trouve être idéalement placé pour un contrôle des lieux. Centré, facile à défendre, plus haut que les autres. L'endroit idéal.

- La seconde raison de leur présence est plus évidente encore. En forçant la porte, ils ont découvert que cet bâtiment pourri à l'extérieur ne l'était absolument pas à l'intérieur. Derrière les taules miteuse de l'extérieur se cachent des murs de pierres solides. Porte de sécurité, système informatique, zone de casernement, stock de vivres et de munitions. La forteresse de leurs rêves, en somme.

Une forteresse bâtie par et pour la Ligue et personne d'autre.

Le Blackout est probablement responsable de la prise de cette place forte. Les rapports ne permettent pas de définir clairement les circonstances de la prise de la zone mais il semblerait que l'extinction du courant sur Gotham ait rendu le système électronique sensé protéger la base totalement inopérant. La fermeture des portes dépendant directement de ces systèmes la base a rapidement été compromise.

Plus grave encore. Cette place forte servait essentiellement de base informatique et logistique. La plupart des agents sur place sont donc de simples opérateurs et spécialistes. On trouve dans les locaux des archives stockés sur des serveurs. Inutile de dire que ces mêmes archives sont particulièrement sensibles.
Plus troublant encore : il semble évident que les membres du gangs détiennent des otages. Des otages venus de l'extérieur, mais très probablement aussi des agents de la Ligue.

L'attaque date d'il y a très peu de temps. Et du temps, il n'y en a pas à perdre. Il faut agir de suite avant que quelqu'un ne se décide à parler et à donner des informations qui pourraient mettre l'Organisation dans l'embarras. Les 95ERS BOYZ sont beaucoup trop bruyants et violents pour ne pas attirer l'attention de la police. Qui sait ce qu'ils pourraient dévoiler pour négocier avec la justice ?

La récente coupure de courant pose un problème majeure pour l'intervention : il est impossible d'utiliser de communication pour mobiliser suffisamment d'agent. Le commando qui tentera de s'infiltrer à l'intérieur sera réduit. Seulement six agents sont opérationnels.
On sait que l'édifice possède un espace carcéral au premier étage, dans lequel se trouve aussi une salle d'interrogatoire. c'est le premier endroit à aller vérifier pour trouver les otages.

Rez De chaussée
Premier Etage
Second Etage

***

Les règles donc.

Talia, Tobias, et quatre agents PNJ devront donc entrer dans le bâtiment. L'endroit est considéré comme une place forte de la Ligue. Et la Ligue par conséquent sait parfaitement que pour s'assurer de tenir une zone, il faut limiter les entrées. Le seul moyen d'entrer est donc la porte principale qui se trouve au niveau de la case M5 du plan du RDC.

Les 4 PNJ obéïssent aux ordres qu'on leur donne. S'ils n'ont pas d'ordres, ils se contenteront de suivre la mission de manière cohérente mais sans chercher à être créatifs ( je me contenterai de les jouer comme s'il s'agit d'agents de la ligue entraînés, sans pour autant leur faire prendre des initiatives. )
Les PNJ ne se contentent pas de suivre bêtement. Si votre personnage interagit avec eux, ils peuvent vous aiguiller, et donner des indices. Leur demande leur avis, ce qu'ils voient, ce qu'ils entendent ou ce qu'ils préconisent comme approche peut être utile. Très utiles. Ce sont quatre agents parfaitement formés, mais avec lesquels vous n'avez jamais travaillé. Tobias et Talia devront découvrir leurs capacités pour les diriger et les utiliser au mieux. ( PS : ce sont définitivement des agents de confiance, issus d'une cellule proche des docks. )

Comment les choses vont marcher ?
C'est simple, on va jouer « au fair play » et à la logique et à quelques jets de dés de mon côté pour les actions les plus hasardeuses. À chaque fois que vos personnages entrent dans une pièce, une situation sera définie, et devra être résolue de la manière que vous choisissez. Tenter l'approche furtive ou le bourrinage. Passer à droite, ou à gauche. Si vos actes semblent vraiment stupides, votre personnage ou les autres sont en danger.
Pour plus de précision, vous noterez que justement les cartes sont cadrillées histoire que je puisse vous dire assez précisément qui se situe où dans la pièce, et histoire que vous puissiez vous aussi définir plus en détail vos déplacements etc. 
J'ajoute que les choses ne sont pas en mode «  pause » les ennemis bougent, se déplacent et parfois... changent de pièce.

Le RP débute après ce message. Vous vous retrouvez tous les six dans l'arrière boutique d'un shop brûlée par des émeutes, afin de vous équiper, et de préparer votre entrée. Vous pouvez causer, vous pouvez donner des ordres, chercher des conseils auprès des PNJ ( conseils qui peuvent ou non être judicieux hein ) avant de lancer votre mission.
Vous pouvez éventuellement mentionner votre équipement s'il a des particularités. Après tout... vous êtes la ligue des ombres, vous avez sûrement quelques petits gadgets qui pourraient essayer de vous permettre de tronquer des situations pour les tourner à votre avantage. ( Soyez raisonnables quand même hein :p )
À la fin de votre poste, vos personnages devront donc passer la porte d'entrée, et se retrouve en M5 sur la carte du RDC. De là, les choses sérieuses commenceront.

( Et si vous avez des question, n'hésitez pas à MP hein Wink )

PS : je rappelle que Nyssa est toujours de la partie, mais qu'elle viendra bien plus tard au fil de votre petit périple.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Re: Mission 3 : La Ligue en danger   Jeu 23 Mar - 16:59



La Ligue en danger

La mâchoire serrée, les muscles tendus d’anxiété, Talia achève ses préparatifs dans le plus grand des calmes. Drillés, ses gestes sont précis et efficaces. Serrage d’une boucle de brassard ici, ajustement de sa combinaison renforcée de carbone là… A l’instar des cinq hommes qui l’accompagnent, elle est parfaitement autonome. Privilégiant d’ordinaire un attirail extrêmement léger pour ne surtout pas entraver sa fluidité de mouvement, c’est un luxe qu’ici elle refuse de se permettre et opte plutôt pour une armure un peu plus lourde, mais qui aura le mérite de protéger des balles la majorité de son anatomie. Et des balles, c’est le moins qui puisse les attendre à l’intérieur de l’entrepôt TL-308, tout en n’étant rien à côté de ce qu’elle prévoit de faire tomber sur les inconscients qui ont osé s’en prendre à la Ligue…

Mécanique, elle récite pour elle-même, comme une litanie, la liste d’armes qu’elle a décidé d’emporter avec elle, vérifiant en même temps visuellement ou tactilement qu’elles sont précisément à l’endroit où elles doivent être. Arme de poing avec silencieux dans son holster sur la hanche, billes aveuglantes, billes fumigènes dans des poches séparées à sa ceinture, katanas dans leurs fourreaux, contre son dos, poignards de lancer… Lunettes tactiques. Talia et ses hommes sont, certes, d’avantage axés sur des frappes légères et chirurgicales, mais quand nécessité fait loi, il est dans leur champ de compétence de faire la guerre, et la guerre, c’est précisément ce vers quoi ils vont se jeter.

« Bien. » Commence-t-elle par laisser tomber, son inspection personnelle achevée, attirant ainsi à elle l’attention de ses hommes. « Vous savez ce que contient cet entrepôt. Nous ignorons combien ils sont, aussi il est vital que nous soyons efficaces. Je ne veux aucun survivant. Si le contenu du TL-308 venait à sortir, la Ligue serait compromise. » Son ton est calme, mais grave, dur. Elle le laisse s’appesantir un instant sur Tobias, le mettant implicitement au défi de s’illustrer ce soir, afin de rattraper ses dernières errances… Loin d’être idiot, il comprendra sûrement. « L’entrée est unique et débouche sur un couloir. A gauche, la première porte mène aux cuisines. Plus loin à droite, une autre porte donne sur des bureaux et sur l’armurerie. Je suggère que nous bloquions en priorité la porte d’entrée après notre passage, ainsi que la porte du fond, puis que nous sécurisions l’armurerie le plus vite possible… » Son regard vert émeraude passant de l’un à l’autre, elle marque une petite pause puis poursuit. « Une fois l’armurerie et son contenu hors d’atteinte des assaillants, nous devrons regagner du terrain en fonction du mouvement des ennemis, reprenant les étages un par un en leur coupant toute retraite… » Ignorant l’identité de ces derniers, il semble trop délicat aux yeux de Talia d’élaborer de plan plus complexe. « Dans le souci d’épargner la vie des otages, nous devrons être rapides et impitoyables, ne pas hésiter. Notre propre retraite n’est pas une option envisageable… » Ses traits se durcissent visiblement. « Si vous avez des suggestions, c’est maintenant ou jamais. »




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Mission 3 : La Ligue en danger   Ven 24 Mar - 17:24

14 Novembre 2002

Les 95ERS BOYZ. Un groupe appartenant aux triades manifestement, et qui a posé le pied au mauvais endroit. Voilà les personnes qui seraient les cibles de la Ligue en cette soirée. Une heure auparavant, Talia avait sélectionné rapidement cinq hommes pour l’accompagner, dont le corbeau. Le Cooper ne se trompait pas sur ce que cela pouvait dire. C’était l’occasion de prouver à cette dernière qu’il s’était repris, et pouvait de nouveau être complètement utile à la Ligue. La demoiselle Al Ghul leur avait fait un briefing sur la situation qui se trouvait être la leur. L’un des entrepôts tactiques de la Ligue était compromis, avec sans aucun doute des agents liés aux communication en guise d’otages.

Le groupe se réunit dans un lieu à proximité, et comme chacun de ses alliés, Tobias vérifie son équipement. Les affrontements de la soirée se feront dans un lieu exigu, face à des individus armés d’armes à feu sans aucun doute. Il choisit donc comme Talia une armure renforcée, pour être protégé en partie des balles. Sa ceinture contient des billes aveuglantes et fumigènes, des shurikens, et dans la poche arrière, une dizaine de kunaïs. Un holster à sa hanche abrite un Desert Eagle avec silencieux, et son dos est barré d’un katana. Enfin, des lunettes tactiques et une oreillette apportent un avantage en vision et en communication. Une fois les vérifications effectuées, il observe également l’équipement de ses alliés pour commencer à déterminer leurs points forts et leurs points faibles, et leurs possibles spécialisations.

Lorsque Talia prend la parole, il écoute avec attention, comme les autres personnes présentes. L’insistance du regard de cette dernière lui permet de confirmer ses pensées premières, et le trader compte bien ne pas la décevoir. Le plan à appliquer est relativement simple. Progression tout en sécurisation, et si possible discrétion. Cela afin d’éviter de nuire aux otages. Aucun survivant.


- Avancer en groupe complet risque de nous rendre vulnérable. Puisque le couloir d’entrée donne sur deux endroits, mieux vaut nous séparer en deux groupes de trois. Cela nous permettra de couvrir plus de terrain. L’un des groupes aura la charge de sécuriser les cuisines, tandis que l’autre s’occupera de l’armurerie. Une fois l’armurerie sécurisée, le groupe chargé de cet endroit pacifiera les bureaux. Enfin les deux groupes pourront investir par des entrées différentes la salle des serveurs. Je propose de mener le groupe de l’armurerie.

Ainsi, si des personnes se trouvaient dans cette salle, ils seraient pris en tenaille et possiblement surpris par un assaut venant de deux directions opposées.


- Vu que vous êtes proches des docks au quotidien, avez-vous d’autres éléments à nous faire connaître ? Ainsi qu’une préférence sur la répartition des groupes ?

Ces éléments connus, et après que Talia ait répondu à sa proposition, le commando se lancerait sans aucun doute à l’assaut de l’entrepôt et condamnerait l’entrée, comme prévu dans le plan de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Maître du jeu


MessageSujet: Re: Mission 3 : La Ligue en danger   Sam 25 Mar - 11:58



MISSION III : LA LIGUE EN DANGER


Regroupés dans la même pièce, les agents écoutent ce qu'ils ont à écouter tout en se préparant aussi méthodiquement que possible. Plus ou moins en rythme, on approuve les paroles des uns et des autres. Les ordres de Talia, les directives de Tobias. Chacun note ce qu'il a à noter dans un coin de sa mémoire. La première idée de la fille du Démon semble convenir à tout le monde. Le Corbeau y va de ses commentaires et achève le tout sur une nouvelle petite question qui fait sortir l'un des agents du rang.
C'est la plus petite du groupe en taille. Type asiatique, elle cache une queue de cheval sous la visière d'une casquette noire portée à l'envers. Plutôt menue, ça ne l'empêchait pas d'avoir sur son dos un sac assez imposant.

« Je suis déjà entrée ici » Explique-t-elle. « Dans cette salle, il est probable qu'on trouve vraiment beaucoup de monde. » De l'index, elle désigne la salle des cuisines. Le messe pourrait effectivement contenir un nombre conséquent d'hommes. « C'est la seule pièce relativement confortable du rez de chaussée. Si des gens veillent et s'ennuient c'est là qu'ils se regrouperont. »

Personne n'a rien à redire semble-t-il. Il est finalement temps d'agir. Chacun y va de son petit tic nerveux avant l'intervention. C'est dans un silence de mort que le groupe prend la direction de l'entrepôt, l'échine courbée, les pas légers et rapides, le commando se faufile jusqu'à l'entrée, se débarrassant des quelques sentinelles en faction à l'extérieur. Un dernier regard, et on ouvre finalement la porte d'entrée, laquelle mène sur un couloir désespérément sombre et oppressant aussi malgré la largeur du couloir.

Derrière, on referme la porte pour évité d'être surpris pas derrière. Le commando tout entier se retrouve entièrement plongé dans l'obscurité. Foutu blackout...
Bientôt, quelques lampes torches fixées aux armes s'allument. On s'échange des signe pour signaler que l'ensemble du couloir est totalement vide. Deux des hommes de la Ligue se calent de part et d'autre de la porte menant sur les cuisines tandis qu'un autre prend place au coin du couloir pour couvrir la porte menant sur la salle des bureaux.

Stand by, on attend maintenant les ordres avant d'agir...







Dernière édition par Maître du jeu le Jeu 13 Avr - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Talia Al Ghul


MessageSujet: Re: Mission 3 : La Ligue en danger   Mer 5 Avr - 14:23



La Ligue en danger

Beaucoup de monde… Les mots de la jeune femme résonnent encore dans la tête de Talia, grattent sous son encéphale, jusqu’à ce qu’elle comprenne pourquoi. Elle est partie, bille en tête, comme elle a l’habitude de le faire avec ses hommes habituels, et réalise, à la vue de la tenue de celle qui est déjà venue dans ce bunker, que, pour ne citer qu’elle, elle n’a rien des hommes avec lesquels elle a l’habitude de travailler. Probablement son champ d’expertise est différent du sien, tout comme ceux des autres membres de l’équipe… Et d’un coup, le feu ouvert n’a plus aucun intérêt à ses yeux. C’est très mauvais de changer de plan en cours de route mais ce serait encore pire, selon la fille du démon, de s’obstiner dans un chemin qui lui éclate soudainement comme suicidaire… Autant que l’idée puisse lui déplaire, ils vont devoir y aller à l’improvisation et démontrer ici les formidables facultés d’adaptation qui caractérisent les agents de la Ligue.

Laissant ses hommes progresser dans le couloir, elle devance les deux se positionnant autour de la porte des cuisines et s’arrête à l’angle (J6), face au troisième, tandis que Tobias et le dernier du groupe sécurisent la porte menant aux bureaux et à l’armurerie. Une fois en position, l’assassine lève le poing, intimant ainsi à ses hommes de suspendre leurs gestes et de se tenir tranquilles… Les cantonnant au silence, ils écoutent, tout ce qui est susceptible de leur servir. Les rires, ou murmures, qui leur permettront d’estimer plus ou moins le nombre de personnes présentes dans le messe, idem près de l’armurerie et des bureaux, mais aussi en haut, si raclement d’objet lourd il y a, foule de bruits de pas et autres. Ils seraient vernis s’ils parvenaient à entendre des bribes de conversation susceptibles de les aider dans leur assaut, mais elle n’y compte pas trop…

En revanche, plus elle y pense, plus l’armurerie lui pose problème. Elle ne voit que deux options réellement radicales, et estime donc que la solution sera entre les deux, plus proche de l’une ou l’autre. Soit ils ont vidé l’armurerie, et donc les ninjas peuvent estimer que leurs opposants portent la totalité de leurs armes sur eux, soit ils ont été arrogants au point de se croire à l’abri de toute tentative d’infiltration et ont tout laissé là, trahissant leurs aises dans ce bunker qui n’est pas le leur… Entre les deux, le cœur de Talia balance. Cependant, elle a besoin de certitudes et c’est pour cette raison qu’elle écoute avant d’agir, ne s’autorisant qu’un discret « Donnez-moi vos spécialités. » impérieux dès qu’une maigre fenêtre de communication se laisse entrevoir. Il va sans dire qu’elle attend de la concision et une discrétion sans faille, mais des ninjas ne pourraient se revendiquer comme tels s’ils se contentaient de charger en hurlant, n’est-ce pas ? Son gros tort est de ne pas avoir commencé par là… Cependant, une fois ces cruciales informations en main, de même qu’une estimation des forces présentes à ce niveau, elle se sentira plus à même d’élaborer une bancale stratégie pour la suite de l’opération…




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Tobias Cooper


MessageSujet: Re: Mission 3 : La Ligue en danger   Jeu 6 Avr - 10:55


Une  mission avec des personnes inconnues… Tobias n’aimait pas trop cela, mais n’avait pas tellement le choix ce soir. La situation l’exigeait. S’ils avaient eu le temps, sans doute le corbeau aurait-il demandé à Talia la possibilité de faire un entraînement avec les agents choisis. Après tout, rien de mieux qu’une mise en situation pour se faire un avis sur les personnes. Cependant, ce soir, rien ne pourrait se passer selon leurs habitudes. Les criminels qui étaient rentrés dans leurs locaux risquaient à tout moment de s’en prendre aux analystes présents, ou de les forcer à révéler ce qu’ils pouvaient connaître. Le secret primait sur tout le reste.

Les agents présents semblaient avoir été parfaitement formés, et ne pas avoir peur de se lancer dans la bataille. Pour autant, leur équipement ne semblait pas nécessairement aussi adapté à une confrontation frontale que celui que Talia et lui-même avaient. Les adversaires seraient apparemment nombreux, et mieux valait tenter de bénéficier de l’effet de surprise tant que cela était possible. Autrement dit, il fallait réussir à les faire passer de vie à trépas au maximum sans que les armes à feu de ces derniers ne soient utilisées, sinon, sans doute le bruit rameuterait-il tout le monde sur leur dos. Même si n’importe lequel d’entre eux était capable de gérer plusieurs individus équipés d’armes blanches, l’histoire devenait de suite bien plus compliquée lorsque l’on évoquait des armes à feu.

Le groupe avança rapidement jusque la seule porte d’entrée de l’endroit, qu’ils refermèrent avec grand soin. Dans les secondes suivantes, une partie des effectifs prit position autour de la porte de la cafétéria, tandis que celui à l’angle du couloir (I5 ?) surveille la porte dont s’approche Tobias, ce dernier s’arrêtant juste à côté (J7). Tous les ninjas sont silencieux, et le trader ferme les yeux pour se faire plus attentif aux bruits alentours, les pas, les respirations, les possibles paroles… Tout élément susceptible de lui indiquer ce qui pourrait l’attendre de l’autre côté.

Le Shinobi entend la demande de Talia. Les spécifications de leurs alliés. Savoir quels sont leurs domaines d’expertises. Certes, comme tout agent, ils sont sans aucun doute polyvalent, mais chacun à ses particularités. La fille du démon le sait déjà, mais Tobias lui par exemple excelle en infiltration et en assassinat furtif utilisant soit un arc, soit le katana, qui est son arme de prédilection.  Apparemment, en fonction des forces en présence, Talia se décidera soit à accepter son idée première, soit à les faire se regrouper. Après tout, si la majeure partie des opposants se trouvent dans le réfectoire, mieux valait nettoyer d’abord cette première zone de manière rapide et efficace avant d’explorer le reste. Restait à savoir si les 95ERS BOYZ s’étaient emparés des armes de l’armurerie ou non.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis
Maître du jeu


MessageSujet: Re: Mission 3 : La Ligue en danger   Jeu 13 Avr - 12:11



MISSION III : LA LIGUE EN DANGER


Dans le noir absolu, les agents se déplacent. Ils s'enfoncent dans le couloir, se meuvent sans un bruit, et se collent aux murs pour se préparer à réagir si quelqu'un venait à arriver par l'une des deux portes par laquelle le danger pouvait venir. L'ordre de Talia les amènes à tous s'arrêter, à se jeter brièvement un regard avant que chacun ne commence à s'expliquer de manière on ne peut plus brève.
La première à répondre est l'asiatique qui avait pris la parole un peu plus tôt.

« Ingénierie de terrain et démolition. » explique-t-elle. Voilà qui expliquait son sac. Le hic, c'est qu'en plein blackout, là ou pas ou peu d'éléctronique ne fonctionnait, ses opportunités étaient plutôt limitée.

Derrière, un homme de taille moyenne, plus élancé que large et au visage caché sous une cagoule prend la parole.

« Tireur de précision et éclaireur, m'dame. »

Il tenait effectivement dans ses mains une arme légèrement modifiée pour un tir plus précis. Canon allongée, optiques de tirs plus performants et ses rails Picatinny servaient à embarquer autour de son arme tout un tas de petit gadgets accentuant le confort d'utilisation d'une arme à feu ainsi que sa précision théorique et sa facilité d'utilisation.
Derrière, couvrant l'autre porte, la troisième personne qui répond est aussi une femme. Le bas du visage cachée sous une écharpe. Le dessus de la tête couvert d'un bandana, les rares lumières présentes pouvaient éventuellement laisser entrevoir des yeux d'un vert presque reptilien.

« Opération silencieuse et infiltration et assassinat de VIP »

Une agent formée à travailler seule habituellement, et en toute discrétion. Bien entendu, elle avait été formée aussi au travail d'équipe, étant passé par toutes les étapes de son entraînement d'agent de base avant de pouvoir bénéficier d'un statut aussi particulier.
Derrière, le dernier homme qui suit est le plus grand du groupe. Des épaules solides une carrure imposante. Il portait un simple bonnet et une paire de lunette de tir.

« Médecine de terrain. Opérateur de guérilla. »

Lui avait servi la Ligue sur des zones de conflits découvert, principalement en Amérique de sud en aidant ou en contrant des révolutionnaires. Habitué à la discrétion, mais plus à l'aise lorsque les choses tournaient au vinaigre il emportait avec lui un sac médical, mais aussi du matériel de combat direct.

Tous se taisent à nouveau. Les respirations de chacun se font aussi légères que possible, et bientôt, dans le silence le plus profond qui soit, un son lointain se fait entendre. C'est un sifflement, de plus en plus audible, et lent à la fois. Une connaissance musicale même légère suffira à reconnaître Linkin Park. Le son, de plus en plus fort, vois son intensité stagner. La provenance est évidente ; le mélomane se tient derrière la porte menant sur les bureaux. Le sifflement s'arrête, et la mélodie reprend, grommelée par la personne qui se tenait là.

L'agent défini comme étant le sniper, à deux pas de là, alerte les gens de quelques signes de la main, montrant son nez, avant de mimer le mouvement de quelqu'un qui fume. Visiblement, le siffleur et chantonneur était en train d'en griller une juste derrière la porte.




Revenir en haut Aller en bas

Je suis
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mission 3 : La Ligue en danger   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 3 : La Ligue en danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Le palais Sans-souci en Danger
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Chronicles - RPG BATMAN :: 

 :: Iles & Périphérie
-